Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Refus de transférer Simone Gbagbo à la Cpi: Le double langage de Ouattara

le Jeudi 26 Septembre 2013 à 07:04 | Lu 882 fois



Refus de transférer Simone Gbagbo à la Cpi: Le double langage de Ouattara
Simone Ehivet Gbagbo ne sera pas transférée à la Cpi. Ainsi en a décidé Alassane Dramane Ouattara. Alors que le même Ouattara avait promis, au moment du transfèrement de Gbagbo, qu’il collaborerait pleinement avec la Cpi dans le cadre du dossier ivoirien.

Aujourd’hui, il se dérobe devant l’engagement qu’il avait pris. Avec cette volte-face, la
communauté internationale est située sur le double langage de l’actuel chef de l’Etat.

Et vlan… ! Voilà Ouattara dans le filet de la communauté internationale. Petit à petit, le mentor du Rdr montre son vrai visage à la France et ses alliés. Un homme qui tient un double langage. Qui dit une chose le matin et fait le contraire avant même qu’il ne soit midi.

Le double langage
de Ouattara

Au moment où il transférait nuitamment le président Gbagbo à la Cour pénale internationale (Cpi), il avait juré sur l’honneur, qu’il collaborerait pleinement et entièrement avec ladite cour sans rechigner. Il avait fait la promesse ferme de livrer toute personne qui serait réclamée par la CPI quel que soit son camp. Et voilà que seulement deux ans après, et dans le cadre de la même affaire, Ouattara se débine et refuse le transfèrement de l’ex-Première Dame Simone Ehivet Gbagbo. Ce revirement de Ouattara à 180° permet à la communauté internationale de se rendre compte qu’elle s’est trompée sur le compte de cet homme.

Se servir de la Cpi pour se débarrasser de Gbagbo

Ainsi donc, après avoir transféré le président Gbagbo à la Cpi, Ouattara refuse de poursuivre la collaboration avec la Cour pénale internationale. Tout porte donc à croire que c’est à cause de Laurent Gbagbo que Ouattara a ratifié le traité portant création de la Cpi. En d’autres termes, c’est Ouattara qui s’est servi de la Cpi pour se débarrasser de Gbagbo, qu’il considère comme un redoutable adversaire politique. Ouattara s’est donc joué de la Cpi pour éliminer cet adversaire de la scène politique.

Car la raison que Ouattara avance pour refuser le transfèrement de l’ex-Première Dame Simone Gbagbo à la Cpi, à savoir que la justice ivoirienne a maintenant les moyens de la juger sur place, ne peut pas prospérer. Car cette même justice fonctionnait déjà quand Ouattara a transféré Gbagbo à La Haye. A preuve, le président Gbagbo, avant son transfèrement, avait été auditionné au tribunal de Korhogo en présence de ses avocats. La procédure judiciaire avait donc commencé quand, sans même le prévenir au préalable, le président Gbagbo a été transféré nuitamment à La Haye à la stupéfaction de tous les Ivoiriens.

Protéger Soro et les
chefs de guerre

Autre preuve, c’est que c’est le même jour du transfèrement que trois journalistes de Notre Voie, arrêtés une semaine avant, avaient été déférés à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), avant d’être jugés en procédure de flagrant délit 15 jours après au palais de justice d’Abidjan-Plateau. Ecarter un adversaire de la scène politique nationale était donc la raison qui a motivé le transfèrement de Laurent Gbagbo à la Cpi. Ce qui est inacceptable. Et la Cpi ne doit pas l’accepter au risque de se décrédibiliser totalement. En effet, suivre Ouattara dans cette voie voudrait dire que la Cpi ne sert pas la cause des victimes de la longue crise que le pays a connue. Il sert plutôt la cause d’un individu, Alassane Ouattara.

Que la Cpi ne s’y trompe donc pas ! Ce n’est pas par souci de conciliation que Ouattara a décidé de ne pas transférer Simone Gbagbo à la Cpi. C’est tout simplement parce qu’il veut protéger les siens. A savoir Soro qui a revendiqué la paternité de la rébellion et certains chefs de guerre. Selon des informations très proches de la Cour pénale internationale, quatre mandats d’arrêt contre le camp Ouattara sont en instance d’exécution. Ils concernent le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, les chefs de guerre Kouakou Fofié, Chérif Ousmane et Losseni Fofana dit Loss.

Transférer Mme Gbagbo à la Cpi équivaudrait à l’ouverture des portes de cette prison pour ces personnes qui ont fait la guerre pour Ouattara. Car il serait difficile à Ouattara de refuser de les remettre à la Cpi s’il le fait pour l’ex-Première Dame. Il a peur d’y perdre ses plumes. La Cpi ne doit pas se faire complice d’une telle attitude. Et la seule façon de ne pas se faire passer pour complice de l’homme fort d’Abidjan, c’est de libérer Gbagbo.



Boga Sivori bogasivo@yahoo.fr
Lu sur Notrevoie

Jeudi 26 Septembre 2013
Vu (s) 882 fois



1.Posté par Ignace Agnan Amon le 26/09/2013 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est ça qui est la vérité

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !