Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Régime Ouattara: La mission confiée à Tia Koné

le Mercredi 13 Février 2013 à 08:01 | Lu 935 fois

Préparer les esprits à une révision imminente de la constitution. De source bien informée, c'est la mission que les tenants du régime Ouattara ont assignée à Tia Koné.



Régime Ouattara: La mission confiée à Tia Koné
Qui mieux que l'ancien président de la Cour suprême pouvait faire la promotion d'un tel projet, lui dont le nom évoque la cabale politico-judiciaire qui a été menée des années durant contre Alassane Ouattara ? Ces tracasseries, c'est connu, se sont intensifiées après le fameux arrêt rendu par Tia Koné le 6 octobre 2000 à la faveur de l'élection présidentielle, arrêt fondé essentiellement sur la constitution votée au sortir de la transition militaire, dirigée alors par le général Robert Guéi.

C'est donc tout naturellement qu'une certaine opinion le tient pour responsable de la longue tragédie identitaire qu'a connue le pays depuis le rejet de la candidature d'Alassane Ouattara à la présidentielle de 2000. Qui mieux donc que Tia Koné peut aujourd'hui préparer les esprits à un toilettage de cette loi fondamentale jugée confligène ?

Aussi, selon nos sources, l'ex-président de la Cour suprême a-t-il été approché à l'effet de défricher le terrain. Sa mission consiste à faire admettre, avec force arguments, l'idée d'une nécessaire révision de la constitution et cela conformément au vœu émis par le candidat Alassane Ouattara pendant la campagne électorale.

A l'occasion de cette campagne, Ouattara avait en effet pris l'engagement d'expurger la loi fondamentale des passages perçus comme confligènes. Le projet pourrait être mis à exécution très bientôt. Et c'est pour sonder l'opinion que Tia Koné a lancé ce ballon d'essai, histoire de donner le signal devant alerter sur une imminente révision de la constitution. Il s'agissait donc moins pour l'éminent homme de loi de faire amende honorable, encore de faire un appel du pied au régime Ouattara en vue d'en tirer des dividendes politiques, que faire passer ce message caché.

L'ancien président de la Cour suprême, avance-t-on, trouve anachroniques et non conformes aux aspirations profondes des Ivoiriens, bien des dispositions de cette constitution. « Si on veut sauver ce pays et rentrer dans la vision d'Houphouët Boigny, il faut modifier cette loi », confiait-il en privé, avant sa sortie publique. Lors de sa récente sortie publique à Gbangbegouiné dans le département de Biankouma, il s'est appesanti sur le caractère « absurde », « inique » et « perfide » (tous ces superlatifs sont de lui) de cette loi, en montrant toute l'aberration de l'article 35 notamment. Article qui, selon lui, « comporte en son sein les germes d'une pernicieuse opposition des populations susceptibles de ruiner l'équilibre et l'harmonie nationale... ».

Et comme pour exorciser le mal, il préconise un toilettage de la constitution pour en expurger les sources d'une future déflagration contre laquelle il prévient. Mettant les pieds dans les plats, il annonce : « Un comité de réflexion et de réforme constitutionnelle doit donc pouvoir être mis en place pour l'entame de l'importante tâche de recherche d'entente globale entre tous les citoyens (…) Dans cette perspective, la loi à intervenir devra éviter de maintenir la confusion malheureuse faite par l'ancienne entre la qualité pour agir, qui est par essence innée, de la capacité pour agir qui, elle est acquise... ».

Comité de réflexion et de réforme constitutionnelle, le mot est lâché ! A la vérité, tout ce discours amphigourique sur l'arrêt du 6 octobre 2000 n'avait pour finalité que de jeter ce pavé dans la marre. Et l'homme commis à cette tâche délicate devait être Tia Koné, magistrat chevronné dont la voix fait encore autorité dans le monde judiciaire en Côte d'Ivoire. Il est vrai, avant lui, un autre juriste, non moins illustre, le Pr. Francis Wodié, actuel président du Conseil constitutionnel, avait déjà tâté le terrain en préconisant une révision constitutionnelle. En recourant à Tia Koné pour enfoncer le clou, le régime Ouattara croit certainement avoir trouvé l'homme qu'il faut pour faire tomber la résistance d'une frange de la population à ce projet pour le moins salutaire.



Assane NIADA
L'Inter

Mercredi 13 Février 2013
Vu (s) 935 fois



1.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 13/02/2013 08:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peine perdue. Si OUATTARA, candidat de l'étranger, veut demeurer dans la transformation de la C.I en no man's land, il n'a point besoin de recourir à un homme immoral à tous égards.

Alors surtout que TIA KONE n'est nullement le mandataire du peuple ivoirien qui a voté à plus de 86 % la loi fondamentale issue de la 2ème République.

Qui est dupe ? Dramane Ouattara a-t-il eu besoin de recours à des paravants avant de céder les richesses du pays à ses compatriotes burkinabè.

Ouattara étant à la tête de la Côte d'Ivoire avec l'appui des armées étrangères, peut actuellement se permettre ce qu'il veut de la C.I

Mais Dieu merci, il est au crépuscule, et de sa vie physiologique, et de sa vie politique, et de son pouvoir d'Etat.

Donc s'agissant d'un simple texte, le peuple ivoirien saura encore prendre ses responsabilités.

La C.I ne peut pas être le seul pays au monde où il n'y a point de balises dans l'accession de certaines hautes responsabilités.

En tout état de cause, qui a dit que DRAMANE OUATTARA est ivoirien de père et de mère ivoirien ?
Pourquoi moi TCHEDJOUGOU OUATTARA né d'un père de Arrikokaha, d'une mère de Fronan ferait d'un souci majeur la suppression des "ET" ?

En droit, on dit : " Pas d'intérêt. Pas d'action...".

C'est en cela tout le monde convient que la vie toute entière de Dramane OUATTARA n'est que opacité, mensonge grossier.

Dramane OUATTARA est né après la honte.

Si c'est l'immoral TIA Koné qui est commis pour le service, on n'est point surpris.

Qui s'assemblent. Se ressemblent...

2.Posté par Fati le 13/02/2013 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un vieux con qui fait la honte de sa pauvre famille.

3.Posté par duval le 13/02/2013 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi dans ce pays les gens ne savent pas dire non ? Vous êtes nés avec tout ce que vous avez amassé sur cette terre des hommes ou bien ?
Et toi tia koné, as-tu un miroir chez toi à la maison ? Tu connais dramane où ? Tu connais son passé ? Encore toi un yacouba... Tu es et tu seras maudit à jamais ! Pendant ce temps de carême, cherche plutôt à te convertir que de raconter des âneries.
Pour toi, dramane va durer combien de temps à cette place et puis tu es obligé de te déculoter de la sorte ? Pitié pour toi et ta descendance, l'histoire nous jugera tous...

4.Posté par cisse le 13/02/2013 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
regarde bien tia kone il pense quoi il sera dans les grâces du mossi non tia ne joue a ce jeu que vont pense tes enfants de toi tu as perdu la raison a ton age tu doit savoir ce que tu veux ton temps que tu as passe a la cour suprême a laisse beaucoup de chose cache je ne suis pas surpris de ce monsieur tu a faim reste une fois un homme si c est ton chemin que tu a choisir bonne chance me

5.Posté par SANGARE RAPHAEL le 13/02/2013 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur TIA KONE doit être mis au arrêt et conduit à la CPI pour avoir causé la mort de milliers d'ivoiriens.Qu'est ce qui l'avait pris en son temps de ne pas dire la verité en son temps et ainsi éviter à la Côte-d'Ivoire toutes ses guerres qui à engendré tous ses massacres? Aujourd''hui c'est autre chose qu'il dit , à moins qu'on me dise qu'il n'est pas libre et que çe serait sous la ménace qu'il agit .si s'était en toute liberté qu'il vient de faire cette déclaration, que dira t'il après ce regime et partant chaque fois q'un regime sera au pouvoir? alors que ce monsieur prenne les ivoiriens au sérieux...ahaa fantastique TIA KONE

6.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 13/02/2013 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. Sangaré Raphaël, on se calme. On reste lucide. Et personne ne vient ici pour raconter sa petite vie.

Ce que TIA Koné vient de dire, c'est la vérité. Il faut que tu fasses l'effort de le comprendre intellectuellement.

Oui, TIA KONE n'a jamais dit que Dramane OUATTARA n'est pas ivoirien. Pourquoi ? Parce qu'il n'en avait pas les pouvoirs ni la qualité.

Ce sont deux arrêts de la Chambre constitutionnelle que TIA KONE Présidait qui a rendu deux arrêts inattaquables.

Cette chambre, pour statuer valblement, est composée de 6 autres éminents magistrats qui prennent la décision en votant. C'est ce qu'on appelle : délibérer.

Leurs deux décisions qui sont dorénavant dans l'ordonnancement juridique de la République de Côte d'Ivoire disent clairement que la nationalité ivoirienne de DRAMANE OUATTARA est douteuse. En d'autres termes plus clairs, DRAMANE OUATTARA n'est pas un national ivoirien. Est-ce clair dans ton KOUNHOUN Sangaré ?

Frère Sangaré, a-t-on besoin de tuer des centaines et des centaines d'ivoiriens pour cela ? Pourquoi Dramane OUATTARA qui se dit démocrte avait préféré tuer des gens alors qu'il sait bien qu'il n'est pas ivoirien ?
Depuis près de 2 ans qu'il est installé par les armes à la tête de ce pays, vous a-t-on un jour présenté son village ? Celui de son père ? De sa mère ? Arrêtez cette comédie !

Et pourquoi la Cour Sprême n'a pas menti ? Aujourd'hui, le souci premier de OUATTARA est de supprimer le "ET" dans la Constitution ivoirienne.

Frère, y a problème. La Cour Suprême n'a donc pas menti. Ce ne sont pas les délires de TIA KONE sous les effets du ventre creux qui changeraient la donne.

OUI :

Si OUATTARA est vraiment ivoirien,
Si la Cour Suprême avait vraiment pris une décision incorrecte,
Si OUATTARA n'est pa vraiments Voltaïque,

Qu'est-ce que le " ET" de notre Constitution lui a fait alors ?

Frère SANGARE, nous sommes des humains, donc des être très réfléchis.
C'est trop facile de dire que OUATTARA n'est pas Voltaïque.
Il l'est et le démontre lui-même par son archarnement sur notre" ET"
dans notre Constitution votée à 86 %.

Tu verras, le jour qu'il voudra modifier, c'est sera le désert électoral.

ET après sa disparition, on reviendra mettre notre "ET".

Ce n'est pas à cause d'un petit burkinabè qu'on ne va pas assumer notre identité.
Si lui n'a pas de pays. Nous, on en a un : La Côte d'Ivoire, pays aux éléphants.

Le père de Draamane OUATARA était venu vendre à Dimbokro, un point à la ligne. Il ne sera jamais ivoirien.

TIA KONE n'a rien à voir dedans même si la faim le rend fou. C'est naissance. C'est parents. C'est Dieu.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !