Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Rencontre entre Soro, Ocampo et Bensouda : suspiçion légitime contre la Cpi

le Jeudi 15 Décembre 2011 à 09:48 | Lu 1350 fois



Selon le quotidien pro-Soro, Nord-Sud, dans son édition d’hier, le Premier ministre Guillaume Soro Kigbafori, ministre de la Défense et secrétaire général des Forces nouvelles (ex-rébellion armée pro-Ouattara) aura «une rencontre au sommet (?)», ce jeudi 15 décembre 2011 à 18h15min Gmt à New York, avec la nouvelle procureure de la Cour pénale internationale (Cpi), la Gambienne Fatou Bensouda, et son prédécesseur, l’Argentin Luis Moreno-Ocampo.

« Cet entretien de premiers ordres, selon le cabinet du chef du gouvernement ivoirien, se fera en présence d’Amady Ba, directeur de la coopération internationale de la Cpi », écrit Nord-Sud. Si l’information livrée par notre confrère se confirme, il faudra désespérer totalement de la Cpi et retenir, contrairement aux allégations de Fatou Bensouda (voir l’interview ci-dessus), que la Cpi n’est pas impartiale en Côte d’Ivoire. Et assurément, cette juridiction ne l’a jamais été ni dans notre pays ni ailleurs.

La rencontre de Bensouda-Ocampo avec Soro sera une raison supplémentaire de suspecter légitimement la Cpi d’être au service d’un camp en Côte d’Ivoire. Comme le fut le cas, quelques semaines plus tôt, pour la discrète rencontre entre le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, et le procureur sortant de la Cpi, Luis Moreno-Ocampo, à Paris au domicile privé de M. Ouattara. Une rencontre après quoi, le Président Laurent Gbagbo, ex-chef de l’Etat, détenu illégalement à Korhogo (nord de la Côte d’Ivoire), a été déporté, le mardi 29 novembre dernier, à la Cpi dans des conditions rocambolesques que les avocats de l’ex-dirigeant ivoirien ont dénoncé.

Après avoir rencontré Ouattara puis Soro, ce qu’elle n’a pas fait pour Gbagbo alors même qu’Ocampo s’était rendu, en octobre dernier, en Côte d’Ivoire, peut-on croire en la crédibilité de la Cpi ? La Cour pénale internationale est-elle réellement « aux côtés des victimes africaines » comme l’affirme Bensouda, quand on observe son comportement suspect en Côte d’Ivoire. Les organisations de défense des droits de l’homme (Amnesty international, Human Rights watch etc.) ont indexé dans leurs différents rapports sur la crise postélectorale, les combattants pro-Soro et pro-Ouattara ainsi que les ex-Fds sous l’autorité du Président Gbagbo d’avoir commis des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

Les noms de Guillaume Soro et de certains chefs de guerre ont été cités. Alassane Dramane Ouattara a pris une ordonnance, en mars dernier, pour transformer les ex-rebelles en Frci. Une façon officielle pour lui d’endosser toutes les ignominies commises par ces forces armées sur les populations civiles lors de la crise post-électorale. Si le parquet général de la Cpi estime que Gbagbo est « coauteur indirect » des exactions commises par les Fds et autres groupes d’autodéfense, il devrait en est de même pour Ouattara et Soro concernant les crimes perpétrés par les ex-rebelles et leurs miliciens appelé abusivement « volontaires ». Si Gbagbo est inculpé par la Cpi et détenu à La Haye, quel devrait être alors le sort de Ouattara et Soro ? C’est là que se joue la crédibilité de la Cpi dont les rencontres avec Ouattara et Soro sonnent faux.

La saisine de la Cpi par les deux chefs d’Etat ivoiriens, Laurent Gbagbo (le précédent), Alassane Dramane Ouattara (l’actuel) devrait constituer l’unique contact entre la Cpi et les dirigeants ivoiriens. Aucune autre rencontre bilatérale ne devrait avoir lieu si ce n’est par l’entremise des avocats. En ayant pas agi ainsi, la Cpi s’est discréditée à jamais. On ne serait pas surpris de constater que dans le camp Ouattara-Soro, ce soit quelques seconds couteaux sans intérêt qui se retrouvent à La Haye…Justice des vainqueurs, quand tu nous tiens !


Didier Depry didierdepri@yahoo.fr
Source : notrevoie

Jeudi 15 Décembre 2011
Vu (s) 1350 fois



1.Posté par SILUE SEKONGO le 15/12/2011 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NOUS LES SUIVONS DE PRES. C'EST COMME CELA ILS PROCEDENT POUR ENCLENCHER DES GUERRES CIVILES DEVASTATRICES DANS LES PAYS. DANS LA FORMATION DES MAGISTRATS, IL Y A UN COURS QU'ON APPELLE " LA DEONTOLOGIE". C'EST DANS CE COURS QU'ON PARLE DE L'IMPARTIALITE OBJECTIVE. PAR IMPARTIALITE OBJECTIVE, IL FAUT EN ENTENDRE L'ATTITUDE DU MAGISTRAT A TOUT METTRE EN OEUVRE POUR SE MAINTENIR A EQUIDISTANCE DE TOUTES LES PARTIES. ICI, QUOI QUE NOUS SOYIONS EN MATIERE PENALE, IL N'Y A PAS MOINS 2 PARTIES QUI S'AFFRONTENT. DEJA UNE PARTIE A VU SA TETE DEPORTEE DANS DES CONDITIONS ECHAPPANT AUX RIGUEURS DES REGLES DE L'ART. LE MONDE ENTIER ATTEND DONC DE VOIR CE QUE VA FAIRE LA CPI PAR LA SUITE. ET VLAN ! ON ANNONCE UNE RENCONTRE AVEC LES MAGISTRATS QUI ENCLENCHENT LES POURSUITES. ON SE CROIRAIT DANS UN REVE. OR, C'EST LA REALITE. C'EST DOMMAGE ! HIER, C'EST OUATTARA QUI A RENCONTRE INDECEMMENT OUATTARA A SA RESIDENCE PRIVEE A PARIS. LA SUITE, ON LA CONNAIT. AUJOURD'HUI OCAMPO QUI PART BIENTOT TIENT A METTTRE LE NOUVEAU PROCUREUR DANS LE CONTEXTE AVANT DE PARTIR. CELA SE PASSE SOUS LES YEUX DU MONDE ENTIER. CES MAGISTRATS MESURENT-ILS LES GRAVES CONSEQUENCES DE LEUR COMPORTEMENT QUI TRANCHENT AVEC CEUX DE MAGISTRATS AYANT UN DOSSIER TRES TRES SENSIBLE ENTRE LEURS MAINS ? CROIENT-ILS QUE NOUS ACCEPTERONS CETTE SALADE JUSQU'A QUEL DEGRE ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !