Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Primature: Guillaume Soro part sans gloire

le Vendredi 9 Mars 2012 à 01:49 | Lu 1092 fois



Primature: Guillaume Soro part sans gloire
Il était un peu plus de 16h 30 min, quand Guillaume Soro s’est présenté devant les caméras et les micros des journalistes. Il avait l’air quelque peu embarrassé. Soro a passé une dizaine de seconde sans parler, tâtonnant et recherchant son discours dans tous les sens. Puis, il a lâché : « Je viens à l’instant de remettre au président de la République ma démission de mes fonctions de Premier ministre, ministre de la défense ». L’ancien chef rebelle devenu Premier ministre a expliqué sa décision par l’incompatibilité entre ses fonctions au sein de l’exécutif et celles du Parlement pour lequel il vient d’être élu dans la circonscription de Ferkessédougou.

« Il me revenait de tirer toutes les conséquences qu’induisent les règles du jeu démocratique. Ceci implique de fait le principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs tel que l’a consacré notre constitution », a-t-il affirmé. Guillaume Soro Kigbafori s’est dit soulagé de quitter le gouvernement après y avoir passé 9 ans dont 5 en tant que Premier ministre. Son intervention a été précédée de la démission gouvernement. Démission qu’Alassane Dramane Ouattara a accepté en félicitant ses collaborateurs pour le travail accompli. En réalité, ce qui s’est passé n’est que pure mise en scène. Guillaume Soro a quitté la primature pour se retrouver probablement à la tête de l’Assemblée nationale. L’argument de l’incompatibilité de fonctions n’est qu’un habillage. Le nouveau gouvernement sera connu la semaine prochaine.

César Ebrokié

Présidentielle française d’avril-mai 2012
Pour la paix dans le monde, Sarkozy doit dégager

Depuis son accession au pouvoir, le Président de la France Nicolas Sarkozy n’a fait que poser au plan international, des actions de déstabilisation en Afrique et au Moyen-Orient. En témoignent les tueries massives perpétrées au nom de la France et sous ses ordres, en Côte d’Ivoire et en Lybie. De plus, il prend à visage découvert, la tête des rebelles syriens à qui il assigne le cynique objectif de chasser du pouvoir le Président de ce pays avec qui il entretenait jadis des relations….très intéressées.
C’est justement encore pour les intérêts des multinationales de son pays que Sarkozy s’est lancé dans des guerres en Afrique pour reconquérir ce continent et ramener ainsi les Africains dans les années d’avant les indépendances.


Faut-il le laisser continuer cette sale besogne ? Non, assurément non. Il faut absolument que Sarkozy tombe à l’issue de la prochaine élection présidentielle pour le bien des pays en développement et pour la paix dans le monde entier.

Quelles en sont les raisons et comment
y parvenir ?

Pourquoi Sarkozy doit-il perdre la prochaine présidentielle en France ?

Déjà en 1994, à la faveur de la cohabitation, en sa qualité de ministre, Sarkozy s’est tristement illustré comme coauteur direct du génocide rwandais avec environ un million d’Africains atrocement décimés.

En Côte d’Ivoire, à partir de 2000, Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur de Chirac, a été l’un des initiateurs des nombreuses tentatives de coup d’Etat menées contre le Président Gbagbo avec comme point culminant la rébellion de 2002 créée par la France. En 2004, devant le refus des rebelles de désarmer, l’armée ivoirienne, sur décision du Président Gbagbo, a engagé l’opération Dignité pour réunifier le territoire. Cette opération a été si bien menée qu’elle a été qualifiée de professionnelle et de scientifiquepar l’Ambassadeur de France d’alors.

Curieusement, peu de temps après, la même France, sans la moindre preuve, déclarait avoir perdu huit de ses militaires et un Américain lors des bombardements. L’alibi était ainsi trouvé pour obtenir le soutien des USA afin de mener allègrement et impunément des représailles contre la Côte d’Ivoire en détruisant lâchement et au sol toute la flotte aérienne ivoirienne. Plus grave, la soldatesque française a tué près d’une centaine d’Ivoiriens aux mains nues sans compter les milliers de blessés. Et ce, après que les autorités françaises ont déclaré qu’ «on ne tue pas impunément un soldat français».

Pourtant, peu de temps après, comme pour montrer que Dieu ne dort pas, deux soldats français furent butés en Israël sans qu’on ait entendu une mouche française voler.

En 2010, voyant poindre la défaite de son poulain Ouattara, Sarkozy, cette fois, en tant que président de la République française, va utiliser l’ONU, ce «machin» dixit le Général de Gaulle, pour entraîner dans une guerre ouverte contre la Côte d’Ivoire, la fameuse Communauté internationale (en fait le club des pays impérialistes), les organisations sous-régionales et africaines (en réalité sous tutelle de la France et de l’Europe). Ainsi l’ONUCI et la Licorne, avec la sanguinaire partition des rebelles ivoiriens et les nombreux mercenaires ouest-africains réquisitionnés par Sarkozy, vont installer Ouattara au pouvoir en tuant près de dix mille Ivoiriens, mettant ainsi un frein à la jeune démocratie que le Président Gbagbo était en train de construire patiemment en Côte d’Ivoire. En prétextant la protection des civils et l’installation de la démocratie, Sarkozy a aussi usé de la même barbarie pour tuer de nombreux Libyens avec à la clé l’assassinat du guide libyen, Kadhafi.

Pour Sarkozy, les pays africains demeurent à ce jour ses colonies. C’est pourquoi, il peut se permettre de donner des ordres à certains Présidents, qu’il considère comme ses préfets.

De plus, Sarkozy, par ses propos dithyrambiques sur le racisme, renforce sa haine contre les Africains et ressuscite la fameuse Françafrique des réseaux mafieux. En fait, les propos et les actes de Sarkozy et de ses affidés s’apparentent bel et bien au nazisme tel que pratiqué par les Allemands pendant la Seconde guerre mondiale contre les Français. C’est ici qu’il faut rappeler aux Juifs français que leur frère d’origine, Sarkozy, encense les pratiques criminelles d’Hitler. Il faut donc ne pas porter son choix sur lui à la prochaine présidentielle française.

Une autre raison de faire tomber Sarkozy lors de la prochaine présidentielle réside dans ses accointances maçonniques avec de nombreux chefs d’Etat africains et en particulier avec Ouattara ainsi que sa propension à utiliser la force des armes pour tuer impunément et assujettir les populations africaines. Sarkozy a aussi prouvé sa cruauté dans cette guerre contre la Côte d’Ivoire en imposant un embargo économique, monétaire, pharmaceutique…. occasionnant ainsi le décès de plusieurs milliers d’Ivoiriens, privés du minimum vital. Pourtant, les organisations internationales humanitaires s’emploient, pendant les situations de crise, à convoyer les médicaments pour sauver des vies humaines.

En Europe, Sarkozy a été l’initiateur des nombreuses mesures draconiennes imposées par l’Union Européenne contre la Grèce, le Portugal, l’Italie, l’Espagne. Ces mesures impopulaires qui traduisent la méchanceté de l’homme ont montré leur parfaite inefficacité et ont conduit à la dégradation de la note financière internationale de plusieurs pays européens et même de la France.
En Afrique et au Moyen-Orient, les actions de Sarkozy (non respect des institutions ivoiriennes, guerre ouverte sans la déclarer, création des rébellions, tueries massives des patriotes aux mains nues au domicile du Président Gbagbo, etc.) montrent manifestement un pourrissement de l’image de la France dans ces parties du monde, installant auprès des ces populations une haine contre les résidents français. Sarkozy a toujours montré sa couardise en mettant en avant ses alliés (ONU, OTAN, CEDEAO, UEMOA, UA, UE, Ligue Arabe, etc.) avant de commettre impunément ses nombreux crimes.

En France-même, les propositions de Sarkozy n’ont été que du vent. Ses nombreuses promesses n’ont engagé que ceux qui y ont prêté l’oreille. En tout cas, pas lui ; au soir de son désastreux quinquennat qui a fait de la France un pays quelconque, au taux de chômage croissant.

De surcroît, aux plans diplomatique, politique et économique, les échecs de Sarkozy sont patents. C’est pourquoi dans les faits, la France a été fortement affaiblie sous son quinquennat. Il a par conséquent choisi de masquer cet échec par le slogan «La France forte» qui en fait, pour Sarkozy, signifie une France violente, barbare qui fait un usage excessif et immodéré de la violence pour imposer ses intérêts dans le monde. A preuve, son premier discours de campagne, caractérisé par des invectives contre son principal adversaire et par un ton violent pour semer la peur chez les Français sans faire mention de son bilan qu’il sait parfaitement négatif.

Au regard de tout ce qui précède, Sarkozy, homme plein de cruauté et d’orgueil doit perdre la prochaine présidentielle, surtout que ses actions meurtrières continuent encore en Syrie. Par conséquent, Sarkozy doit être aisément traduit devant la Cour Pénale Internationale, si tant est que cette institution est un instrument de justice et non aux ordres d’une minorité de pays développés. Sarkozy doit donc tomber.

Mais comment
y parvenir ?

Pour parvenir à cette fin, plusieurs groupes de personnes sont interpelés : les Français d’origine, les Franco-européens, les Franco-africains, les Franco-asiatiques, les Franco-arabes, les Franco-latino-américains, le lobby juif. Des actions doivent être menées pendant la campagne et le jour du vote.

Pendant la campagne, tous les patriotes africains de par le monde doivent se mettre à utiliser Internet à outrance pour dénoncer la barbarie de Sarkozy auprès de l’opinion publique française en métropole et dans les départements d’Outre mer. A l’occasion, des sites anti-sarko doivent être créés. Les différents écrits doivent être envoyés aux hommes d’Etat français, aux sites français les plus utilisés, aux journaux en ligne, à la presse écrite et audiovisuelle et aussi sous forme de tracts à distribuer aux Français de toutes origines. Il faut par ailleurs investir les milieux asiatiques, magrébins, latino-américains, juifs pour obtenir leur adhésion à la campagne contre Sarkozy.

C’est pourquoi, il faut soutenir financièrement Hollande comme cela a été fait pour Obama et multiplier les marches et autres manifestations pour la libération du Président Gbagbo en dénonçant les méfaits de Sarkozy en Afrique et dans le monde. Les militants de la gauche française doivent aussi s’investir dans la campagne pour faire comprendre que Sarkozy ne défend pas les intérêts français en Afrique mais crée plutôt des sentiments antifrançais qui, à terme, risquent de pousser les Africains à les chasser d’Afrique. Ainsi, ces Français se retrouveront chômeurs voire clochards en France dans l’indifférence totale des dirigeants français comme Sarkozy.

Dès maintenant, il convient de mettre en place les moyens pour contrecarrer toute velléité de fraude pouvant provenir de la «technologie électorale» car dans ce domaine, ce négrier des temps modernes (n’a-t-il pas dit que l’Afrique n’est pas encore entrée dans le monde moderne ?) est pire que bon nombre de Présidents africains.
Aux chrétiens français, il revient de battre campagne contre Sarkozy, le Franc-maçon, à cause de ses nombreux crimes perpétrés en Afrique et dans le monde car la bible commande de ne point tuer.

Le jour du vote, les électeurs français doivent aller voter massivement contre Sarkozy car la débâcle de Jospin en 2002 était le résultat du taux élevé d’absentéisme au premier tour. C’est pourquoi, aucune raison ne saurait justifier une quelconque absence d’autant plus que plusieurs moyens sont disponibles pour voter. Enfin, les scrutateurs doivent veiller au grain lors du vote et du dépouillement afin d’endiguer toute fraude.

En conclusion, tout doit être mis en œuvre pour que pendant cette campagne électorale, tous les Africains se mobilisent de par le monde, à l’effet de mettre à nu les œuvres macabres de Sarkozy et provoquer ainsi la chute de cet homme méchant. Cet échec de Sarkozy pourra certainement entraîner un réveil des Africains pour pousser d’autres dictateurs à fuir le pouvoir que Sarkozy leur a octroyé dans la violence.

Ces propositions sont d’autant plus importantes que si, par malheur, Sarkozy venait à être réélu, la paix mondiale serait dangereusement menacée. Sarkozy pourrait conduire le monde à une troisième guerre mondiale. C’est pourquoi tout doit être mis en œuvre pour aider Sarkozy à partir de l’Elysée.

Vivement qu’au soir du second tour, Hollande ou tout autre Français, sauf Sarkozy, soit élu président de la République française. Des clameurs s’élèveront alors sûrement de nombreuses villes africaines et d’autres parties du monde pour célébrer le début de la libération des pays africains et autres pays sous domination impérialiste. Que Dieu, qui veut voir ses créatures vivre en paix, fasse donc que Sarkozy tombe.

Vivement que Sarkozy tombe !



Laurent Kobazeyret, Université d’Abidjan
notrevoie

Vendredi 9 Mars 2012
Vu (s) 1092 fois



1.Posté par idéfix le dernier gaulois le 09/03/2012 08:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oh seigneur Jesus Christ tu entend le cri de douleur de tes filles et fils sans distinction de race ni de couleur puisse tu y répondre pour envoyé en enfer le suppôt de Satan qu est le nain hongrois N. Sarkozy dénome sarkosanguinaire et Sarkomentuer

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !