L'info Réelle...
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Que pensent Hollande Ban Ki-Moon et Aïchata Mindaoudou de l'inégibilité d'Alassane Ouattara ?

News en temps réel - Isaac Pierre BANGORET (Écrivain) le Lundi 2 Février 2015 à 14:06 | Lu 1894 fois



La candidature de Ouattara aux présidentielles de 2015 viole la Constitution de la Côte d’Ivoire. Hollande, Ban Ki-Moon et sa représentante dans notre pays, Aïchatou Mindaoudou évitent d’évoquer officiellement son inégibilité parce que Ouattara demeure, simplement, le cheval de Troie de la France et de l’Union Européenne en Afrique. Après la chute imprévisible de Compaoré, il va de soi que Ban Ki-Moon et la France échafaudent un autre plan de conquête définitive de notre pays, en maintenant, surtout, aux commandes, Ouattara, le plus zélé de leurs serviteurs africains, passé maître dans l’art de la tromperie.

La croissance de la Côte d’Ivoire aurait atteint, selon ses dires, « grâce à son travail et à sa détermination 9% par an depuis 2012 » ; une croissance enrichissante, en effet, pour ses partenaires, ses amis-investisseurs, mais source d’appauvrissement du peuple ivoirien, à tel point qu’un refrain semble être repris en chœur par de nombreux ménages de notre pays: « Nous ne nous nourrissons pas de ponts et de routes… ».

Les Ivoiriens, dans leur ensemble, découvrent, ahuris, la face cachée de Ouattara, qui leur promettait un second miracle économique ivoirien après Houphouët. Le miracle se mue, progressivement, en mirage ivoirien, et nous sommes tous témoins de l’accomplissement d’un principe spirituel qui régit aussi bien le monde spirituel que matériel : «Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul, mais s’il meurt il porte beaucoup de fruit» (Jn 12, 24).

Dans un langage purement politique, nous dirons : « Un leader, qui se sacrifie pour un idéal fait plus d’émules que celui qui sacrifie les autres pour assouvir ses propres ambitions ». De sa tombe Thomas Sankara renverse Blaise Compaoré, de sa prison Laurent Gbagbo attire à lui des foules. Ouattara a bâti sur du sable, Gbagbo sur du roc. Ces soldats se rebellent à lui pour une somme de cinq millions de francs CFA, il leur promet, de nouveau, monts et merveilles, tandis que les personnes acquises à l’idéal défendu par Gbagbo, malgré les épreuves, lui restent fidèles.

Les Africains ne peuvent rien entreprendre pour le bonheur de leurs populations, s’ils ne jouissent d’aucun pouvoir véritable de décision usurpé, jusqu’à ce jour, par les multinationales françaises qui dictent leurs lois aux autorités africaines. Un pays dont la souveraineté est bradée ne peut enclencher l’industrialisation de son agriculture ; que les barons repus du PDCI cessent donc de nous promettre du vent, car les stratégies politiques et économiques d’Houphouët sont révolues dans le contexte politico-économique actuel, où les hommes politiques sont devenus de simples laquais au service des multinationales.

Le peuple ivoirien qui adhère à l’idéal du président Gbagbo favorable à des accords gagnant-gagnant se doit d’être vigilant face aux discours politiques mielleux de Hollande et de Ban Ki-Moon, quant au respect des Constitutions africaines. Leur stratégie politique consiste simplement à jouer d’abord la carte de l’apaisement, à endormir, en quelque sorte, nos peuples, en tirant profit des dividendes de la lutte politique de Gbagbo; un ennemi à abattre, puis à nous asséner le coup fatal que Ouattara prend la peine de dévoiler dans son discours du Nouvel An.

Après la douloureuse pirouette politique de Compaoré qu’ils ont soutenue officieusement, la France et l’ONU se sont rendus compte que toutes réformes de nos Constitutions africaines sont, dorénavant, vouées à l’échec. Face à cette équation politique, il est absolument utile de contourner nos Lois fondamentales.

Pour y parvenir, il faut simplement susciter le désordre, l’insécurité, et créer ainsi au sein des populations une psychose, qui les incite à maintenir au pouvoir leurs régimes en agonie. Néron, rebelle à la Bonne Nouvelle des chrétiens, qui prêchaient un monde égalitaire fit, par exemple, incendier Rome et les massacra, en les accusant d’être à l’origine de cette incendie. Une analyse objective du discours du Nouvel An de Ouattara met en exergue la conception d’un tel projet soutenu discrètement par la Communauté
internationale opposée à tout discours égalitaire avec les Africains. Pour incendier Rome, Néron se servit de feu, pour embraser notre pays, Ouattara qui « fait toujours ce qu’il dit » se servira d’un sujet brûlant qu’il résume en ces termes : « La question du Foncier rural constitue une priorité. Nous finalisons un plan d’actions qui sera mis en œuvre avec l’appui de nos partenair es extérieurs, notamment l’Union Européenne ».

Le Foncier rural pose, en fait, deux problèmes cuisants ; celui des terres sans maîtres et la question des impôts fonciers. Nos paysans appauvris par la croissance de Ouattara qui fait la part belle à ses partenaires et à ses investisseurs privés pourront-ils éviter d’être expropriés ? Ouattara affirme, sans ambages, que ces dossiers brûlants seront abordés, non avec les Ivoiriens, mais avec l’Union Européenne qui est en train de concevoir, évidemment, un plan, qui expropriera les ivoiriens et leur permettra de prendre possession de nos ressources minières, puisque le droit foncier est étroitement lié à nos matières premières.

Il faut que nos paysans s’organisent en coopératives et soient solidaires pour résoudre concomitamment des questions liées aux impôts fonciers, et aux terres sans maîtres qui seront certainement attribuées, au grand dam des populations ivoiriennes, aux ex-combattants, aux « apatrides », aux troupes de Compaoré qui, sur le mont Peko, attendent, impatiemment, ce moment décisif. Avant de jeter le feu sur notre pays, Ouattara doit d’abord se présenter au monde sous les traits d’une colombe. Il lui faut, par conséquent, démontrer que notre pays est désormais un pays de droit.

Cela suppose une justice équitable où ses adversaires politiques sont perçus, cependant, comme les responsables de « l’incendie de Rome », de la guerre en Côte d’Ivoire, de la crise postélectorale. Ils bénéficieront ensuite de sa part d’une amnistie mais seront privés de droits civiques, à cause de leurs casiers judiciaires de « grands criminels ». Il relève, à dessein, ce virage important : « […] le démarrage des procès dans le cadre des affaires liées à la crise postélectorale, nous permettra une fois que justice sera rendue pour tous les concernés, y compris les personnes incriminées par la Commission Nationale d’Enquêtes de clore définitivement ce douloureux chapitre de l’histoire de notre pays et de consolider la réconciliation ».

Ouattara se doit, en effet, de bâillonner légalement le FPI, avant de s’attaquer à la question du Foncier rural qui « consolidera la réconciliation », puisque le peuple, sans le FPI, ne pourra plus donner de la voix. Quand notre pays s’embrasera à cause de litiges fonciers Hollande, Ban Ki-Moon, Mindaoudou, l’Union Européenne prêteront, de nouveau, mainforte à
Ouattara, au grand dam de notre Constitution.
En attendant ce moment crucial, les barrages sont maintenus à Bouaké et levés à Abidjan où les forces de l’ONU, de Ban Ki-Moon, les pyromanes de l’Afrique, introduisent, certainement, les mercenaires chargés d’achever le GrandŒuvre

du « maître Alassane Ouattara ». Malheureusement pour ces derniers, il n’y a qu’un seul Dieu, un seul Maître du Temps, de l’espace et de l’Histoire. Il ne s’agit pas de ce dieu qu’ils appellent affectueusement le Divin Créateur mais plutôt du Dieu de Jésus Christ, des Prophètes et des Patriarches. C’est en Lui que nous croyons et à Lui que nous confions nos vies, notre pays. Nous croyons à la puissance de la grâce divine et non à celle de notre propre volonté, car la vie ; qui émane de nous ne procède pas de notre volonté mais de la Providence divine qui nous conduit au salut, et non à une destination, qui serait le fruit de notre évolution karmique.

Notre pays, la Côte d’Ivoire, au-delà des discours politiques est devenu un champ de bataille où des prêtres de Baal offrent, durant leurs orgies, leurs « repas eucharistiques », des innocents, des enfants, des êtres humains en sacrifice. Procurons-nous donc des forces spirituelles du sang et de la chair de l’Agneau immaculé, immolé, afin de venir à bout de ces forces maléfiques qui ont fait de nos frères égarés leurs tanières.

Combattons avec prudence sur le sentier de l’amour, de la miséricorde, de la sainte Paix et la victoire nous sera acquise. Point de place pour les genoux chancelants ! Si l’ablation d’un
de nos membres s’avère nécessaire pour préserver le reste du corps, nous devons y recourir. Il y va de notre survie !
Isaac Pierre BANGORET (Écrivain)

Isaac Pierre BANGORET (Écrivain)
Lundi 2 Février 2015
Vu (s) 1894 fois



1.Posté par Hermann nda le 02/02/2015 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci cher frère Isaac Pierre pour ta combien pertinente et précieuse contribution à l'effort des ivoiriens pour une Côte d'ivoire débarrassée de ces aventuriers sans scrupules.

J'appelle pour ma part tous les patriotes et intellectuels ivoiriens à amplifier davantage le débat sur l'inéligibilité de OUATTARA dramane aux présidentielles de 2015 en Côte d'ivoire.

Pour moi, c'est le débat le plus important de l'heure.

2.Posté par ariel le 03/02/2015 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'EXTERIEUR NE DOIT PAS PENSER POUR LA COTE D'IVOIRE :NI HOLLANDE NI BANG KIMOON NE DOIVENT PENSER POUR LES IVOIRIENS.LES LOIS DE L'ONU ACCORDENT A CHAQUE PAYS LE DROIT DE DECIDER PAR LUI MEME ,C'EST CE QU'ON APPELLE L'AUTODETERMINATION.LE DROIT QU'A CHAQUE DE DECIDER PAR LUI MEME.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Novembre 2017 - 07:28 Où finissent les esclaves noirs vendus en Lybie ?

Tribune Ivoirienne | Débat / Reflexion | Blog Marc Micael | Tribune Libre | G.Mboumba | Farid Mnebhi | Blog Mondelibre


Flash Info
20/11/2017 07:58

Flash info : Notre version mobile, plus rapide

Nous venons de rendre notre version mobile et tablette plus rapide, après plusieurs mois de travail, en vous informons aussi que votre site est rentré dans le club des meilleurs sites francophones...
Info en temps réel & Utile 7J/7






Sport... !

Bien Vivre en Bonne Santé

Les Articles les plus lus

Mauvaise nouvelle pour ceux qui se rasent les poils pubiens

1 Commentaire - 08/07/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

Aidez-moi, je suis devenue la maîtresse de mon mari

0 Commentaire - 18/06/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7

Une histoire vraie, leçon de vie en couple

0 Commentaire - 08/06/2017 - Info en temps réel & Utile 7J/7


Incroyable !