Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Remaniement ministériel : Plusieurs ministres sur le départ

le Mardi 7 Mai 2013 à 05:33 | Lu 1964 fois

Au moins quatre (4) ministres devraient être « remerciés » par Alassane Ouattara, au cours des prochains Conseils des ministres.



Remaniement ministériel : Plusieurs ministres sur le départ
« Quels sont les quatre ministres que Alassane Ouattara envisage de remercier lors d’un prochain conseil des ministres » ? S’interroge LC, N° 658 du 1er mai 2013, qui vend du coup la mèche…d’un probable remaniement ministériel. Alors qu’il s’était engagé, le 30 novembre 2012, à l’occasion de la conférence de presse-bilan, au terme de sa tournée dans la région du Zanzan, à garder son équipe gouvernementale jusqu’à la fin de son mandat en 2015, Alassane Ouattara se voit aujourd’hui dans l’obligation de changer son fusil d’épaule. « Mais je veux que ce soit très clair, sauf cas de force majeur, le Gouvernement que j’ai, est mon Gouvernement jusqu’à la fin de mon mandat. Je ne suis pas de ceux qui font de la politique politicienne à changer de gouvernement tout le temps. Donc de grâce si dans votre esprit, vous pensez que je vais dissoudre le Gouvernement pour faire entrer tel ou tel parti, (...), ce n’est pas mon intention » avait-il déclaré à Bondoukou.

Aujourd’hui, la réalité est tout autre, avec la montée de la colère sociale et politique qui s’est traduite, notamment, par des grèves et une sortie en demi-teinte du Rdr aux élections locales du 21 avril 2013. Ces deux faits, fatalement, se présentent comme « des cas de force majeur » qui pourraient pousser Alassane Ouattara à biaiser avec sa volonté de ne pas retoucher son équipe. Mais, au fond, selon des sources présidentielles, en fait de remaniement, il n’en sera rien véritablement, pour ne « pas ressembler à un chef qui dit oui le matin et non et le soir ». « Il ne faut pas être ambivalent quand on est un chef de l’Etat… Ce ne sera pas un remaniement au sens classique du terme… Le président de la République ne va pas donner le sentiment que son régime est instable. Il s’est donné un cap et il ne va pas brouiller ce cap », a précisé notre interlocuteur.

Ainsi qu’il a d’ailleurs, le chef de l’Etat, lui-même, défini le cadre dans lequel pourrait intervenir ces départs des ministres du gouvernement. « Ça va être des départs volontaires, personne ne sera poussé à la sortie », a assuré notre source…Sont concernés, au premier chef, les ministres élus, récemment, à la tête des communes et des Conseils régionaux. Il s’agit, notamment de 7 ministres. Ahoussou Kouadio Jeannot, ancien Premier ministre, nommé ministre d’Etat. Il a été élu président du Conseil régional dans le Bélier. Il devra choisir entre, rester au gouvernement ou porter ses nouveaux habits de président de conseil général. Albert Mabri Toikeusse, élu à la tête du Tonkpi, fait partie du contingent. Tout comme Billon Jean-Louis Eugène ( Hambol), Kobena Kouassi Adjoumani ( Gontougo), Achi Patrick-Jérôme (La Mé), Diby Koffi Charles (Marahoué) et Dosso Moussa (Mankono). Ils ont le choix, entre rester ou partir du gouvernement.

Interpellé par un journaliste, à la fin de sa visite dans le Tonkpi, sur l’éventualité d’un remaniement ministériel, après les élections locales, le chef de l’Etat a eu cette réaction qui laisse à penser qu’il n’est nullement guidé par des tours de passe-passe à la tête du pays… « En général, c’est le cas. Mais cela ne veut pas dire que ce soit généralement le cas. Donc, je me concerterai avec le Premier ministre et nous verrons les décisions à prendre si c’est nécessaire ou pas. J’ai une très bonne équipe. Mais certains ministres peuvent souhaiter par exemple aller diriger des Conseils régionaux. C’est tout cela que nous devons réviser. Mais l’équipe actuelle me donne satisfaction ».

Source : L'Inter

Mardi 7 Mai 2013
Vu (s) 1964 fois



1.Posté par sidi madou le 14/05/2015 02:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis consentant

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !