Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Réconciliation nationale: Le Fpi met la pression sur Banny

le Samedi 12 Janvier 2013 à 07:29 | Lu 621 fois

Dure, dure s'annonce la mission de Charles Konan Banny de restaurer la cohésion sociale entre les Ivoiriens. Les récentes déclarations du président du Front populaire ivoirien(Fpi), Miaka Ouretto, inclinent en effet à penser que le président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation( Cdvr) aura bien de mal à réussir sa mission.



Charles Konan Banny Commission dialogue, vérité et réconciliation
Charles Konan Banny Commission dialogue, vérité et réconciliation
Dans une interview accordée parue dans Notre Voie du mardi dernier, le successeur d'Affi N'guessan laissait entendre que la réconciliation restera un vœu pieu aussi longtemps que l'ancien président Laurent Gbagbo n'aura pas recouvré la liberté. Voici ce qu'a déclaré exactement Miaka Ouretto : « Si Laurent Gbagbo sort de prison, la réconciliation va passer comme lettre à la poste. C'est une vérité de La palisse. Pour aller définitivement à la paix, il faut que Laurent Gbagbo soit libre ».

Et le président du Fpi de se faire plus explicite : « C'est pour cela que nous devons aller à la réconciliation et nous pensons que l'une des conditions sine qua non, c'est la libération de Laurent Gbagbo ». Voilà qui est clair. Pour les partisans de l'ancien président, il est vain d'espérer restaurer l'entente entre eux et le reste de la population tant que l'ex-chef de l'Etat n'a pas recouvré la liberté. Plus de deux ans après la crise post-électorale, ces propos de Miaka Ouretto montrent bien que les pro-Gbagbo n'ont pas changé leur fusil d'épaule.

En d'autres termes, ils n'ont pas renoncé à leurs exigences des premiers mois de l'après crise post-électorale. De sorte qu'il n'est pas exagéré de dire qu'ils ne se sentent pas concernés par tout ce qui se dit ou se fait autour de la réconciliation depuis la chute de leur icône, Laurent Gbagbo. Et ils ne semblent nullement disposés à s'y impliquer, aussi longtemps que l'ex-chef de l'Etat sera maintenu dans les geôles de La Haye.

Dans ces conditions, comment Banny peut-il parvenir à renouer le fil qui lie ces pro-Gbagbo à l'autre frange de la population ? En clair, comment le président de la Cdvr peut-il relever le défi de restaurer la cohésion entre ces partisans de Gbagbo et les autres Ivoiriens si ceux-ci s'arc-boutent à l'idée qu'il n'y aura pas de réconciliation sans la libération de leur champion ? Pour bien des observateurs, vu sous cet angle, la mission de Banny paraît vouée à l'échec tant qu'il ne parviendra pas à obtenir la libération de Gbagbo. Or, le cas Gbagbo semble un boubou trop grand pour la Cdvr et son président.

On pourrait donc conclure qu'il lui sera difficile voire quasi impossible d'impliquer cette frange de la population que sont les pro-Gbagbo. Autant dire que la réconciliation tant souhaitée, c'est-à-dire la participation de tous les Ivoiriens au processus, est une quadrature du cercle. Est-ce pour cela que l'exécutif ne semble pas chaud pour injecter de l'argent dans la Cdvr ? On pourrait le penser, à juste raison.

Assane NIADA
L'Inter

Samedi 12 Janvier 2013
Vu (s) 621 fois



1.Posté par Loizo rare le 12/01/2013 10:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je di oh on vas tjr rester ds sa en 2o13 la, on sen fou de banny sai qi banny 1 grd pere chauve inconscien

2.Posté par Loizo rare le 12/01/2013 10:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le grd pere lui meme sai qil poura, reconcilier personne, si sai pa qe organiser des diner pr remplir le ventre, o tour de la table la on ai reconscilier apres le diner chacun se cherche...

3.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 12/01/2013 13:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Soldat LOIZO Rare, félicitation pour ta brillante admission à ce concours sélectif d'entrée dans l'armée des dignes combattants pour la restauration de la Côte d'Ivoire. Notre Chef d'Etat-Major s'appelle N'DAH Hermann. Je sais qu'en tant que soldat dorénavant, c'est la première personne dont on t'a parlé, à défaut de le voir physiquement maintenant, en tant que nouveau soldat. La rigueur de notre travail nous impose des rassemblements jusque tard dans la nuit. La fin de ces rassemblements est sanctionnée par une relève de quelques soldats dirigés par Doriane et Fatim. Voici pour la présentation du régiment que tu intègres....Je vais parler dans les pages suivantes de la chose dont tu as parlé un peu....

4.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 12/01/2013 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M.ASSANE NIADA du quotidien Inter, je te dis bonjour toi aussi. Car, je sais que tu visiteras forcément ce site pour recueillir les réactions sur ton analyse. Ainsi, tu fais croire que c'est le FPI qui sera à l'origine de l'échec de M. BANNY. M. le journaliste, vivant en C.I, je suppose, avant et après le 11 avril 2011, je n'ose pas croire que tu as balancé ce papier à ton patron pour dire que tu as fait ton travail du samedi 12 janvier 2013. Sinon, faire l'analyse que tu as faite n'est pas loin de la recherche des poils sur les oeufs. Pourquoi voudras-tu que BANNY ne soit pas lui-même la principale cause de son fiasco, et que toujours la victime expiatoire devra être associée à ce qui était prévisible. Ainsi en C.I, quelqu'un a-t-il bien mangé ? C'est le FPI. Quelqu'un a-t-il faim ? C'est le FPI. Les Fractions répressives de Côte d'Ivoire comme les nommes KOULIBALY Mamadou, s'entretuent-elles ? C'est le FPI. Quelqu'un est-il satisfait de la manière dont il fait l'amour dans son lit avec sa femme ? C'est le FPI. Sa femme accouche-t-elle 6 enfants en une fois ? C'est le FPI. Des gens allument-ils des feux d'artifices après un matracage médiatique pour que leurs ouailles accourent nombreuses, et qu'ils aient pris soin de barrer hermétiquement toutes les ruelles afin que personne ne s'échappe s'il y a d'aventure bousculades, c'est le FPI. Quelqu'un trébuche-t-il sur un morceau de bois dans la rue ? C'est le FPI...etc. M. le journaliste, c'est un peu dans cette logique que tu crois devoir indexer encore le FPI . Sinon, M. Banny qui était censé conscient d'une mission empoisonnée à lui malicieusement confiée par le fils de mossi Dramane était reputé pouvoir contrarier DRAMANE OUATTARA. Banny sait pertinemment que ce n'est pas parce qu'il est le plus grand en C.I que Dramane lui a confié cette mission. Banny sait que ce n'est pas parce qu'il est le plus beau au PDCI que Dramane lui a confié cette mission. Banny sait plus que quiconque que cette mission lui a été confiée par le fils de mossi Dramane pour le couler. Dès lors, il savait que la réalisation de la réconciliation qui lui a été confiée devant le montier entier allait au-delà d'une simple mission de tournée à faire dans les quartiers. C'est en cela que les ivoiriens ont apprécié le discours de Banny lors de son intronisation, pardon, de son investiture à Yamoussoukro. Il semblait dire ce jour là à Dramane qu'on n'est pas vainqueur tout le temps. Et que si tu es le vainqueur d'aujourd'hui et que tu ne fais rien pour te réconcilier avec le vaincu, ce dernier consacrera le reste de sa vie à la recherche des moyens pour être le vainqueur de demain. Un tel discours à déplu aux anarchistes du RDR. Mais de nombreux ivoiriens avaient pensé que cet homme de Banny avait des couilles. Or, il est mort en bas. Après cela, c'est avec bonheur que les ivoiriens ont vu les Desmon TUTU dans la prison de GBAGBO à Korhogo. Plusieurs se sont dit " Voici. Il y est. Sur le chemin du modèle Sud africain...Et patatras ! Lorsque le fils de mossi DRAMANE a regardé par deux fois sieur BANNY comme pour lui dire : " Banny, je t'ai dit de faire comme s'il y a réconciliation pour berner la communauté internationale, ou vas-tu ? Tu veux faire vrai-vrai réconciliation ? O.K. Tu vas fabriquer l'argent pour faire tout ton boucan que tu as commencé et que j'ai vu. M. ASSANE NIAVA, avant de voir la main du FPI partout, lorsque BANNY constate que Dramane OUATTARA n'est pas engagé pour une réconciliation entre les ivoiriens, il devait faire quoi ? Démissionner ? Ou encore le FPI l'en empêché ? Soyons sérieux. Poursuivant, lorsque Banny est interrogé par la presse sur les poursuites judiciaires contre les pro-Gbagbo, manquant cruellement de courage, voici ses réponses : " La réconciliation n'exclut pas la justice...". M. ASSANE Niava, lorsque sieur BANNY parle ainsi alors que ceux qui ont tué les ivoiriens depuis le 19 septembre 2002 se la coule à gogo, est-ce encore le FPI ? Pourquoi, si tant est que la justice doit précéder sa mission, ne demande-t-il pas aussi courageusement qu'on poursuive les autres ? Pourquoi ne laisse-t-il pas d'abord la justice finir son travail et qu'il veuille concomittamment agir avec la justice ? Sait-il quand la justice finira avec les voies de recours ? M. ASSANE NIAVA, est-ce le FPI qui oblige BANNY à manquer de courage pour dire à Dramane OUATTARA " Si tu veux d'abord poursuivre les gens : 1- Poursuis tout le monde. 2- Finis d'abord de les poursuivre et à la fin, tu définiras ma mission. 3- En conséquence, je démissionne devant le monde entier. M. ASSANE, cela ne s'imposait-il pas ? Est-ce encore le FPI qui a empêché BANNY d'agir de la manière qui, non seulement le sortait grandi de cette merde, mais en plus, exposerait la vraie nature du petit de l'immigré de Sindou. Continuant, M. BANNY sous les conseils avisés de je ne sais qui décide à la joie de la quasi totalité des ivoiriens, sauf les minables du RDR de se rendre à la Haye voir Laurent GBAGBO. Il transmet sa demande d'ordre de mission à Dramane OUATTARA qui la déchire. M. le journaliste du RDR, quel acte s'imposait à Banny ? La démission ou quoi ? Est-ce encore le FPI qui l'a habité comme un démon pour l'en empêcher ? Si on observe, chez vous comme chez Banny qui est rempli de haine contre GBAGBO, il y a une réconciliation possible sans GBAGBO. M. NIADA, c'est non. Un mossi ne peut s'asseoir dans le fauteuil présidentiel de C.I et un digne fils de C.I en prison à la Haye, pour rien, et vous faites des réconciliations. Non Banny a échoué. Comme c'est la communauté internationale qui a établi un mossi sur les ivoiriens pour les diviser, le jour ou cette communauté décidera de libérer GBAGBO, en faisant dans le même temps partir Dramane OUATTARA de la C.I, M. ASSANE NIAVA, tu constateras que les ivoiriens se reconcilieront sans caravane, ni CDVR, moins un certain Banny incapable de rentrer dans l'histoire. Arrêtez donc de chercher des bouc-émissaires. BANNY est un incapable. Il en est convvaincu lui-même. Il a fallu son petit conseiller pour remuer un peu la fourmillière de Dramane à la suite des arrestations à l'emporte-pièces des collaborateurs de BLE GOUDE. Un tel individu incapable de s'affranchir, pourquoi voulez-vous que c'est le FPI qui l'empêche de faire un travail qu'il n'est pas capable de faire ?

5.Posté par Fatim le 12/01/2013 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Tchedjougou,

Depuis belle lurette nous avons ignore l existence de kakamou. Ne te fatigue pas. Assan Niava pense plutot a son ventre sinon il n est pas aveugle. tout est clair comme l eau de roche. Banny n a pas assez de couilles pour conduire convenablement cette reconciliation. Mossi drame n a aucune consideration pour lui. Moi je pense que la sagesse aurait voulu qu il demissionne mais comme il s entete ignorons le. C est tout.

NO GBAGBO NO RECONCILIATION!

6.Posté par Loizo rare le 12/01/2013 15:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci a tw cher camarad, je tacherai ne pa oublier l equip, en ft jai tjr suivi vos # commentair.

7.Posté par Hermann N'da le 12/01/2013 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à toi cher frère OUATT, pour cette brillante nomination dont tu me gratifies par ces temps qui courent.

Revenant au sujet, pour ma part, je conseillerais humblement aux experts en réconciliation sous nos cieux, de faire preuve d'un minimum de logique pour comprendre que pour une réconciliation sincère, dénudée de tout slogan politicien, la prise en compte de la position des partisans du Président Laurent GBAGBO n'est qu'une simple question de bon sens !

Comme nous le savons tous, malgré la manipulation des chiffres constatées à l'issue des présidentielles de 2010 ( souvenons-nous que pour les besoins de la cause, le taux de participation était subitement passé de 70% à 83%), la CEI avait attribué 46 % de l'ensemble de l'électorat ivoirien au seul Laurent GBAGBO. Les 54% restants étaient à partager entre BEDIE (qui a appelé ses militants à voter pour qui vous savez) et Dramane.

Dans ces conditions, il est clair que sur l"échiquier politique en CI, Laurent GBAGBO demeure, de très loin, par rapport à ses adversaires, la personnalité politique la plus populaire et la plus adulée par les Ivoiriens.

BANNY lui-même et sa bande ainsi que ceux qui les ont mandatés doivent donc tirer toutes les conséquences de cette réalité implacable. C'est aussi simple que cela. A moins qu'il ne s'agisse que d'une simple mission de diversion ayant pour but d'endormir le peuple, le temps de permettre au Mossi de piller nos ressources avant d'aller tranquillement s'installer à MOUGINS/

Si tel est le calcul des'"réconciliateurs", qu'ils sachent que ce plan est voué à l'échec et que Dramane, c'est bel et bien fini !

8.Posté par FRANCAIS REVOLTE le 12/01/2013 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CE BANNY EST UN COMEDIEN.
IL LEURRE LES IVOIRIENS.
IL EST DU COTE DE LA REBELLION
COMMENT UN TEL HOMME PEUT IL
RECONCILIER LES IVOIRIENS
IL FAUT UN HOMME NEUF POUR
FAIRE CE GENRE DE BOULOT

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !