Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Politique nationale : Henriette Bédié parle de Mme Gbagbo

le Samedi 26 Octobre 2013 à 08:54 | Lu 1756 fois

« Chacun a son tempérament. Elle, c'est une femme engagée, c'est une femme politique, et moi, je suis une femme tout à fait discrète, une femme au foyer qui veut le bien de tout le monde, rassembler tout le monde pour que chacun soit heureux ».



Politique nationale : Henriette Bédié parle de Mme Gbagbo
Ainsi a réagi hier, vendredi 25 octobre, dans une interview diffusée par Rfi, Henriette Konan Bédié, invitée à faire une comparaison entre elle et l'ex-première dame Simone Gbagbo. Elle dira que cette dernière est tout le contraire d'elle, qui est plutôt discrète et portée sur l' humanitaire. Tout comme l'actuelle première dame, Dominique Ouattara avec qui elle dit être en de bons termes. « Madame Dominique Ouattara est un peu comme moi, c'est une femme discrète. Je m'entends très bien avec elle », précise Madame Bédié.

Quant à son engagement dans le combat contre l'insuffisance rénale, elle l'explique par le fait que sa belle sœur soit morte de ce mal. « Ça m'a scandalisée et révoltée et je me suis dit qu'il fallait faire quelque chose », confie-elle, non sans exprimer tout l'espoir qu'elle porte dans son projet de construction d'un centre d'hémodialyse à Abidjan. Autre question abordée, la possibilité d'une candidature d'Henri Konan Bédié à la prochaine élection présidentielle. Cela n'est pas à écarter, selon l'épouse du président du Pdci. Mme Bédié ne balaie pas totalement du revers de la main une telle éventualité.

« Mais en politique, on ne sait jamais », lâche-t-elle, laissant entendre ainsi qu'on ne peut parier à 100 % sur une non-participation de Bédié à la présidentielle de 2015. Tout en le disant, elle assure, presque la main sur le cœur, que le candidat malheureux à la dernière présidentielle ne compte pas se lancer à nouveau dans la course à la magistrature suprême. A la question de savoir si c'est bien le dernier combat de Bédié comme il l'avait annoncé, elle répond : « Je pense que oui ».

Devant l'insistance de son interlocuteur pour savoir si Bédié n'entend vraiment plus être candidat à une élection présidentielle, l'ex-première dame assure : « A priori non ». Même lorsqu'elle laisse suggérer que rien n'est à exclure sur le terrain politique, elle se reprend aussitôt, comme pour exorciser une telle éventualité : « Mais je ne pense absolument pas ». L'épouse du président du Pdci se prononce par ailleurs sur les derniers instants de gestion du pouvoir par Bédié, notamment sur le mécontentement ambiant qui a fait le lit du coup d’État qui l'a emporté.

« Nous les femmes, on sent quelquefois le danger venir, mais les hommes, vous savez, ils ont leurs idées », répond-elle quand son interlocuteur veut savoir si elle n'a pas donné des conseils à son époux pendant cette période délicate. Quand on lui demande son avis sur le concept de l'ivoirité, qu'on dit avoir occasionné le pourrissement du climat sociopolitique et entraîné la chute de son époux, elle rétorque que « c'était culturel et les gens n'ont pas compris ». Avant d'ajouter : « J'ai été vraiment peinée parce que ce n'était pas du tout l'idée de mon mari( toute la connotation xénophobe rattachée au concept d'ivoirité, ndlr) ».

Assane NIADA
L'Inter

Samedi 26 Octobre 2013
Vu (s) 1756 fois



1.Posté par Hermann N''''da le 26/10/2013 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La vraie différence entre Simone GBAGBO, Henriette BOMO et Dominique NOUVIAN est indiscutable, même si madame BEDIE n'ose pas le souligner:

1/ Simone GBAGBO fait partie de l'INTELLIGENSIA africaine: Intellectuelle, Professeur d'Universités, Syindicaliste, Femme politique engagée etc...

2/ BOMO et NOUVIAN n'ont d'existence que grâce à leurs époux . Elles sont des femmes presque dépendantes. BOMO surtout, ne fait pas la fierté de la femme africaine. Son histoire de "SERVIR" était essentiellement financée par le contribuable ivoirien . C'est pourquoi cette affaire ne fonctionne plus depuis la chute de son cancre-ivrogne.

Concernant la réponse qu'elle donne à la question de savoir si BEDIE sera candidat en 2015, deux observations se dégagent:

A/ La réponse demeure floue sur toute la ligne

B/ La question elle-même est innopportune voire MALSAINE quand on sait que depuis 2010, BEDIE était déjà forclos par la Constittution en raison de la limite d'âge, et qu'il avait fallu avoir recours à l'article 48 pour lui permettre d'être candidat.

Mais cela nous étonne pas si ce type de question est posé par un journaliste employé par RFI.

2.Posté par Sily Camara le 26/10/2013 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Simone Gbagbo, engagée depuis son jeune âge au lycée et à l'université. Leader d'organisation religieuse, chrétienne catholique ( JEC ), syndicaliste ( SYNARES), femme politique ayant dirigé les plus hautes structures du FPI, Députée pendant 15 ans d'Abobo ( la commune la plus peuplée de la ville d'Abidjan). Présidente de groupe parlementaire. Koizan Bomo Henriette, épouse Bédié Konan Henri. Illustre inconnue, infirmière ou sage-femme, dit-on, apparue devant les micros et les caméras à la faveur de l'accession de son époux à la présidence de la république après le décès d'Houphouet. Aucune comparaison n'est possible.

3.Posté par Yuotam le 27/10/2013 15:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comparons ce qui est comparable, ne mélangeons pas les serviettes et les torchons, la mère Bédié incapable d'avoir de l'autorité sur son ivrogne de bon homme, ça vous dit quelque chose les 18 milliards que l'union EUROPEENNE avait filé à Bédié pour la lutte contre le SIDA, ils ont bouffer ça pian, sans remord.

Le jour du coup d'état vers fin 1999, quand le mossi Drame des Eburnéens, à dit qu'il lui suffit de remuer le cocotier et que les fruits mures et pourris vont se ramasser a la pelle imaginer vous quand son ivrogne de bonhomme se cherchait pour sauter dans l'hélicoptère de l'armée d'occupation NAZIE franSSaise, cette bonne femme était habillée en tenue de gala, il à fallu qu'un jeune trouffion la dise mais madame on ne va pas a une soirée dansante, ils étaient obligé de la donner des baskets et un jean's pour qu'elle puisse échapper a la colère des jeunes gens du père Noël, c'est pour vous dire que c'est une idiote de village qui n'arrive pas a la cheville de cette noble dame SIMONE GBAGBO KAFISSA qui à la tête bien faite.

4.Posté par Yuotam le 27/10/2013 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand à la pute et salope JUIVE de Watt à Rat, cette dernière à encore la tête plus vide que l'idiote de Bédié, à part empoisonner ses amants ce qui est son passe temps favori, ce qui est bien fait pour nos vieux nègres qui préfère les fasses roses plates aux rondeurs Africaines.

Aujourd'hui cette Salope et pute JUIVE est passé à une gamme supérieure c'est de ligaturer les trompes des femmes Wè, après leur premiers accouchements, les ONG ligaturent carrément les trompes de ses femmes Wè, pour qu'elle n'est plus d'enfants pour favoriser les beaux parents de MOSSI Drame des éburnéens.

Après elle fait semblant de s'occuper des orphelins qu'elle à prit soins de liquider les parents avec la complicité de son criminelle de connard de mari, pour ça elle touche le jackpot au frais du contribuable IVOIRIENS, ces 2 putes n'arrivent pas a la cheville de SIMONE GBAGBO KAFISSA, c'est la nuit et le jour.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !