Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Politique nationale -Quand l’Etat sauvage s’installe en côte d’Ivoire

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Actu Africaine & Internationale le Jeudi 12 Mai 2011 à 08:42 | Lu 588 fois



Tout a-t-il foutu le camp en côte d’Ivoire ? Les valeurs républicaines, le fonctionnement des Institutions de la République et celui de l’administration sont de fait, devenus quasi inexistants. Les raisons, personnes ne s’en doute, tiennent de la décision de l’occident d’installer par la force, son pion. L’on se souvient encore, tragiquement, de l’intervention militaire de la Force licorne aux côtés des forces rebelles pour déloger le Président démocratiquement élu et placer à la tête de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, un pion de la France-Afrique.

Une opération réussie au prix de milliers de vies humaines. Par ailleurs, s’il est vrai que l’installation de fait de Ouattara à la tête de la Côte d’Ivoire a été émaillé de crimes contre l’humanité, le paradoxe dans cette rocambolesque affaire, c’est l’habillage juridico politique qu’on a bien voulu revêtir au pouvoir de Ouattara, appelé, à raison, par Laurent Gbagbo, le candidat de l’étranger. En effet, peut-on trouver une explication juridique à l’acte de Yao Paul N’Dré, Président du Conseil constitutionnel de la République de Côte d’Ivoire ?

Comment en effet, expliquer qu’après avoir dument investi Laurent Gbagbo, Président démocratiquement élu et reconnu comme tel par ce même Conseil constitutionnel, Yao Paul N’Dré accepte d’investir Dramane Ouattara alors récusé par l’Institution juridique comme étant le véritable vainqueur de cette élection ? En tout cas, la date du vendredi 6 mai 2011 restera gravée dans la mémoire de l’Ivoirien.

Car c’est justement ce jour qu’invraisemblablement, le Conseil constitutionnel de Côte d’Ivoire a présidé la cérémonie de prestation de serment du candidat malheureux, Alassane Dramane Ouattara. Qui l’eut cru en tout état de cause ! Et pourtant, la cérémonie a bel et bien eu lieu, au mépris de la règle fondamentale qui régit le fonctionnement de l’Institution elle-même. Aujourd’hui, la question est de savoir si l’acte posé par Yao Paul N’Dré vaut tout son pesant d’or en tant qu’acte juridique et si l’Etat de Côte d’Ivoire peut sortir de son état de sauvagerie dans lequel l’a plongée Ouattara et son parrain de Sarkozy ?



Grékou Bayard

Source : Le Temps : Dernière Mise à jour : 12/05/2011 (Auteur : Grékou Gbayard)

Afrik53 - Actu Africaine & Internationale
Jeudi 12 Mai 2011
Vu (s) 588 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !