Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Procès Gbagbo: accusation et défense promettent de "faire éclater la vérité"

L'Afrique en mouvement - AFP le Jeudi 28 Janvier 2016 à 00:00 | Lu 975 fois



A la veille de l'ouverture du très attendu procès de Laurent Gbagbo devant la Cour pénale internationale, accusation et avocats de la défense ont promis mercredi de faire "éclater la vérité" sur le rôle de l'ex-président ivoirien dans les violences postélectorales de 2010-2011.

Laurent Gbagbo, 70 ans, et son co-accusé Charles Blé Goudé, 44 ans, ex-chef de milice, sont poursuivis pour leur rôle présumé dans la crise née du refus de M. Gbagbo de céder le pouvoir à Alassane Ouattara à l'issue de la présidentielle de fin 2010.

Les violences qui ont suivi se sont étalées sur cinq mois, faisant plus de 3.000 morts. M. Gbagbo, premier ex-chef d'Etat à être jugé par la CPI, sera finalement arrêté en avril 2011 après plusieurs jours de bombardements de la force française Licorne.

"L'objectif de cette procédure est de faire éclater la vérité pour que justice soit rendue aux victimes et d'empêcher que d'autres crimes de masse ne soient commis", a déclaré la procureure Fatou Bensouda lors d'une conférence de presse dans les locaux de la CPI, à La Haye.

L'avocat de M. Gbagbo, Emmanuel Altit, a rétorqué que son client aborde son procès "avec confiance" et "veut que la vérité, toute la vérité soit dite, pour que les Ivoiriens puissent se réapproprier leur propre histoire".

"C'est à cette condition que leur dignité sera rendue à tous les Ivoiriens et que la réconciliation sera possible", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse ayant suivi celle de Mme Bensouda.

L'ex-président ivoirien est accusé d'avoir fomenté une campagne de violences pour tenter, en vain, de conserver le pouvoir. Charles Blé Goudé, selon l'accusation, a lui été à la tête d'hommes ayant tué et violé des centaines de personnes dans le but de maintenir l'ex-chef de l'Etat au pouvoir.

Le procès des deux hommes devrait durer entre trois et quatre ans.

- 'Essentiel pour l'Afrique' -

"Nous sommes convaincus que les éléments de preuve que nous avons recueillis seront suffisamment convaincants pour prouver la culpabilité des accusés au-delà de tout doute raisonnable", a soutenu Mme Bensouda.

"Le public mérite de connaitre la vérité et les victimes l'exigent", a-t-elle ajouté, soutenant que "la notoriété des accusés ne saurait les soustraire" à la justice.

La défense estime de son côté que le procès "est essentiel pour la Côte d'Ivoire et pour l'Afrique". "La lutte de M. Gbagbo n'est pas terminée, il veut une Côte d'Ivoire unie, harmonieuse".

"C'est un procès qui permettra d'éclairer et de comprendre les événements tragiques qu'a connu le pays pendant la décennie 2000-2010", a-t-il ajouté.

L'avocat de M. Blé Goudé, Gert-Jan Knoops, a lui soutenu que son client est "un homme de paix" et que "l'image de lui qui a été dressée ne reflète pas la réalité".

L'affaire a par ailleurs été marquée par des accusations émanant du camp Gbagbo et selon lesquelles le bureau du procureur base son dossier sur des éléments fournis par le camp Ouattara.

La procureure a souhaité mettre en garde mercredi "contre les contre-vérités" circulant notamment sur les réseaux sociaux. Mme Bensouda a affirmé qu'aucun témoin de l'accusation ne s'était retiré et que le bureau du procureur n'avait pas demandé un report du procès.

A Abidjan, le porte-parole du gouvernement Bruno Koné a affirmé que le procès devrait servir "de leçon à toute la Côte d'Ivoire, aux personnalités politiques, afin d'éviter que notre pays revive ce type d'événements".

"L'essentiel est que la vérité soit connue sur ce qui s'est passé en Côte d'Ivoire", a-t-il déclaré à des journalistes.

AFP
Jeudi 28 Janvier 2016
Vu (s) 975 fois



1.Posté par sassouna le 28/01/2016 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CHERS COMPATRIOTES ET AFRICAINS ,NOUS IVOIRIENS ET VOUS AUTRES AFRICAINS ,SAVONS QUE CE PROCES DU PR GBAGBO ET DU MINISTRE BLE GOUDE SONT SIMPLEMENT DES CONNERIES ORCHESTREES PAR CETTE FRANCE QUI PENSAIT QU'ELLE ETAIT TOUJOURS AUX ANNES COLONIALES .
CECI ETANT TOUS IVOIRIENS ET AUTRES AFRICAINS CE PROCES C'EST CONTRE LA FRANCE QUI FÛT L4INITIATRICE DE LA CREATION DE CETTE INSTITUTION ET ENTERINEE PAR LES AMERICAINS POUR TOUT JUSTE EMMENER TOUT AFRICAIN REFUSANT DE SE SOUMETTRE A EUX D'ÊTRE DANS CE LIEU QUE VOUS VOYEZ PUISQU'AUCUN D'EUX N'A RATIFIE CE TRAITE ,CE QUI VEUT DIRE QUE TOUTES LEURS BÊTISES HUMAINES CONCERNANT CES NOMBREUX ASSASSINATS SUR LES POPULATIONS DU MONDE NE COMPTENT PAS A LEURS YEUX ,DONC C'EST LE MOMENT QUI EST VENU DE METTRE FIN A CETTE VOYOUSIE DE COMPORTEMENT IRRESPECTUEUX DE CES BABYLONIENS QUI PENSENT QUE LE MONDE ETAIT A EUX ET MÊME DIRE QUE CE SONT EUX QUI ONT EU A CREER L'HUMANITE.

2.Posté par sassouna le 28/01/2016 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUI CE PROCES EST UN PROCES QUI DOIT SITUER L'AVENIR DE CETTE FRANCE IMPERIALISTE ,IMPOSTEUR ,VOLEUSE .

3.Posté par sassouna le 28/01/2016 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TOUS CES AFRICAINS TRAITES COMME LES KONE BRUNO ET SES FRERES IVOIRIENS QUI SE BATTENT POUR CETTE FRANCE DOIVENT ÊTRE PRIS AU SERIEUX COMME LES ALGERIENS A L'EPOQUE AVAIENT INTERDIT LEURS FRERES ARCHI TRAÎTRES DE NE PLUS REGAGNER L'ALGERIE ,SYNONYME DE MORT .

4.Posté par sassouna le 28/01/2016 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUI LES TRAÎTRE N'ONT PAS LEUR PLACE DANS UNE SOCIETE BIEN CONSCIENTE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !