Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Procès de l'assassinat de Guéï Robert: Le procureur requiert la perpétuité contre Dogbo Blé et Séka Séka

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mercredi 17 Février 2016 à 06:54 | Lu 178 fois

Ange Kessi, le procureur militaire d’Abidjan vient de prononcer ses requisitions contre les accusés dans l'affaire de l'assassinat du général Robert Guéï. Il a donc demandé la prison "à perpétuité" pour les deux officiers fidèles à l’ex-président Laurent Gbagbo, Anselme Séka Séka et Dogbo Blé.



Le commandant Anselme Séka Yapo, ancien chef de la sécurité rapprochée de l’ex-Première dame Simone Gbagbo et le général Brunot Dogbo Blé, ancien commandant de la Garde républicaine, sont accusés "d’assassinat ou complicité d’assassinat", devant le tribunal militaire d’Abidjan qui les juge depuis le 25 janvier.

Le général Guéï, 61 ans, a été tué par balles le 19 septembre 2002, jour d’un coup d’Etat manqué à Abidjan contre Laurent Gbagbo qui avait entraîné la prise de contrôle du nord et de l’ouest du pays par la rébellion. Des membres de sa famille et de sa garde rapprochée ont été tués le même jour.
"C’est Séka qui a tiré sur Guéï, après l’avoir tué (...) il a exécuté son épouse", a affirmé lors de son réquisitoire le colonel Ange Kessi.

"Je requiers la prison à perpétuité contre ce menteur, ce prédateur qui a exécuté un plan mis en place par les plus hautes autorités dont Laurent Gbagbo" a-t-il souligné.

"C’est Gbagbo qui a donné son feu vert (à cet assassinat), il (Gbagbo) le savait" a martelé le procureur militaire qui a également requis la "perpétuité" contre le général Brunot Dogbo Blé, qualifié de "multirécidiviste".

Le premier procès en Côte d’Ivoire de l’assassinat d’un ancien chef d’État concerne 19 prévenus. "20 ans de prison ferme" ont été demandés par le parquet contre 12 d’entre eux, et "10 à 15 ans" pour le reste.

Le général s’était réfugié à la cathédrale Saint Paul du Plateau, qui domine le centre-ville. "La femme de Guéï a téléphoné au ministre de la Défense d’alors (Moïse Lida Kouassi) pour lui demander assistance et protection pour son mari réfugié à la cathédrale. C’est le coup de téléphone
qu’il ne fallait pas donner", a estimé le procureur.

Ni les prévenus ni l’ex-ministre, cité comme témoin, n’ont admis avoir eu connaissance de la cachette du général.

Surnommé "le père Noël en treillis", le général Guéï avait dirigé la junte après le coup d’État du 24 décembre 1999. Il avait été vaincu par Laurent Gbagbo à la présidentielle de 2000 et chassé du pouvoir par la rue alors qu’il tentait de s’y maintenir.

"Ce procès n’a guère permis à la manifestation de la vérité," a réagi l’un des avocats de la défense, Rodrigue Dadjé, avant la plaidoirie de la défense prévue demain mercredi.

Nous vous reviendrons.

Thaëïl'D.
avec AFP

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mercredi 17 Février 2016
Vu (s) 178 fois



1.Posté par NANWLÈ KOUADIO le 17/02/2016 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kesko (Ange Kessy KOUAMÉ Bernard), c'est Boss, ton voisin de cité qui te parle. Comme tu as fini pour Guéi là, tournes-toi vers les cas de Boga Doudou, Dali Oblé et Dagrou Loula maintenant. Il ne faut pas que les Ivoiriens te traitent de partial.
Merci frère. Bloc 77 chambre 627C

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !