Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Rencontre Ahoussou Kouadio - Groupe parlementaire Pdci : Les députés Pdci se dressent contre Ouattara

le Lundi 19 Novembre 2012 à 09:10 | Lu 1083 fois



Rencontre Ahoussou Kouadio - Groupe parlementaire Pdci : Les députés Pdci se dressent contre Ouattara
Publié le lundi 19 novembre 2012 | Notre Voie - Dans le bras de fer qui l’oppose, depuis mercredi dernier, à Alassane Dramane Ouattara suite à la dissolution brutale du gouvernement, le Pdci-Rda donne chaque jour, un peu plus, le sentiment de refuser le diktat de son

allié du Rdr. Après les mises au point, sans ambiguïté, de son secrétaire général, Alphonse Djédjé Mady, et du président de son groupe parlementaire, Gaston Ouassénan Koné, le Pdci a remis le couvert, samedi dernier, à la faveur d’une rencontre avec le Premier ministre, Jeannot Ahoussou-Kouadio, et l’ensemble des députés du vieux parti.

Selon des sources concordantes proches du Pdci, au terme des discussions, ce sont les députés de Grand Lahou et de Katiola, Jean Djaha et Gaston Ouassénan Koné, qui ont fait connaître la position de leurs collègues, qui de toute évidence, ne semblent pas prêts à se saborder pour faire plaisir à Alassane Ouattara. « Les députés Pdci-Rda sont venus marquer leur solidarité avec Premier ministre, chef du gouvernement, qui lui-même, est député Pdci.

Ainsi que les autres membres du gouvernement qui sont aussi des cadres du Pdci-Rda. Nous savons que cette décision de dissolution du gouvernement est assez forte. Mais notre souci est que nous sortions de cette situation très rapidement pour que le Parlement joue pleinement son rôle. Nous disons qu’en tant que députés Pdci-Rda, donc députés Rhdp, nous devons accompagner l'action gouvernementale, mais dans l'intérêt du peuple.

L'Assemblée nationale, cette institution forte à majorité Rhdp ne saurait déstabiliser le gouvernement et le Président Alassane Ouattara. Nous devons l'accompagner, mais savoir l'accompagner dans l'intérêt du peuple. Cela est très important et c'est le sens de notre présence chez le Premier ministre Ahoussou Jeannot. C'est ce qu'il faut retenir », a-t-il confié le député Djaha un peu diplomate. Ce qui n’a pas été le cas de son aîné Ouassenan Koné dont la position fut plus tranchée. «Le Premier ministre nous a demandé de venir pour qu'on se concerte en tant que militants du Pdci-Rda. Et le groupe parlementaire est venu comme vous le voyez en très grand nombre chez le Premier ministre. Nous avons échangé.

Et je crois que nous nous sommes bien compris. Nous avons même pris certaines résolutions de nous retrouver assez régulièrement entre membres du gouvernement envoyés par le Pdci-Rda et les députés du groupe Parlementaire Pdci-Rda. Avez-vous déjà vu un député qui est béni-oui-oui ? Non ! Parce que même du temps du Président Houphouët-Boigny, il y a eu des cas où les députés ont renvoyé des ministres à leurs copies en disant : non, allez revoir vos copies et revenez nous voir. Là où nous sommes, nous ne sommes pas d'accord avec vos textes. C'est pour vous dire qu'un député ne peut pas être un béni-oui-oui s'il a l'amour de son pays et de son peuple. S'il aime son pays, il doit faire son travail en toute conscience.

Sinon comment pouvez-vous accepter d'être député et devenir un béni-oui-oui ? Je dis non », a encore insisté le général Ouassénan. Une prise de position sans équivoque qui met Alassane Ouattara dans une position délicate. Désavoué publiquement, la logique veut désormais qu’il en tire toutes les conséquences et continue sa route sans ses alliés. Le Premier ministre Jeannot Ahoussou-Kouadio, qui a compris que la partie est désormais difficile, avait pratiquement un discours de fin de règne. Il a cependant fait des clarifications et des précisions.

«Nous avons convié les députés à cette rencontre pour qu'ils nous écoutent. Parce que des membres du gouvernement issus du Pdci ont rencontré la direction du parti pour échanger avec elle. Je vais me faire fort avec l'autorisation du Président de l'Assemblée nationale pour rencontrer les autres groupes parlementaires dans le cadre d'une bonne relation en espérant qu'on sera reconduit pour continuer cette œuvre que nous avons commencée ensemble», a-t-il soutenu.

Avant d’avouer implicitement que la crise actuelle tire sa source de ce qu’Alassane Dramane Ouattara ne connaît pas la Côte d’Ivoire. «Nous devons tous nous mettre derrière le Président de la République qui a regardé ce pays qu'il a connu en 1990 avec ses fondamentaux, comprenez que parfois il ait un peu d'impatience pour dire que j'ai envie de rendre mon pays grand». «Nous devons, nous tous, laisser la raison nous visiter pour servir la Côte d'Ivoire avec beaucoup d'amour et beaucoup d'humilité.

Nous avons besoin de beaucoup d'humilité. Soyons humbles ! Ayons le triomphe modeste ! Ayons des propos modestes ! Considérons l'autre, l'adversaire même le plus haineux. Si vous venez avec amour et que vous le rencontrez, je pense qu'il va baisser dans sa haine. Reconduit ou pas, ce n'est pas ça l'essentiel. L'essentiel, c'est que les Ivoiriens se retrouvent et qu'ils soient dans la cohésion», a conclu le Premier ministre quelque peu amer.

Guillaume T. Gbato
gtgbato@yahoo.fr

Lundi 19 Novembre 2012
Vu (s) 1083 fois



1.Posté par doriane le 19/11/2012 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On s'en fout! Qu'ils s'enculent entre eux, ces paternaires de satan!
Signé: doriane, la vraie

2.Posté par Djidjessou le 19/11/2012 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est le chef des sauveur! Ahoussou ne t'inquiète pas, il va te reconduire.

le chef des sauveur est le sauveur en chef, il ne fait de mal à personne. Il savoir qu'il connaît mieux les fondamentaux de la Côte d'Ivoire que toi parce que lui c'est un docteur comme on en a jamais rencontré! Un docteur DAWA

3.Posté par De kartarin le 19/11/2012 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dit-on qu'il n'est jamais trop tard pour mieux faire;nous sommes d'accord Mais c'est maintenant que vous realisez que vous devriez oeuvrer pour l'intéret du peuple de Cote d'Ivoire,après que L'ANIMAL de DRAMANE OUATTARA ait fait occuper, les terres de nos ancetres par ses freres burkinabetes?Mais vous etes tous au RHDP une bande d'idiots et de criminels.Vous croyiez que le sanguinaire DO,allait vous dorloter?Toi Ahoussou si tu continues de beaucoup parler les dozos feront une descente à ton domicile et il n'aura rien .C'est ton OUATTARA que tu défendais avec corps et ame.

4.Posté par Djata le 21/11/2012 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais diantre! Où Dramane se croit-il?
Vous voyez, ce mossi vient encore de nous prouver qu'il est un fils de putes. Et vous PDCI, vous avez soutenu cet animal en tuant des innocents rien que pour être président. Cet imbécile qui ne connaît ni le coran ni la bible ni les valeurs traditionnelles, où nous conduira-t-il? Je pose la question au PDCI. Ahoussou Jeannot nous rappelle qu'il a connu ce pays en 1990, alors Bedie, Ouassenan, Duncan, Djedje Mady et autres, dites-nous, vous qui connaissez mieux la tradition, que voulez-vous que la Côte d'Ivoire devienne?
Il n'y a plus de chef dans un foyer, Bedie, dites-nous, vous, chef akan, descendant de l'Egypte, dites-nous...
Dites-nous, vous dignitaires du PDCI, dites-nous si l'homosexualité était acceptée au temps de vos pères et mères.
En tous cas, nous, jeunes dignes de cette belle Côte d'Ivoire ne cautionnerons jamais cette immoralité. Et chacun sera jugé par ses actes. L’histoire nous regarde

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !