Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Procès des policiers racketteurs: Des victimes interpellent le gouvernement

le Jeudi 10 Janvier 2013 à 08:42 | Lu 494 fois

Le procès des policiers et gendarmes mis aux arrêts pour racket s'est ouvert mardi 8 janvier dernier. Le verdict sera connu aujourd'hui 10 janvier.



Procès des policiers racketteurs: Des victimes interpellent le gouvernement
Les gendarmes poursuivis devant les tribunaux, le sont pour avoir extorqué la somme de 3000 fcfa à des ressortissants de la Cedeao dans la région d'Aboisso, parce que ceux-ci ne détenaient pas de cartes de résident. Tout en saluant ce procès qui traduit la volonté des autorités de lutter contre l'impunité, le collectif des victimes de Côte d'Ivoire (Cvci) les invite également à jeter un œil du côté de l'administration publique où sévissent des agents racketteurs.

Dans une déclaration dont nous avons reçu copie, le président du Cvci, Issiaka Diaby, s'insurge contre les agissements de certains fonctionnaires et agents de l'Etat qui ternissent, selon lui, l'image de marque de la Côte d'Ivoire. Par sa voix, des victimes de ces abus des agents de l'administration publique appellent le gouvernement à ouvrir l'oeil sur ce racket et autres extorsions de fonds souvent non exposés aux yeux de tous comme c'est le cas des policiers et gendarmes sur les routes. Le Cvci dit avoir constaté, depuis sa création, que des « violations massives des droits de l'homme en Côte d'Ivoire depuis le coup d'Etat de 1999, ont pour auteurs et co-auteurs indirects des fonctionnaires de l'Etat ». Attitude qui, selon Issiaka Diaby, ont causé « directement ou indirectement, assez de tort aux populations ».

A en croire en effet le président du Cvci, sa structure « a documenté plusieurs faits du genre, qui l’ont amené à constater que de plus en plus, le citoyen lambda est soumis a des contraintes financières illicites que lui exigent des services de l’administration ivoirienne ». Toutes choses qui lui font dire que « les gendarmes, policiers, Frci, présumés coupables, ne sont pas les seuls « racketteurs » en Côte d'Ivoire ». Le Cvci sera-t-il entendu ?

A.N
L'Inter

Jeudi 10 Janvier 2013
Vu (s) 494 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !