Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Présidentielle: Comment Ouattara manœuvre pour sa victoire en 2015

le Mardi 14 Mai 2013 à 03:03 | Lu 955 fois

'' Qui veut aller loin ménage sa monture '', dit l'adage. Le président ivoirien Alassane Ouattara en fait sien, dans la perspective des joutes électorales de 2015.



Présidentielle: Comment Ouattara manœuvre pour sa victoire en 2015
Dans une interview accordée récemment au journal Jeune Afrique, le successeur de Laurent Gbagbo a clairement affiché sa volonté de négocier un autre mandat auprès des populations ivoiriennes. « Oui, vraisemblablement, je serai amené à solliciter un deuxième mandat (…) Quand on décide de s’engager en politique, c’est parce qu’on a des objectifs ; le mien était d’être Président pour apporter ma contribution au redressement de mon pays (...) Je ne pense pas qu’il soit possible de redresser la Côte d’Ivoire comme je le voudrais dans les trois années à venir ».

Ouattara veut donc un second mandat. Et pour y parvenir, le président ivoirien élabore déjà des stratégies, afin de s'assurer une victoire sans bavure, qui aurait le chic de le présenter aux yeux de la communauté internationale, comme le choix des Ivoiriens, mais lui permettrait également de dérouler son plan de développement de la Côte d'Ivoire pour en faire le pays émergent qu'il a annoncé pour 2020.

Sur le terrain, Alassane Ouattara positionne déjà ses pions. Les élections municipales et régionales ont clairement démontré cette occupation de la scène politique ivoirienne, que le président-candidat opère avant les élections de 2015, en postant dans les régions et les communes stratégiques, des fidèles lieutenants, qui seront en réalité des directeurs de campagne avant l'heure pour sa victoire à la prochaine présidentielle.

A en croire des sources proches du palais, Alassane Ouattara a bâti sa stratégie, en premier lieu, sur les régions du nord, où il a une assise incontestable. Les régions du Bounkani, du Hambol, du Tchologo, du Poro, de la Bagoué, du Folon, du Worodougou, du Kabadougou, du Béré, le Bafing, sont perçues comme les piliers du système Ouattara. Viennent en appoint d'autres régions moins marquées, telles que le Gontougo, le Gbêkê qui sont encore revendiquées par le PDCI RDA.

En plus de ces régions, le chef de l'Etat voudrait ajouter celles du Tonpki et du Cavally, où il doit être convaincu d'une victoire certaine. Il pourrait alors disputer l'électorat des autres régions avec ses adversaires.


La bataille pour le Tonkpi


Dans cette stratégie, le ministre Dagobert Banzio du PDCI RDA, a déjoué les plans du N°1 ivoirien, en battant la ministre Anne Désiré Ouloto, candidate du RDR, dans la région du Cavally. Dans le Tonkpi en revanche, le président Ouattara a dû jouer des coudes pour arracher cette région et tisser des liens forts avec ses populations. Ses deux visites d’État (avril 2012 et avril 2013) dans cette zone démontrent aisément sa volonté d'y capitaliser les acquis pour les élections de 2015. Au delà des questions de développement, le calcul politique ne vise que cet objectif. « Cette région me tient à coeur », dira-t-il.

Véritable bastion de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI), le Tonkpi était l'objet de tiraillement entre Albert Mabri Toikeusse, président de ce parti créé par feu le général Robert Guei, et Siki Blon Blaise, fils influent de la région des montagnes et dignitaire de l'UDPCI. Cette '' guerre '' de leadership va continuer jusqu'aux élections régionales.

Selon des sources bien informées, lorsque le problème s'est posé à Alassane Ouattara de choisir un candidat capable de lui donner la région du Tonkpi, il lui avait été conseillé au départ, le '' Bulldozer '' Siki Blon Blaise. Le président aurait alors appelé Mabri Toikeusse pour obtenir de lui qu'il ne positionne pas un candidat UDPCI dans cette région, et qu'il apporte son soutien à Blon Blaise.

Le patron du parti arc-en-ciel fera comprendre au chef de l'Etat qu'il lui faut d'abord s'en référer à sa base, avant de prendre une décision. Il lui explique que les militants ne comprendraient pas l'absence de candidature UDPCI dans le fief de ce parti. Un refus poli face auquel Ouattara se serait montré hostile, convaincu que cette démarche de son ministre du Plan, ne rencontrerait pas l'assentiment de ses militants.

Le chef de l'Etat, dans sa volonté d'obtenir, coûte que coûte, cette région, va alors mettre le '' Bulldozer '' dans le starting bloc pour le compte du Rassemblement des Républicains (RDR). Mabri, de son côté, ne restera pas les bras croisés. Il continuera d'installer ses candidats UDPCI dans la région, avec lui-même comme tête de liste du parti arc-en-ciel pour les régionales dans le Tonkpi. Et pour casser Blon Blaise, selon nos sources, il fera comprendre aux populations des montagnes qu'une seconde mort du général Guéi est programmée, avec comme acteur principal, le candidat du RDR, en la personne de Blon. Mabri fera savoir que cette candidature vise à faire disparaître l'UDPCI dans son bastion naturel au profit du parti au pouvoir, notent nos sources. Une façon de voir les choses qui semble avoir joué un sale tour à Blon Blaise.

Les rapports de terrain indiqueront au président Ouattara qu'il ne faut pas aller à la confrontation avec l'UDPCI. Finalement, la poire est coupée en deux. Ni UDPCI, ni RDR. Mabri sera alors engagé dans la bataille sous l'étiquette RHDP. Un deal politique qui a eu l'avantage de contenter, non seulement les militants du parti de feu Robert Guéi, mais aussi ceux des autres partis Houphouëtistes qui résident dans le Tonkpi.

Quant à Blon Blaise, il restera dans la course, mais en tant que candidat indépendant. Au décompte final, les résultats des régionales viendront confirmer que le président Ouattara ne s'est pas trompé dans son choix. Un bon signe donc pour les joutes électorales de 2015. Du coup, l'UDPCI et Mabri se positionnent comme un ensemble avec qui il faut compter pour avoir son « visa » d'entrer dans l'Ouest montagneux. Et le président Alassane Ouattara ne verrait aucun inconvénient à en faire un allié sûr pour la prochaine présidentielle.

En tout cas, dans la configuration politique ivoirienne, le jeu des alliances est déterminant pour remporter l'élection présidentielle. Le sachant, et face à une volonté de plus en plus manifeste du PDCI, de faire cavalier seul, Ouattara pourrait se rapprocher de l'UDPCI. Histoire de se mettre à l'abri de toute surprise à la présidentielle de 2015, au cas où l'alliance avec le PDCI ne fonctionnait pas en sa faveur.



Hamadou ZIAO

Encadré : Les confidences d'un élu sur Blon Blaise



Le '' Bulldozer '' des montagnes, Siki Blon Blaise n'a pas eu son ticket d'entrée au Conseil régional dans le Tonkpi. Il a été stoppé net dans sa progression par le ministre Albert Mabri Toikeusse, président et candidat de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI), qui devient ainsi le nouveau leader de l'Ouest montagneux.

Trois semaines après ces élections locales, les langues se délient sur le cas de l'ancien président du Conseil général de Man, qui avait été déclaré candidat pour le compte du Rassemblement des Républicains (RDR), avant de se lancer dans la course en tant que candidat indépendant.

Qu'est-ce qui s'est passé ? Pourquoi Blon a t-il changé d'étiquette ? Un élu de la région que nous avons joint récemment nous a fait les confidences suivantes, sous couvert de l'anonymat. « Il est vrai que le président Ouattara avait porté son choix sur le président Blon Blaise, pour faire de lui le candidat du RDR. Mais des personnes ont informé le chef de l’État qu'il ne pouvait pas gagné les régionales avec Blon, parce que les populations étaient déçues de lui », indique ce cadre, qui explique que les querelles de Blon Blaise avec des dirigeants du parti de feu le général Guéi Robert, perçu comme le leader de la région, trop tôt et brutalement, arraché à l'affection des populations, serait à la base de ce désamour pour le '' Bulldozer ''.

Il ajoute son séjour dans la galaxie Gbagbo, et son atterrissage dans la case des républicains. « Ce sont des choix politiques que Blon Blaise a payés cash. Et quand cela a été expliqué au président Ouattara, il a été amené à composer avec un cadre plus constant, qui était adoubé par les populations. Et Mabri présentait le bon profil », a conclu notre interlocuteur.

L'Inter

Mardi 14 Mai 2013
Vu (s) 955 fois



1.Posté par charlie bronx le 14/05/2013 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas sûr que Ouattara ait une assise incontestable dans le Nord. Nous savons tous que les présidentielles dans le nord ont été l'objet de graves fraudes. En tout cas, d'après les rapports disponibles, c'est tout à fait plausible. Pourquoi tricherait on dans une zone où on aurait une assise incontestable ?

2.Posté par WALACE le 14/05/2013 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUATTARA n'a pas besoin de manigancé pour sa réélection en 2015
Dieu seul sait qui sera le président en 2015 , par ailleurs il y'a des signes qui ne trompent pas , car les grandes réalisations de OUATTARA en côte d'ivoire pendant son quinquennat ne laissera pas les ivoiriens indifférents en lui faisant un plébiscite pour parachever ses grands projets
En tout cas tout bon ivoirien prie le tout puissant Dieu pour lui , qu'il est une santé de fer pour finir ses projets en 2020 et remettre la côte d'Ivoire sur la vraie voie du développement durable

3.Posté par cisse le 14/05/2013 16:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouattra Dramane qui a usurpe la seconde place au Pr Bedie puis porter au pouvoir par Sarkozy et l''onu au 2 em tour en VOLANT la victoire du President Gbagbo,peut continuer de rever pour un 2em mandat .

4.Posté par kone cote divoire* le 14/05/2013 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
EST CE QU'IL A FINI L'AN 2013 D'ABORD..................

5.Posté par Tchedjougou OUATTARA le 14/05/2013 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci KONE. Walace, ton Dramane OUATTARA n'a qu'à terminer d'abord les 3 ans des 5 avant que tu ne lui octroies 20 ans. Voilà. Je crois qu'on n'a vraiment pas besoin de beaucoup d'intelligence pour raisonner par étape.

Donc, il faut que ton Dramane OUATTARA finisse d'abord de faire tout ces biens au profit du peuple ivoirien. On lui accordera plus que 2 mandats. Tu me diras qu'il est démocrate. Qu'il respecte la constitution.

Oui, lorsque quelqu'un est dans l'état où tu te trouves, on ne peut rien pour lui.
Sinon, tu reconnaîtrais à tout le moins que Dramane est le plus dictateur des dictateurs que la terre ait connu. Regarde : je sais que tu diras qu'il n'est pas encore Président du RDR comme le lui défend la Constitution que tout démocrate doit respecte en premier.

Je sais en plus que tu diras qu'il a déclaré ses biens comme l'exige la constitution alors que cela n'a jamais été publié au Journal Officiel.

Je sais que tu diras qu'en utilisant l'article 48 de la constitution pour faire de SORO GUILLAUME qui n'avait pas l'âge, tu diras que c'est bien sans démontrer en quoi cela l'est.

Je sais que pour toi, c'est de la pure démocratie lorsque Dramane OUATTARA procède au redécoupage électoral à la veille des élections législatives de décembre 2010.

Je sais que dans ta petite tête DRAMANE OUATTARA est le démocrate des démocrates parce que l'Accord de Prétoria qui a permis qu'il soit candidat exceptionnel grâce à la signature de GBAGBO fixait la fin de la CEI tout juste après les élections législatives mais très respectueux des lois, Dramane vient d'organiser les municipales et les régionales avec la même CEI.

Monsieur WALACE, reste tranquille. Ne t'inquiète pas. Ton OUATTARA était indispensable aux ivoiriens. Faut pas gâter ta salive. Tu verras toi-même. Que Dieu prolonge tes jours pour que tu voies comme a reçu hier CISSE BACONGO, à l'Université de COCODY, les remerciements pour tout le bien que Dramane a fait et continue de faire au peuple ivoirien.

D'après toi, ça ne se passera pas sur le net mais dans le concret comme cela s'est passé hier à l'Université de Cocody.

Regardons les bienfaits de Dramane.................

6.Posté par souscek le 14/05/2013 23:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
WALLACE est un simple d'esprit en mal de reconnaissance ! comment un rat qui fait moins de 15% à des élections intermédiaires, malgré les achats de conscience de pauvres individus en précarité peut il gagner honnêtement une présidentielle ? Une comédie se joue actuellement en eburnie, c'est le dernier acte de la colonisation, c'est une pièce de théâtre dont la fin est malheureusement proche pour des "pleutres" comme wallace ! Mais comme vous savez tous le même wallace va retourner sa veste bientôt pour se présenter en résistant et applaudir quel que se soit le gagnant ! Gbagbo avait des ambitions , watt à rat à lui des hallucinations ! Il se croit roi parce qu'on le lui à dit, il se serait cru singe si ses maîtres le lui avait demandé! Bref, c'est un âne qui se prend pour un cheval de course, mais qui n'a jamais rien gagné d'autre que des cadavres, des morts et du sang des autres ! C'est un faux, qui fait du faux, pour du faux ! il est une contrefaçon de l'humain, une réussite de la bestialité, le must de l'horreur, le nazi de l'Afrique ! Ses suiveurs sont des collabos !

7.Posté par WALACE le 14/05/2013 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on nous a dit dans cette même côte d'ivoire que OUATTARA ne sera jamais candidat il a été
on nous a dit dans même côte d'ivoire qu'il ne sera pas président qu'il passera même sur le corps de certains parmi les nazis frères de GBAGBO pour être au palais , il s'y trouve
nous avons assez de vos élucubrations que du bobard , rien que du bobard
le destin appartient à Dieu les gars c'est lui seul qui décide , c'est lui qui a fait de OUATTARA président de la côte d'ivoire et c'est le même que nous implorons pour lui accorder sa faveur pour un second mandat lui permettant de mettre la côte d'ivoire sur la vraie voie du développement
la haine qui vous ronge chaque jour va vous emmener tous 1 à 1 a

8.Posté par kone cote divoire* le 15/05/2013 00:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A QUOI? LUI BOTTER LES FESSES.............PLAISANTIN.......................................

9.Posté par paul le 15/05/2013 02:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce mossi walace chante la gloire de ses maitres qui l ont librere du batiment B de la maca pendant les combats.je parie qu il se fait enculer par wattara pour arrondir ses fins de mois ,pauvre sahelien.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !