Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Politique nationale: Soro en croisade contre Gbagbo et le FPI : Ce qu'il prépare avant 2015

le Vendredi 13 Septembre 2013 à 06:19 | Lu 913 fois

2015, c'est maintenant ! Le président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro semble avoir fait sien ce slogan, lui qui a revêtu la tunique de directeur de campagne avant l'heure, du président de la République, Alassane Ouattara.



Politique nationale: Soro en croisade contre Gbagbo et le FPI : Ce qu'il prépare avant 2015
Comme pour avoir une longueur d'avance sur ses adversaires, il a décidé d'anticiper sur la campagne électorale de 2015. Et c'est dans les zones réputées pour être des bastions du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l'ancien président Laurent Gbagbo, que Soro a décidé de faire son marché.

Grand-Lahou, Dabou, Aboisso et Gagnoa sont les villes qu'il a déjà visitées dans cette lancée. Certes, le chef du Parlement ne prêche pas ouvertement pour le président de la République, Alassane Ouattara, qui s'est déjà déclaré candidat pour 2015, mais à travers ses messages, il semble s'être donné pour mission de détruire le mythe FPI, construit par les cadres de ce parti dans leurs régions.

Soro qui se veut un homme politique averti, sait que la bataille de 2015 sera rude. Il sait également que le camp Gbagbo sera un adversaire coriace qui pourrait fortement gêner les calculs du camp Ouattara auquel il appartient. A défaut d'avoir le parti à la rose comme un allié, Soro a décidé d'engager le combat dès maintenant pour éviter toute surprise. A Gagnoa où il a effectué une visite récemment, il a réussi à casser l'opinion en faveur du chef de l’État.

Fief de l'ancien président Gbagbo, Gagnoa représente un grand symbole pour le FPI. Et la montée de tension entre les fils de la région à la veille de cette visite, en est un témoignage vivant. Mais le chef du Parlement y est allé porter un message favorable aux dirigeants actuels. Il s'est même rendu à Mama, village natal de Laurent Gbagbo, aujourd'hui détenu à la Cour pénale internationale (CPI). Il y a tenu un discours franc. C'est en effet aux parents de Gbagbo qu'il a annoncé la défaite de leur fils à l'issue de la présidentielle de novembre 2010. C'est également là-bas qu'il a révélé que les Yacouba, après la mort de leur fils, le Général Robert Gueï, tué aux premières heures de la crise ivoirienne de 2002, ne voulaient pas voir l'ancien président ivoirien sur leur terre.

Au dire de Guillaume Soro, n'eût été sa médiation, Gbagbo serait aujourd'hui indésirable à Gouessesso, le village natale de Gueï. Il reste clair qu'un tel message est de nature à discréditer le père de la réfondation ivoirienne. Pis, en affirmant que c'est Ouattara qui a remporté les élections, Soro veut amener les populations de Mama, majoritairement acquises à la cause du FPI, à tourner la page de leur fils pour qui il s'est même présenté comme un sauveur durant la crise post-électorale. Pis encore, il laisse ainsi croire qu'en réalité, Gbagbo n'est pas une victime comme il se présente, mais le responsable de la crise post-électorale qui a occasionné de nombreux morts.



Faire réélire Ouattara et attendre le retour de l'ascenseur



Dans le même temps, Soro tente de relooker son image devant ces populations qui le considèrent, pour certaines, comme un traître. Bref, le chef du Parlement, aussi bien par son discours que par ses actes, est dans une campagne de séduction de ceux qui ont une mauvaise image de lui, et partant, du pouvoir Ouattara. On peut dire qu'il a atteint son objectif, puisqu'après Gagnoa, les chefs traditionnels d'Issia et de Saïoua souhaitent le recevoir. Depuis le vendredi 6 septembre 2013, ces garants de la tradition bété sillonnent villages et hameaux pour mobiliser leurs populations autour de la visite de Guillaume Soro dans leur région.

Dans ces régions, comme à Gagnoa, Soro va encore tenter d'effacer les traces du FPI, au profit d'Alassane Ouattara. Il aura à s'expliquer, sans doute, sur la mort de Désiré Tagro, ex-ministre de la Sécurité sous l'ancien régime, pendant la crise post-électorale, et également celle de Paul Antoine Bohoun Bouabré, ex-ministre de l’Économie et ex-ministre du Plan et du Développement de l'ex-régime, en Israël. La tâche peut paraître difficile, mais certainement pas impossible pour le patron de l'ex-rébellion.

A l'instar de ce qui s'est passé à Gagnoa, on peut dire que Soro va situer la responsabilité du FPI et de Laurent Gbagbo dans ces différents événements tragiques. Après cette zone, le président de l'Assemblée nationale est également annoncé dans l'Agneby-Tiassa, un autre bastion de l'ancien pouvoir. Le peuple abbey, majoritairement acquis à la cause du FPI, aura aussi l'occasion de l'entendre. Selon certains informations à notre disposition, il y est attendu pour le mois d'octobre, même si la date exacte de cette visite demeure pour l'instant inconnue.

Pour rassurer les chefs qui le sollicitent, Soro a envoyé des émissaires sur le terrain. Comme on peut le constater, le président de l'Assemblée nationale s'est donné pour mission de tracer la voie au président de la République, Alassane Ouattara, pour un second mandat, en déblayant le terrain pour lui. Mais l'ancien dirigeant de la Fédération estudiantine en scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI) a bien un agenda secret.

En temps opportun, il compte bien monnayer politiquement ces différentes tournées. Et comme il l'a dit lui-même dans une interview à Jeune Afrique, « je n’ai d’autre ambition que de travailler à la réélection du président Alassane Ouattara, dès le premier tour, en 2015. Je sais que le président n’aime pas que j’en parle trop tôt mais c’est ma conviction propre et je ne peux m’empêcher de la déclarer.

Tenez, je vais même vous révéler mon agenda caché. Il y a des points inscrits. En premier lieu, c’est le rayonnement de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et secundo, la réélection du président Ouattara au premier tour en 2015. Il faut que ce soit clair pour tous. Je suis jeune, pourquoi me précipiterai-je ? L’ancien séminariste que je suis, sait que les Ecritures saintes enseignent que la précipitation est du diable, Dieu agit lentement ». Mais en homme politique avisé, Soro se trouve dans un jeu de passe-passe avec le chef de l’État. '' Aide-moi à prendre le pouvoir et je t'aiderai à ton tour '', dirait-on. Le natif de Kofiplé prend donc une longueur d'avance sur ses potentiels adversaires dans la perspective des élections présidentielles de 2020, après le second mandat d'Alassane Ouattara.



Y.DOUMBIA
L'Inter

Vendredi 13 Septembre 2013
Vu (s) 913 fois



1.Posté par Konan jean EFFI le 13/09/2013 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce monsieur est assez intelligent ,il faut l'admettre mais on sait tous les raisons de sa venue dans cette région . Entant qu'ivoirien et bon citoyens je me dois de respecter les constitutions de mon pays mais pas de me l'a fais respecter par un automate fabriquer par l'occident...ma voix sera pour l’élue du peuple qui je sais son incarcération éphémère....

2.Posté par Sily Camara le 13/09/2013 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lui Soro Kigbafori Guillaume aussi ! Ce pays est en difficulté mais il n'est pas encore mort. Il y a encore des ivoiriens. La plaisanterie ne peut durer longtemps.

3.Posté par FgD2 le 14/09/2013 03:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Twitter
Pensez vous vraiment que un bete de mama va laissser gbagbo pour voter ADO OU UN BETE d'issia VA VOTER Ado alors qu'il sait que ADO est la cause de la mort de TAGRO ?
Soro est encore enfant ds la politique....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !