Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Prêtres, Imams, Pasteurs sont responsables des problèmes de la Côte d'Ivoire

L'Afrique en mouvement - EUGENE 1ER le Mercredi 3 Août 2016 à 08:20 | Lu 776 fois

Les serviteurs de Dieu avaient presque tous perçu les signes de cette grave crise qui a secoué la Cote d’Ivoire. Qu’avaient-ils entrepris pour éviter que cela arrive ? Rien de particulier. Cependant, ils véhiculaient des paroles flatteuses que les politiques souhaitaient entendre. Et pourtant, Dieu avaient mis sur leurs langues cette vérité sous laquelle les politiques devraient se soumettre. A cause de leur comportement déshonorant, nous subissons aujourd’hui les séquelles que cette profonde crise ivoirienne a laissées. Prêtres, Imams, Pasteurs sont quasiment responsables de tous les malheurs de la Cote d’Ivoire.



Prêtres, Imams, Pasteurs sont responsables des problèmes  de la Côte d'Ivoire
Les serviteurs de Dieu avaient presque tous perçu les signes de cette grave crise qui a secoué la Cote d’Ivoire. Qu’avaient-ils entrepris pour éviter que cela arrive ? Rien de particulier. Cependant, ils véhiculaient des paroles flatteuses que les politiques souhaitaient entendre. Et pourtant, Dieu avaient mis sur leurs langues cette vérité sous laquelle les politiques devraient se soumettre. A cause de leur comportement déshonorant, nous subissons aujourd’hui les séquelles que cette profonde crise ivoirienne a laissées.

Prêtres, Imams, Pasteurs sont quasiment responsables de tous les malheurs de la Cote d’Ivoire.
Toutes les victimes et leurs bourreaux de la crise avaient au moins un guide religieux. L’on pourrait alors se poser une question gênante. Avec cette panoplie d’hommes de Dieu, pourquoi la Cote d’Ivoire n’avait-elle pas été épargnée de cette crise douloureuse ? Réponse : Ces serviteurs de Dieu étaient préoccupés à récolter offrande et dîme, à courtiser les loups politiciens á cause des miettes. Pour cela, ils n’avaient pas eu le temps de conscientiser sincèrement leurs fidèles sur l’amour de son prochain, le pardon, la tolérance, la non-violence. Ces vertus auraient pu servir á la jeunesse, ce, comme un outil spirituel enclin à les protéger de toute manipulation politicienne.

Ce faisant, les serviteurs de Dieu demandent incessamment aux chrétiens de venir recevoir leurs miracles. Et pourtant, ils n’ont jamais pu, par leur prières et actions, unir les ivoiriens dans la paix, la tolérance et le pardon.

Ces religieux se plaisent à s’assujettir aux politiciens. Or l’une de leurs principales missions est d’amener la jeunesse à la sagesse, et non la pousser vers la politique qui est l’art de mentir, de trahir, d’ôter les vies, de voler. Nous déplorons que les hommes de Dieu abandonnent les jeunes à leur propre sort sans aucune garantie spirituelle et soutien financier. Par Conséquent, les politiciens profitent de ces innocents (esseulés et désorientés) pour atteindre leur but mesquin.

Les guides religieux au lieu d’être ce que le Christ leur demande d’être, c’est-à-dire les fils de Dieu pour hériter de l’Esprit Saint et de la vérité, ils préfèrent demeurer homme de Dieu pour se laisser dominer par les exigences de la chaire. Il est important de savoir que les fils de Dieu font la volonté de leur créateur et pratiquent l’art du Saint Père, à savoir, l’amour, le pardon, la tolérance, le partage, la compassion…

Quant à l’homme de Dieu, il fait sa propre volonté. Son art se résume à la convoitise des choses du monde, l’orgueil, l’égoïsme, le zèle démesuré de sa connaissance biblique. Il est tout le temps entrain de crier « Dieu dit… Dieu dit ». Et lui-même, il dit quoi ? La Côte d’Ivoire a besoin de stabilité, de paix, de pardon, de tolérance, d’union, de discipline au sein de la jeunesse. Au lieu d’œuvrer à l’obtention de ces besoins susdits, ces hommes de Dieu se perdre à chaque fois claironner « Dieu dit... Dieu dit » et abuser des chrétiens en promettant en vain la prospérité dans leur vie.

Faut-il le signifier, il n’est pas bien aisé de soutirer la dime, l’offrande aux chrétiens, et de les laisser à la solde des politiciens. Cette critique que je porte est valable pour tous les guides religieux, chrétiens comme musulmans et à tous ces soi-disant faiseurs de miracles qui poussent par millier en Côte d’Ivoire. Condamnant leurs actes, nous pouvons révéler, sans nous tromper, que la plupart des Prêtres, Imams, Pasteurs s’exposent évidemment à la colère de Dieu. Car leurs attitudes se dressent contre l’avenir de la jeunesse.

SEIGNEUR EUGENE 1ER

EUGENE 1ER
Mercredi 3 Août 2016
Vu (s) 776 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Novembre 2016 - 00:00 Vive les politiques! À bas les politiciens!

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !