Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Psychose du coup d'état : le pouvoir ADO dans la fébrilité

le Mardi 26 Juillet 2011 à 07:53 | Lu 932 fois



Psychose du coup d'état : le pouvoir ADO dans la fébrilité
Peu désireux d'ouvrir le paysage politique et de travailler à une décrispation de l'atmosphère sociale, le pouvoir Ouattara est sur les nerfs. Il est envahi par une psychose du coup d'Etat qui va s'agrandissant. «Barbouzes» et «informateurs» de toutes sortes se bousculent dans les bureaux les plus influents de la République. Et évoquent plusieurs projets de conjurations. Dans un contexte régional inquiétant après la tentative d'assassinat du président guinéen Alpha Condé.

Premièrement, on évoque une sorte de «connexion» entre des pro-IB frustrés et scandalisés par «l'ingratitude» des hommes du président, qui refusent de récompenser l'action «décisive» du commando invisible, et quelques «commandants » ayant peur d'être sacrifiés par le chef de l'Etat, maintenant qu'il est «assis». Deuxièmement, on parle d'une possible «explication musclée» entre les deux têtes de l'exécutif, Guillaume Soro et Alassane Ouattara, qui pourraient laisser avoir lieu des «accrochages par procuration ». Troisièmement, on parle d'une initiative des valeureux officiers en exil, conscients de leur force et du refus du pouvoir de les laisser vivre tranquilles dans leurs pays. Certains observateurs sont persuadés de la préparation d'un «auto-goal», un simulacre de coup d'Etat destiné à accentuer la répression.

Après sa garde rapprochée, d'où les proches de Guillaume Soro ont été écartés, c'est le cortège présidentiel qui est l'objet de toutes les attentions. Les CRS qui font le «jalonnement» (régulation de la circulation au moment du passage du
cortège) seraient désarmés, contrairement aux FRCI qui travaillent avec eux, accusés d'être des «assistants techniques » burkinabé par certains «frères d'armes» irrités. Le déguerpissement «sauvage» des villages Blingué 1 et 2 est
en réalité destiné à éviter toute «mauvaise surprise» à ce cortège.

L'atmosphère est lourde à Abidjan. Chacun a son «quelqu'un» dans les milieux sécuritaires qui lui conseille de faire des emplettes conséquentes. L'ONUCI semble avoir renforcé ses patrouilles, histoire d'aider comme elle peut un pouvoir qu'elle a co-installé à seprotéger. Sans doute que tout ce petit monde devrait se convaincre que la paix des coeurs est la meilleure des protections.




Sécurité du Premier ministre: La grande peur de la garde rapprochée de Soro

Par Benjamin Silué

La crise de confiance au sommet de l'Etat pousse le chef du gouvernement à se barricader. Il a créé sa propre garde rapprochée.

Visiblement sans complexes dans son «vêtement» de quasi vice-président de la Côte d'Ivoire, le Premier ministre Guillaume Soro ne lésine pas sur les moyens pour se construire une ossature d'homme» d'Etat. En premier plan, son impressionnant dispositif de sécurité personnelle. Après la mise à l'écart de l'Escadron de protection des hautes personnalités (EPHP), Soro s'est bâti une sécurité personnelle appelée le Groupement autonome de sécurité du premier (GASPM), composé d'environ 500 membres issus des Forces nouvelles, pour la plupart. A côté de cette unité privée, l'actuel Premier ministre peut compter sur sa garde rapprochée qui jouit d'un équipement de pointe.

Depuis quelques temps, ce dernier corridor sécuritaire du chef du gouvernement semble avoir été passé au tamis, selon des informations émanant de la «maison blanche» abritant les bureaux de Soro. Aucun motif officiel ou officieux n'a été évoqué, secret défense oblige. Le secrétaire général des Forces nouvelles ne doit compter que sur des hommes entièrement de confiance, qui ne jurent fidélité qu'à l'enfant de Ferkessédougou. Seulement, sans raison officielle apparente, une certaine psychose semble s'être emparée des «gorilles» de lui.

Selon un «sécurocrate» de la Primature, ces derniers temps, un cordon sécuritaire plus renforcé s'est noué autour de Soro. Il est formel : la menace est plus interne qu'externe. Entendant par là, qu'aucune éventualité de menace n'est à écarter, même une provenant de son propre camp. Récemment, au cours d'une de ses nombreuses visites de «charme» dans plusieurs structures, quelques éléments de sa garde en aparté, avaient laissé transparaitre des signes d'inquiétude quand au dispositif sécuritaire. L'un d'entre eux avait fini par avouer craindre une attaque contre leur chef. «Mais avec ça, et si le Premier ministre est attaqué», s'inquiétait-il. Avant d'inviter ses pairs à plus de vigilance. Il y a décidément quelque chose de pourri au sommet de l'Etat ivoirien.


Source : le nouveau courrier


Mardi 26 Juillet 2011
Vu (s) 932 fois



1.Posté par JACQUELINE le 26/07/2011 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi toute cette agitation ? Ils se vantent d'être les champions de coups d'Etats, alors de quoi ont-ils peur? "Ce qu'ils pensent bon pour les autres nous pensons que c'est aussi bon pour eux. N'oubliez pas très chers assassins qu'un service ça se rend."

2.Posté par Marie le 26/07/2011 14:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vraiment ils ont peur de qui et de quoi, ils ont tjrs leurs potes ONUCI, LICORNE, qui sont là; ne sont-ils pas les dieux de la guerre?.Mais ils savent qu'ils sont détestés, haïs.

3.Posté par mamie le 27/07/2011 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dieu est fidèle

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !