Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Présidence du PDCI / KKB, devant la presse : '' Si Bédié viole les textes et se présente, je le poursuis en justice’’

le Jeudi 5 Septembre 2013 à 08:51 | Lu 1237 fois



Présidence du PDCI / KKB, devant la presse : '' Si Bédié viole les textes et se présente, je le poursuis en justice’’
Voici l’intégralité de son exposé, hier au siège de son quartier général, sis au 2 Plateaux.
Mesdames et Messieurs les journalistes

J’ai tenu à vous rencontrer pour vous dire merci d’accepter d’accompagner le renforcement de la démocratie interne au PDCI-RDA.

Depuis le retour au multipartisme dans notre pays (avril 1990), c’est la quatrième fois que le PDCI-RDA a recours à la vérité des urnes pour départager des candidats qui ont des ambitions pour les mêmes fonctions.

Nous avons voté à deux Conventions : celle d’août 2000 et la convention éclatée qui a vu la désignation du Président Bédié comme candidat du PDCI-RDA à la présidentielle non tenue de 2005 et celle tenue de 2010. En dépit du fait que le président Bédié soit le candidat unique, les opérations de vote à bulletin secret ont eu lieu dans toutes les Délégations Départementales et Communales.

S’agissant des Congrès, je fais remarquer que c’est la deuxième fois que nous allons voter. La première fois que nous avons voté, c’était en 2002 au XIe Congrès ordinaire du Parti. Il fallait départager trois candidats parmi lesquels l’on comptait le Secrétaire Général du parti et le Président du Parti La deuxième fois est donc prévue pour le XIIe Congrès dont les travaux préparatoires sont en cours.

Alors que les militants s’attendaient à ce que l’expérience tirée de l’organisation des rendez-vous précédents aide à une bonne organisation du XIIe Congrès, c’est plutôt une volonté manifeste de mettre en place un dispositif tendant à tuer la démocratie en notre sein qui est proposée.
Après le pré-congrès éclaté qui vient de se tenir le week-end passé, nous sentons que le président Bédié a décidé d’être candidat au prochain Congrès, bien entendu tout en sachant pertinemment que les textes ne lui permettent pas d’être Candidat.

Sous réserves des suites judiciaires que nous entendons réserver à cette volonté de piétiner nos textes, nous estimons que nous nous trouvons dans la même situation que celle qui a prévalu en 2002 à l’occasion du XIe Congrès.

Mesdames, Messieurs les journalistes,

Depuis le 23 mai 2013, date à laquelle la tenue du XIIe Congrès de notre parti, le PDCI-RDA a été annoncée, les « vrais » militants du PDCI-RDA n’ont cessé de dénoncer le coup d’Etat statutaire projeté et savamment mis en œuvre par les membres actuels du comité d’organisation dont le cerveau est incontestablement Monsieur Maurice Kacou Guikahué qui a décidé vaille que vaille de noyer le Président Aimé Henri Konan Bédié à coup de mensonge, de contre-vérités et même de trous de mémoires dangereux pour un militant de son rang, nuisibles à la cohésion du PDCI-RDA, notre grand parti. Nous avons beau crier notre indignation et celle des militants, ils nous ont opposé le mépris et l’arrogance.

Aujourd’hui, avec un peu de recul, j’ai décidé de vous prendre à témoin pour dire à nos militants que le comité d’organisation actuel ne peut plus continuer d’organiser le Congrès. En ma qualité de Président national de la JPDCI, donc chargé de la formation de nos jeunes, mais aussi en ma qualité de candidat à la Présidence du PDCI-RDA, j’ai décidé de dire haut et fort à Maurice Kacou Guikahué d’arrêter son mensonge qui n’a que trop durer.

Pourquoi ?

Pour le savoir, je vous invite à lire avec moi, ces extraits de journaux. L’un est relatif à l’organisation du XIIe Congrès et l’autre relatif à celle du XIe Congrès.

Lisons ensemble.

S’agissant de l’organisation du XIIe Congrès ;

Voici la réponse de Guikahué quand les militants demandent que ce soit le Secrétaire Général du qui soit le Président du comité d’organisation.

« je dis aux militants que les Congrès du PDCI n’ont jamais été organisés par les secrétaires Généraux. Au temps de Yacé, c’est Camille Alliali qui organisait le Congrès. Le 10ème Congrès, c’était Ipaud Lago. Et le dernier Congrès, le 11ème, c’est Edjampan qui l’a organisé. Ça toujours été comme ça. On choisit quelqu’un pour organiser le Congrès ». (Source le Nouveau Réveil N° 3409 du mercredi 12 juin 2013, page 3).

Parlant du XIe Congrès d’avril 2002, écoutons le même Guikahué ;

« ce congrès a été organisé dans le strict respect des Statuts et du règlement intérieur du PDCI-RDA…Ensuite, quand le secrétaire général a posé sa candidature, la direction était maintenant mal à l’aise parce que c’était les deux dirigeants du parti qui étaient candidats.

Donc automatiquement le Bureau Politique a décidé que le Secrétaire Général ne pouvait plus être président du Comité d’organisation, alors que dans tous les congrès passés, c’est le secrétaire général qui était président du comité d’organisation…Le premier comité d’organisation que le secrétaire général avait mis en place pour organiser le congrès d’octobre au mois d’août a été taxé de rouler pour Bédié, donc le Bureau politique, au cours de sa réunion du 14 mars, à deux semaines du congrès donc, a mis en place le vrai comité d’organisation… a la réunion du 29 mars, (2002) le Premier Ministre Duncan avait été choisi par le Bureau Politique comme superviseur, l’arbitre.

C’est à cette réunion qu’on a mis en place le comité de validation des mandats et de dressage des listings piloté par Monsieur Edjampan, avec comme personnes ressources Koffi Michel Benoît et Lénissongui Coulibaly…Mais fait important, on y a introduit des représentants des candidats. M. Fologo était représenté par Serge Doumouya, le candidat Bédié par M Kouamé Yao Albert, et le candidat Lamine Fadika par M. Diomandé Mamadou. » (Source, Le Nouveau Réveil N° 132 du Jeudi 11 avril 2002, page 2)

Au regard de ce qui précède, je vous fais les commentaires suivants :

1. Tous les militants sont maintenant convaincus que la mise à l’écart du Secrétaire Général dans l’organisation du 12ème Congrès du PDCI-RDA a été une cabale et l’expression du mépris ou de l’ignorance de l’histoire des Congrès du PDCI-RDA. C’est tout simplement déplorable pour des gens qui ont côtoyé le Président Félix Houphouët-Boigny sans jamais apprendre à ses côtés. Quel dommage !

2. A compter de ce jour, je demande à tous les militants du PDCI-RDA d’exiger qu’un comité paritaire d’organisation du XIIe Congrès soit mis en place comme ce fut le cas en 2002. En conséquence, je dis que Messieurs N’Goran Niamien et Maurice Kacou Guikahué qui roulent à tombeau ouvert et à visage découvert pour le Candidat Bédié doivent démissionner de la présidence du Comité d’organisation.

3. Hier un autre mensonge nous a été servi, cette fois par Monsieur Niamkey Koffi, porte-parole, tenez-vous bien du Président du PDCI-RDA, en ces termes : « c’est lorsque le Congrès acceptera de modifier les textes que nous demanderons aux candidats de présenter leurs candidatures » (Sources ;: L’Intelligent d’Abidjan N°2904 du Lundi 2 septembre 2013). Ces propos se passent de commentaires pour la simple raison que lors du XIe Congrès, les candidats, non seulement étaient connus d’avance, mais aussi et surtout le comité d’organisation était le reflet de leurs droits et de leurs devoirs. Dès lors, je dis et je répète que Monsieur Guikahué est dans le Faux, Monsieur NIamkey Koffi est dans le Faux. Ils sont tout simplement la honte du PDCI-RDA.

Conclusion.

Depuis le 23 mai 2013 nous avons dénoncé le fait que ce ne soit pas le Secrétaire Général du PDCI-RDA qui organise le congrès parce que nous savions très bien que de tout temps c’est au Secrétaire Général du PDCI-RDA qu’il est revenu le soin de le faire.

L’on nous a servi le mensonge. Voici que la vérité vient d’éclater au grand jour. Comme il est établi que le Président et son Secrétaire Général sont dans la course à la présidence du PDCI-RDA, c’est tout naturellement qu’un comité paritaire doit être mis en place pour organiser le Congrès comme ce fut le cas en 2002.

Ne pas le faire c’est mettre en péril la cohésion du parti. Je compte sur le Président Bédié pour ne pas en arriver là !

Je vous remercie

L’Hebdo Ivoirien

Jeudi 5 Septembre 2013
Vu (s) 1237 fois



1.Posté par Osdansgorge le 05/09/2013 22:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frère KKB, ce tu dis est vrai et juste mais malheureusement, c''''est à des sourds que tu parles.Ce n''''est aujourd''''hui que bédié refuse de respecter les lois, en 2010 il l''''a fait en partenariat avec dramane contre Gbagbo et même toi qui cris aujourd''''hui sur les toits, tu étais avec eux au golf hotel, bon comme on ne condamne pas celui qui se repent, on oubli ça. Dis, de quelle justice tu parles? La justice de ce pays c''''est dramane donc Bédié, à moins que ce soit à la cpi, là on comprend notre frère. De toutes les façons, essayer n''''est pas mauvais, vas~y. Soutien!

2.Posté par seducteur le 06/09/2013 15:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
frere kkb resaisir toi tu est encord jeune il faut te calmer ton tour viendras a la tete du pdci
n''ecouter pas les lmp ils veulent te mette en erreur
jespere que tu seras sage pour te retiré definitivement
bedie est le doiyen respecter lui

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !