Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Police nationale: Ouattara veut retirer un an de salaire à 70 retraités

le Vendredi 2 Mars 2012 à 08:53 | Lu 596 fois



L’heure est à la désillusion et à l’angoisse chez les sous-officiers de police qui ont pris leur retraite le 31 décembre 2011. Dans une correspondance du comité desdits policiers retraités dont nous avons reçu copie le mardi 28 février 2012, le Trésor public menace de retirer un an de salaire à 70 sous-officiers de police retraités.

Ces derniers qui devraient faire valoir leurs droits à la retraite en décembre 2010 ont été maintenus en activité pour nécessité de service par un décret présidentiel signé par le président Laurent Gbagbo. Mais, parvenu au pouvoir en avril 2011, le chef de l’Etat Alassane Ouattara demande de faire appliquer son ordonnance prise le 4 décembre 2010 et annulant tous les décrets présidentiels signés par M. Laurent Gbagbo. Ainsi, estimant que ces 70 policiers ont travaillé dans l’illégalité pendant toute l’année 2011, le Trésor public réclame un an de salaire, un « trop perçu » que ces agents de police retraités doivent rembourser.

C’est pourquoi il a été demandé de retirer ce « trop perçu » sur la pension de retraite desdits agents. « Le vendredi 25 février dernier, je me suis rendu aux Finances pour régulariser ma situation. J’ai été surpris d’entendre de la bouche d’un agent de ces services qui me recevait que l’ordre leur a été donné de retirer un an de salaire sur notre pension. Nous ne sommes pas d’accord. A qui la faute ? Quel est notre part de responsabilité pour que nous subissions ce traitement ?

Après plus de 30 ans de services rendus à l’Etat de Côte d’Ivoire, voici comment nous sommes remerciés», se plaint un des sous-officiers retraités. «Nous avons travaillé. Nous avons posé des actes de police pour lesquels des hommes ont été déférés. Nous avons fait des constats pour lesquels des hommes ont été dédommagés. Nous ne comprenons pas bien cet acharnement sur nous les 70 sous-officiers de police retraités de 2010.

Le décret pris par le président Gbagbo concernait tous les corps habillés. Hormis les policiers, les autres corps ne semblent pas être sous la menace d’une quelconque réduction de leur pension », fulmine un autre policier retraité. Celui-ci a ajouté que le ministère de l’Intérieur a même déposé le bordereau de la liste des 70 sous-officiers de police retraités de 2010 dans les services du Trésor à l’effet de faire la ponction d’un an de salaire comme étant le «trop perçu» sur la pension.

Joint par téléphone le mercredi 29 février dernier, un des membres du service communication du ministère de l’Intérieur a réagi sous le couvert de l’anonymat en ces termes : « Le ministère de l’Intérieur n’a pas déposé de bordereau au Trésor. Mais il se réjouit que le Trésor exécute l’ordonnance prise par le président Alassane Ouattara à l’effet d’annuler tous les actes posés par le président Laurent Gbagbo après le 4 décembre 2010.

Nous disons que c’est le ministre de l’Intérieur à l’époque, M.Guiriéoulou, qui a annoncé sur radio police par un message que les sous-officiers qui devaient aller à la retraite ce 31 décembre 2010 bénéficient d’une prorogation jusqu’en juin 2011. Et c’est le 9 février qu’un décret a été pris par le président Gbagbo. Ce décret est caduc par rapport à l’ordonnance du président Ouattara ». Pour les policiers retraités, cette explication du ministère de l’Intérieur est fausse. Ils soutiennent mordicus que le décret de leur maintien en fonction prime sur l’ordonnance d’une personnalité retranchée au Golf hôtel et qui n’avait pas encore l’effectivité du pouvoir. Tous espèrent que le régime Ouattara va revenir à la raison pour préserver un bon climat social.



Didier Kéi
notrevoie

Vendredi 2 Mars 2012
Vu (s) 596 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !