Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Procès de Gbagbo. Amnesty International : «La CPI joue sa crédibilité»

le Jeudi 30 Mai 2013 à 07:26 | Lu 1892 fois

Amnesty International a présenté son rapport annuel 2013 ce mardi 28 mai 2013 au Cerap à Cocody. L’organisation de défense des droits de l’homme est revenu sur les enjeux du procès du président Laurent
Gbagbo pour la Cour pénale internationale (CPI).



Procès de Gbagbo. Amnesty International : «La CPI joue sa crédibilité»
«Un monde de plus en plus dangereux pour les réfugiés et les migrants». C’est l’intitulé du rapport 2013 qui a été présenté par la présidente d’Amnesty International section Côte d’Ivoire depuis avril 2013, Nathalie Kouakou et l’ancien président (1997-2000) Maitre Louis Mettan.

Les conférenciers ont tiré la sonnette d’alarme sur la situation des migrants. Selon leurs données, ce sont 241 millions de migrants dans le monde dont les droits fondamentaux d’un grand nombre ne sont pas protégés. Nathalie Kouakou n’a pas préféré s’attarder sur les violations graves des droits de l’homme notamment les arrestations et détentions arbitraires, les enlèvements et séquestrations, les actes de tortures inhumains et dégradants ainsi que les morts en détentions, estimant que ces cas ont été assez éloquemment développés et dénoncés dans le rapport d’Amnesty International publié le 27 février dernier.

Elle a notamment insisté dans sa présentation sur les questions relatives à la situation des réfugiés et déplacés estimés à environ 160 000 à la fin de l’année 2012, à l’insécurité et aux violations des droits de l’homme dans l’ouest du pays avec la traque par les FRCI et dozos des pro-Gbagbo ou supposés tels, de la mise en coupe réglée de la liberté d’expression avec la suspension en septembre 2012 de l’ensemble des journaux pro-Gbagbo (six au total) par le Conseil national de la presse (Cnp), du processus de réconciliation conduit par la Cdvr qui semble avoir pris du plomb dans l’aile, des procédures engagées contre les proches embastillés de Gbagbo, de l’impunité dont jouissent les pro-Ouattara soupçonnés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité et de l’action de la Cour pénale internationale (CPI) en Côte d’Ivoire .

La crédibilité de la CPI

A ce sujet, a estimé l’ancien président d’Amnesty International section Côte d’Ivoire, la CPI joue sa notoriété dans l’affaire Gbagbo contre le procureur à la Haye. «Le propre de toute justice c’est d’arriver à gagner du crédit. Toute justice doit faire en sorte que ses décisions soient porteuses de paix», a déclaré Maitre Louis Mettan. Avant de poursuivre : «Parce que si la Cour pénale internationale ne poursuit pas toutes les personnes concernées par les violations graves des droits humains, en ce moment là c’est elle-même qui perd de sa crédibilité».

Le cas Amadé Ouérémi

L’organisation internationale de défense des droits de l’homme est revenue sur l’arrestation du chef de milice pro- Ouattara Amadé Ouérémi et réclame des enquêtes sur toutes les activités criminelles qui avaient cours dans l’ouest et particulièrement dans la forêt du Mont Péko où ce dernier régnait en maitre. «Amadé a été arrêté il y a dix jours. C’est déjà très heureux pour les populations de l’ouest. Parce qu’à partir de 2004, cette question [l’occupation du Mont Péko] était toujours à l’ordre du jour et maintenant il faut refaire les enquêtes. Déjà, toute la situation de l’ouest est connue par tout le monde et même des autorités », a souligné Nathalie Kouakou.

La présidente de la section ivoirienne d’Amnesty International par ailleurs a expliqué que contrairement à la ligne de défense du gouvernement ivoirien, la publication de leurs rapports d’activités est toujours soumise à l’observation des autorités. «Quand nous publions nos rapports, notre procédure, nous écrivons au gouvernement qu’une mission d’enquête avec la composition de l’équipe – on ne cache rien – vient dans votre pays de telle période à telle période (…) Ces personnes viennent, rencontrent les autorités, discutent avec les autorités (…) Quand les enquêteurs ont fini leur travail, quand ils rentrent, ils font un communiqué et le draft, évidemment le gouvernement est informé du contenu du rapport avant sa publication. Donc Amnesty n’agit pas dans le dos d’un gouvernement», a réagit Nathalie Kouakou.

Anderson Diédri
Nouveau Courrier

Jeudi 30 Mai 2013
Vu (s) 1892 fois



1.Posté par korindo le 30/05/2013 09:48 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Credibilite ou pas la cpi reste aux ordres de ceux qui donnent l“argent pour son fonctionnement. Oui une credibilite vis a vis de leur pouvoyeur. Ne nous endormez amnesty avec vos rapports

2.Posté par FRANCAIS REVOLTE le 30/05/2013 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CPI EGALE JUSTICE DES VAINQUEURS, DONC JUSTICE PRO-ALASSANE DRAMANE
OUATTARA EGALE JUSTICE REBELLE

3.Posté par WALACE le 30/05/2013 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CPI
je dis hooooooooo y'a problème ou il y'a pas problème
s'il y'a problème , mais faites nous passer notre colis
nous avons la solution
en côte d'ivoire
ROBERT GUEI n'a pas été jugé par GBAGBO et son clan et pourtant lui bénéficie d'un jugement équitable grâce à l'humanisme de OUATTARA
il sera exécuté c'est tou

4.Posté par kofi le 30/05/2013 20:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

wallace.toi et tes réflexions robotisees.yako!



5.Posté par WALACE le 30/05/2013 22:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne sais meme pas ce que j ai a soutenir ce sanguinaire burkinabé de dramane.Apres tout ce qu il a fait a la population ivoirienne.Je pense que ce bouché est un mystique.Il obtient toujour ce qu il veut et surtout dans le sang.Bientot la CIV sera delivrée y compris moi meme.Je demande pardon a tous mes freres bétés pour les mechantes injures que j ai lancé a leur endroit.Dieu pouvoira,c est lui qui a le reel pouvoir.

6.Posté par La main de Dieu le 30/05/2013 23:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DISSUASION DISSUASION !!!!TROP DE RAPPORTS ,ON DOIT BOMBARDER OK.

7.Posté par Lewis le 31/05/2013 02:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien venu dans la republi mn frère Walace,on t savai patriote kr tu voulai tou just amuz la galerie.
Un mot a amnesty internationnale. Svp arretez de vous foutre des ivoiriens kr bleu bonnet,bonnet bleu cè pareil.
Vous amnesty internationnale,vous etes tous les mèm.
Le Mossi DAO et vous, structure internationnell vous avez les mèm lien d parenté ki es l'occident.
Comen vous kotionner cett justice des vainqueur,cett justice ki ne fait oprimer les vrai ivoirien d chair au profi d'une band d'iletré,d va en guerre,d'etranger et ki fon la loi dan notr pays la C.I.
Cett justice ki emprisonne rien k les dign fils d c pays,tout un savoir ki c meurt des les geoles d nos bouro san k vous,amnesty inter ne lev mèm le bou du doigt pr dir stop pask vs etes en faz avc eux.
Sachez k,seul Dieu fera notr palabr et pa vous.


8.Posté par Lewis le 31/05/2013 02:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien venu dans la republi mn frère Walace,on t savai patriote kr tu voulai tou just amuz la galerie.
Un mot a amnesty internationnale. Svp arretez de vous foutre des ivoiriens kr bleu bonnet,bonnet bleu cè pareil.
Vous amnesty internationnale,vous etes tous les mèm.
Le Mossi DAO et vous, structure internationnell vous avez les mèm lien d parenté ki es l''occident.
Comen vous kotionner cett justice des vainqueur,cett justice ki ne fait oprimer les vrai ivoirien d chair au profi d''une band d''iletré,d va en guerre,d''etranger et ki fon la loi dan notr pays la C.I.
Cett justice ki emprisonne rien k les dign fils d c pays,tout un savoir ki c meurt des les geoles d nos bouro san k vous,amnesty inter ne lev mèm le bou du doigt pr dir stop pask vs etes en faz avc eux.
Sachez k,seul Dieu fera notr palabr et pa vous.


9.Posté par Filsdafric le 31/05/2013 06:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
WALACE,

As-tu perdu la tête ou veux-tu nous blaguer une fois de plus ? Je ne te reconnais plus !
Tu étais ma principale source de relexion et voilà que maintenant tu me neutralises en m'enlevant le pain de la bouche ! Franchement là j'avoue que je ne sais plus ce qui se passe dans la tête du Bon DIEU ! c'est vraiment désespérant !...

10.Posté par aloco le 31/05/2013 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Justement c'est quoi le problème de la CPI, pourquoi ça fait 3 jours qu'on a toujours pas le verdict à savoir si il y a procès ou non?????
Je pense que la réponse se trouve sur ce site :
http://www.africaindelouestandco.fr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !