Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Règlement de comptes au sein des FRCI/Des éléments tués, plusieurs ex-combattants en fuite

le Jeudi 18 Août 2011 à 09:10 | Lu 697 fois



C’est un truisme de le dire. L’atmosphère est pourrie dans certains commandements des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). L’idéal pour lequel des milliers des jeunes ont pris les armes pour libérer leur pays a fait place à une vague de règlements de comptes. Dans la capitale économique, des éléments de plusieurs unités se sont déclarés la guerre et se font de petits meurtres entres amis comme dans le Far West. A Abidjan Sud où la situation est plus que préoccupante, les différends se règlent désormais avec des RP7, des DCA et, au mieux, à la kalachnikov. Des volontaires qui ont pris les armes avant l’arrivée des Frci à Abidjan vivent désormais en cavale.

Le constat que nous avons fait dans certains commissariats de Koumassi, Marcory et Zone 4 annonce des jours sombres entre frères d’armes. La situation est explosive et peut péter à tout moment dans la mesure où des ‘‘commandants’’ lourdement armés ont pris la poudre d’escampette, ils sont dans la nature. Nos sources révèlent que les jeunes qui occupaient les commissariats et brigades avant la grande bataille d’Abidjan sont aujourd’hui mis à l’écart dans le plan de sécurisation des grandes entreprises. Alors beaucoup parmi eux ont décidé de se prendre en charge de la plus mauvaise des manières.

« Certains de nos amis avec qui nous avons combattu les mercenaires et miliciens de Laurent Gbagbo se sont lancé dans le braquage. Malheureusement, quand nous les prenons, nous sommes obligés, au nom de la fraternité d’arme, de taire l’affaire. Aujourd’hui, ces derniers nous voient comme l’obstacle à leur bonheur. Sous le prétexte de libération des commissariats, ils font des descentes musclées avec des armes de guerre, les RPG7 et les DCA », regrette un ‘‘commandant Frci’’ sous le couvert de l’anonymat. Les éléments qui pourchassent leurs camarades dans les commissariats disent agir avec l’onction de la hiérarchie militaire pour libérer les brigades et commissariats. Qui dit vrai ? Dans le fond, les amis d’hier se tirent dessus pour des questions de leadership, de copinage et de gros sous. Ces règlements de comptes se terminent parfois dans le sang.

Dans la nuit du lundi au mardi, deux éléments ont été criblés de balles. Le premier, Coulibaly Moussa, alias chef Assalé Tout contrôle a été abattu à Marcory, non loin du rond point de la Solibra. La seconde victime surnommée ‘‘Billy’’ a été tuée dans la commune de Port Bouët et jetée derrière les rails au quartier Ancien Koumassi. Par peur de représailles, les commissariats de Koumassi, Marcory et de la Zone 4 se sont vidés. A Koumassi, les occupants ont déserté le 6ème, 20ème, 32ème et 36ème arrondissement. Idem pour le 9ème, 26ème et 31ème arrondissement de Marcory.

« Ils sont rentrés en brousse », a reconnu un élément rencontré au grand carrefour de Koumassi et qui a jeté son treillis. Un agent de police que rencontré dans le périmètre du 31ème arrondissement, dans les encablures de l’hôtel Pergola, a manifesté son inquiétude. « La situation est plus compliquée que vous ne le croyez. Aujourd’hui, il y a à Abidjan Sud une opposition entre soldats venus de Bouaké et les bénévoles qui ont mené la résistance avant la bataille d’Abidjan. Les seconds estiment que les chefs de guerre venus des ex-zones Cno (Centre, nord, ouest) font la part belle à leurs éléments. Ceux qui sont dans la nature sont en possession d’armes de guerre. Par peur des effets collatéraux, nous évitons de rester au poste pendant la nuit.

La hiérarchie doit prendre des décisions courageuses pour régler dans les plus brefs délais cette affaire, sinon je vous assure que ce qui se profile à l’horizon n’est pas du tout bon », a avertit cet officier de la police nationale. Soumaïla Bakayoko, chef d’Etat major général, doit prendre les taureaux par les cornes pour mettre un terme à ce qui s’apparente à des règlements de comptes entre ex-combattants. Pour ne pas compromettre la normalisation de la situation socio-politique en cours.



Axelle Goba

Source : L'Expression : Dernière Mise à jour : 18/08/2011 (Auteur : Autre)

Jeudi 18 Août 2011
Vu (s) 697 fois



1.Posté par contribution le 18/08/2011 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
fallait pas s attendre a autre chose, puisque depuis longtemps ouattara appelait a l ingouvernance de la Cote d Ivoire. comme il avait predit cela quand il etait dans la clandestinee du financement de la rebellion, ca lui retombe la dessus.pauvre ouattara, il souffre aujourd hui du syndrome de l ingouvernance q u il avait appele de tous ses voeux de toutes ses tripes au moment ou n dja bedie etait encore aux affaires,comme dirait l autre ouattara est sa propre victime pour avoir vociferer des propos de maledictions sur son propre sort qu il preparait dans l ombre avec ses suppots. aujourd hui , au pouvoir il en tire les dividendes et s il ne prend pas ses responsabilites pour capituler pendant qu il est temps c est la foudre qui s abattra sur lui pour essuyer les annees de souffrance des ivoiriens.assez courageux tu l es, mais l effet boomerang ne previent et arrivera tot ou tard

2.Posté par karim Ouattara le 18/08/2011 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gerer le pouvoir d'Etat avec une rebellion semble impossible car la rebellion est synonyme de desordre. L'absence d'ordre indique l'absence de gouvernant d'ou ce pays n'est pas gouverne et l'anarchie s'est installee avec des personnes sans education ou connaissance de la civilisation moderne. A quand l'ordre?

3.Posté par Mike le 18/08/2011 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'auto-désarmement des forces qui ont annexé la CI a débuté...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !