Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Pourquoi Mme Simone Ehivet Gbagbo ne sera pas vendu à la CPI comme ce fut le cas de son époux, le président Laurent Gbagbo?

le Samedi 24 Novembre 2012 à 00:37 | Lu 4330 fois



Pourquoi Mme Simone Ehivet Gbagbo ne sera pas vendu à la CPI comme ce fut le cas de son époux, le président Laurent Gbagbo?
Pour comprendre les raisons, nous avons contacté le stratégiste Luc Banemeck.

AfrohistoramaNews : Vous avez envoyé un email à notre rédaction pour nous dire que vous pensez que Madame Simone E. Gbagbo ne sera livrée à La CPI ? Quelles sont les raisons qui vous permettent de l’affirmer ?

Luc Banemeck : Je ne l’affirme pas, Je ne suis pas dans le secret des «satans», je procède par analyse géostratégique. En 2012 un événement majeur a eu lieu sur le continent et c’est ce dernier qui me permet d’y croire et non l’affirmer.
AfrohistoramaNews : Quel est cet événement ?

Luc Banemeck : Le départ du francafricain Jean Ping de la présidence de la commission de l’Union Africaine et l’arrivée de Madame Dlamani Zuma qui a des idées progressistes et panafricanistes [LIRE LA DECLARATION DE MADAME ZUMA].
AfrohistoramaNews : Pourquoi beaucoup d’Africains n’ont pas pris la mesure de ce changement ?
Luc Banemeck : Parce que les Africain sont servis quotidiennement par l’intoxication médiatique des medias occidentaux et leurs auxiliaires africains.

Aujourd’hui avec cette affaire de madame Gbagbo, Je crois que l’on assistera à un affrontement entre deux africaines.
La Procureur d’origine gambienne Mme Ben Souda complètement acquise aux intérêts de l’occident en Afrique, et la présidente de la commission de l’Union Africaine d’origine Sud-africaine (Azanienne) Mme Dlamani Zuma acquise aux intérêts de l’Afrique.
Madame Dlamani Zuma dans une intervention, nous dit clairement que dans les textes constitutifs de l’Union Africaine il n’est inscrit nulle part qu’on doit livrer les Africains à la CPI.

Ce qui veut dire en d’autres termes, d’une part que les Africains qui y sont, ont été illégalement livrés et y sont illégalement détenus. Surtout sous sa présidence, elle n’approuvera pas de tels actes qu’elle considère anti africaines.
Le droit n’a pas été respecté. Maintenant que je suis présidente de l’U.A, il le sera.

AfrohistoramaNews : Et si les représentants occidentaux de la Côte d’ivoire passaient outre les textes de l’Union Africaine comme ils l’ont fait par le passé, qu’adviendra-t-il ?

Luc Banemeck : Si Mr Jean Ping a perdu les élections face à madame Zuma, il faut tenir compte de l’avis des présidents francafricains, ses suppos naturels qui n’ont pas appréciés sa gestion de la guerre en Côte d’ivoire et en Libye. Justement parce qu’ils pas officieusement accepté la livraison du président Gbagbo.

Je crois que les représentants de l’occident en Côte d’ivoire, ne sont pas aussi bêtes que certains pourraient le croire. Avant d’engager une telle épreuve de force, ils devront s’assurer d’un soutient absolu de leurs mentors, qui ne souhaitent pas pour aujourd’hui engager une épreuve de force avec madame Zuma et indirectement avec l’Afrique du sud. La realpolitik imposerait donc des arguties du genre, la justice ivoirienne est indépendante et compétente.

Souvenez-vous des déclarations du président Laurent Gbagbo avant le coup d’état qui l’avait évincé du pouvoir en 2011.
«Lorsqu’on est dans une réunion de l’Union Africaine, on a souvent l’impression d’être dans les couloirs de l’Union Européenne ou l’on rencontre des tas d’espions venu défendre les intérêts de l’Europe. C’était sous Jean Ping un Franceafricain ».
Or Que dit madame Dlamani Zuma lors d’un banquet en son honneur il y a quelques mois ?

Elle dit ceci : « Je ne comprends pas comment des africains ont accepté le financement extérieur de l’institution unitaire sur des postes stratégiques engageant l’avenir du continent»[LIRE].
Vous pouvez donc comprendre que madame Dlamani Zuma ne veut pas être une marionnette aux mains de qui que ce soit.
Si les représentants de l’union occidentale en Côte d’ivoire passent outre sa mise en garde, ils engageront un conflit avec elle, donc indirectement avec la commission de l’Union Africaine.

C’est la raison pour laquelle, les occidentaux veulent agir avec la CEDEAO plutôt que l’Union Africaine. Or la CEDAO ne peut pas être au dessus de l’Union.

Madame Zuma saura faire valoir le droit au moment opportun. J’en suis sur. Il y va de sa crédibilité et de la crédibilisation de l’institution et de son pays membre des BRICS.
A suivre…
Interview réalisé par jean Ayi

Samedi 24 Novembre 2012
Vu (s) 4330 fois



1.Posté par zouzougbeuziazrè le 24/11/2012 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bien dit cher frère.que dieu te benisse .

2.Posté par Manno le 24/11/2012 11:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pensera t-elle comme vous?

3.Posté par Hermann N'da le 24/11/2012 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dramane, tu n'as plus le choix. Ta marge de manœuvres se réduit de jour en jour. Remets purement et simplement Simone GBAGBO à la disposition de la CPI.

Tes sanguinaires SORO GUILLAUME CHERIF OUSMANE, FOFIE KOUAKOU, COULIBALY OUSMANE alias BEN LADEN, MOROU OUATTARA, ISSIAKA OUATTARA dit WATTAO et toi -même, le financier et le coordonnateur de toutes ces macabres exterminations, tous, vous devez vous apprêter également à être transférés à la Haye pour que règne enfin la VRAIE JUSTICE ÉQUITABLE POUR TOUS.

Tout le reste n'est que du DILATOIRE. Tu ne pourras pas échapper à ton destin, quoi que tu fasses.

4.Posté par Srika Blah le 24/11/2012 23:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouattara avait dit depuis longtemps qu'il ne livrerait pas dame Ehivet Gbagbo.........
La decision de la "maitresse"(ou ex-femme) de Jacob Zuma ne compte pas.

5.Posté par antu le 25/11/2012 01:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avant de voir un stratege il serait interessant de voir pourquoi maintenant, surtout qu'il n'y a pas de danger que notre Maman national s'echappe de sa maison-prison.

Je pense a plusieurs choses :
La premiere c'est qu'ils ont pris conscience de la relle capacité de la Revolution Permanente et de l'armée invisible, nos guerriers. Pas besoin de s'etaler sur ce sujet. L'armée ivoirienne la vrai a fait face pendant des jours a une armée mondiale sans attaquer...juste en se defendant...donc on connait la capacité de notre armée. Ils mettent donc la pression.

Deuxiement
Le fait qu'ils continuent a reclamer des membres d'un seul camp veut dire une chose tres claire. L'idée qui a circuler dans les médias comme quoi il serait injuste de ne juger que Laurent Gbagbo alors que les 2 camps sont responsables des crimes n'a jamais exister dans leur plan. Et donc on arrive a une conclusion simple. La CPI fait de la politique, elle ne prend meme pas en compte des enquetes qu'elle meme a diligenté. De ce fait elle est dans une seule logique faire payer celui qui refuse de se soumettre.

Troisiement
Sachant que le président Laurent Gbagbo est innocent et qu'ils n'ont rien dans leur dossier, il vont prendre le temps pour le juger. En meme temps ils vont tout faire pour donner une image a leur génocidaire pyromane, dramane. Il vont lui tailler un costume qui sera de toute evidence trop grand pour lui, celui de chef d'état qui est pour la reconciliation. Il va donc juger avec la justice des vainqueurs tous ceux qui seront poursuivi dans son camps.

Voila les raisons de tout ce bruit autour du tranfert de notre Maman a tous, je pense. Donc evidemment les strateges peuvent nous donner plus d'éléments concernant l'Afrique et le role de Madame Zuma mais faut pas oublier que l'Afrique du Sud cherche une place de permanent dans le Conseil de sécurité a un moment donné, le président sud-africain saura mettre un alte pour permettre a son pays d'avoir le sésame. Ce n'est pas negatif mais combien de temps cela va durer, encore 50 autres années...dans ce cas il faudra que quelqu'un me dise comment rejoindre les combattants sur le terrain...parce je deviens impatient..je sais je sais !!!

6.Posté par Hermann N'da le 25/11/2012 01:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Srika Blah

Et tu lui as demandé pourquoi? Ou bien c'est lui OUATTARA qui est la LOI?
La volonté de OUATTARA ne doit pas compter dans les décisions de la CPI, qui, normalement, est une juridiction dite "indépendante". Ou bien?

7.Posté par Hermann N'da le 25/11/2012 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Amnesty appelle la Côte d`Ivoire à remettre Simone Gbagbo à la CPI

ABIDJAN, 25 nov 2012 (AFP) - Amnesty International a appelé samedi le pouvoir ivoirien à remettre "immédiatement" l`ex-Première dame Simone Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI), qui la soupçonne de crimes contre l`humanité durant la crise de 2010-2011.

Après son mari, l`ex-président Laurent Gbagbo, transféré à La Haye en novembre 2011 et également soupçonné de crimes contre l`humanité, "Simone Gbagbo doit être aussi transférée à la CPI sans délai pour permettre une pleine coopération avec l`enquête du procureur" de la Cour, a indiqué l`ONG dans un communiqué.

La CPI a rendu public jeudi un mandat d`arrêt, émis en février, contre Mme Gbagbo, la soupçonnant de crimes contre l`humanité commis durant la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011, qui a fait environ 3.000 morts.

Amnesty note que les mandats d`arrêt de la CPI délivrés jusqu`à présent n`ont visé que les crimes attribués au camp Gbagbo, alors que des forces ayant combattu pour l`actuel chef de l`Etat Alassane Ouattara ont aussi été accusées de crimes graves.

"La justice doit être rendue pour les victimes de tous bords", a insisté l`organisation de défense des droits de l`Homme. Selon elle, la CPI comme le système judiciaire ivoirien doivent donc "enquêter sur les possibles suspects" dans les deux camps.

8.Posté par Hermann N'da le 25/11/2012 13:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DRAMANE TREMBLE
DRAMANE TREMBLE
DRAMANE TREMBLE

Dramane craint-il que les SORO GUILLAUME, MOROU OUATTARA, BEN LADEN, CHERIF OUSMANE et autres ne le citent nommément devant la CPI et que celle-ci, dans un souci de redorer son blason terni depuis belles lurettes, se trouve dans l'obligation de le transférer lui aussi à la Haye? L'avenir nous le dira.

Pour l'heure, l'argumentaire développé par Dramane pour le maintien de Simone GBAGBO au palais de "justice" du Plateau ne convainc personne.

La Révolution Permanente demande donc, avec insistance ,à Drame OUATTARAOGO de se convaincre qu'il n'est pas au dessus de la Loi. Il ne peut, en effet, se permettre de faire ce qu'il veut. La CPI veut ici et maintenant Simone GBAGBO à la Haye pour un procès crédible, juste et équitable.

Et la RP soutient activement cette initiative avec la dernière énergie.
Sans ambigüité.

9.Posté par Srika Blah le 25/11/2012 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@HERMAN N'da...................
C'est le chef de l'Etat qui decide TOUJOURS de transferer ou pas un citoyen de son pays a la CPI.
la CPI n'a ni avion, ni policiers, ni militaires......

Quelque soit le nombre de mandats d'arrets imis par la CPI contre un pro-Gbagbo ou autre pro Ouattara,, C'est PR-Ouattara qui DECIDE.

meme si la CPI emettait 100 mandats d'arret contre Soro, si Ouatttara REFUSE d'envoyer Soro a la CPI, aucune mouche de la CPI ne pourra voler...............................

10.Posté par Naka Abdon Kouba le 25/11/2012 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
Qu'il le fasse s'il aime vraiment se reconsillier avec les ivoiriens.

11.Posté par Hermann N'da le 25/11/2012 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Srika Blah

Nous commençons à nous habituer à tes affirmations gratuites.
Si Dramane a toute la latitude de faire ce qu'il veut dans les relations de coopérations entre sa justice aux ordres et a CPI, pourquoi les organisations des droits de l’Homme ne se taisent-elles pas pour que OUATTARA décide de ce qu'il voudra quand il voudra?

Retiens, cher ami @ Srika Blah que l'étau est en train de se resserrer autour de ton champion. Donne-moi le nom d'un seul chef d’État africain qui dispose du plein exerce de ses prérogatives sans se conformer aux injonctions des puissances occidentales et leurs tentacules. Dramane est mieux placé pour être au fait de cette réalité..

C'est d'ailleurs le sens de la lutte que nous menons, entre autres, au sein de la Révolution Permanente.

C'est pour cela que la sérénité du "néophyte" que tu affiches n'est pas actuellement celle de OUATTARA.

12.Posté par Hermann N'da le 25/11/2012 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si OUATTARA tente de tenir tête à la CPI et aux ONG de défenses de droits de l'Homme qui sont en train d’être actionnées pour jouer leur partition, il tombera plus tôt que prévu, avec une facilité déconcertante, à la grande joie des millions d' Ivoiriens et de la Révolution Permanente.

13.Posté par Hermann N'da le 26/11/2012 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Justice "partisane", "obstacle à la réconciliation" en Côte d`Ivoire (ICG)

ABIDJAN - La justice "dangereusement partisane" qui s`exerce en Côte d`Ivoire aux dépens des seuls partisans de l`ex-président Laurent Gbagbo est "un obstacle considérable à la réconciliation", a averti lundi le groupe de réflexion International Crisis Group (ICG).

Dans un rapport intitulé "Faire baisser la pression", ICG dénonce une justice "à sens unique" concernant les crimes commis durant la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011, qui a fait quelque 3.000 morts.

Une vingtaine de personnalités du régime déchu sont inculpées et détenues dans le nord du pays pour crimes de sang, atteinte à la sûreté de l`Etat ou infractions économiques. Huit d`entre elles, dont l`ex-première dame Simone Gbagbo, sont aussi inculpées de "génocide".

Critiquant le choix de ce dernier chef d`inculpation "peu approprié", le centre de réflexion affirme qu`"au-delà des choix maladroits visant à grossir des crimes qui sont déjà suffisamment graves, se dégage une absence manifeste de volonté" de la part du régime du président Alassane Ouattara "de rendre une justice plus équilibrée".

"Cette justice partiale constitue un obstacle considérable à la réconciliation", actuellement "au point mort", laissant "perdurer au sein de l`électorat de Gbagbo, et bien au-delà, le sentiment d`une +justice des vainqueurs+ et d`une humiliation supplémentaire", écrit ICG.

La Cour pénale internationale (CPI) "pourrait mettre rapidement les autorités ivoiriennes devant leurs responsabilités et se charger de rééquilibrer une justice dangereusement partisane", estime-t-il.

"Seule l`audition ou l`inculpation de responsables des forces associées au pouvoir impliqués dans les violences passées pourra combattre le sentiment d`injustice" ressenti par une partie de la population, conclut International Crisis Group.

Un an après le transfèrement à La Haye de Laurent Gbagbo, soupçonné par la CPI de crimes contre l`humanité, la Cour a annoncé le 22 novembre avoir émis un mandat d`arrêt contre Simone Gbagbo pour le même chef d`inculpation.

Le bureau du procureur de la CPI a indiqué par le passé qu`il comptait aussi poursuivre des personnalités du camp Ouattara, dont certaines sont soupçonnées de crimes graves.

14.Posté par Hermann N'da le 26/11/2012 23:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hier, je disais que d'autres ONG et non des moindres allaient enter dans la danse. Elles sont, en réalité, des tentacule aux puissances occidentales. La machine est en marche. C'est pourri pour OUATTARA Dramane au plus haut niveau.

NB : Lire tous les commentaires précédents de Hermann N'da

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !