Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Péril imminent : Afrique, la Côte d’Ivoire te parle !

le Jeudi 2 Février 2012 à 07:04 | Lu 1103 fois



"Mes enfants s’appelaient Coulibaly, Koné, Soro, Mamadou et Ibrahim. Un jour, des hommes sont venus leur dire qu’il veulent aller à Abidjan, chasser Laurent GBAGBO et installer les fils du Nord pour gérer la Côte d’Ivoire. Ils ont dit que ADO et les blancs allaient leur donner des fusils et qu’en quelques heures, ils attraperaient GBAGBO et que ce sera notre tour de gérer la Côte d’Ivoire et développer le Nord plus que les autres régions.

On a pensé que c’était pour notre bien. On a donc donné notre bénédiction à nos enfants. Et ils sont partis. Ibrahim est le seul rescapé. Mais il est devenu fou. C’est lui qui est assis là-bas sous l’arbre. Ses quatre grands frères ont tous été tués au combat, sous ses yeux. Les militaires de GBAGBO étaient les plus forts ; les enfants ne le savaient pas. Ibrahim est devenu fou. Je n’ai plus d’enfant. Je suis vieux et seul. Ma femme est morte de tristesse quand elle a appris ce qui est advenu de ses enfants. Notre région est détruite. Tous les bras valides sont devenus des tueurs d’hommes.

Aujourd’hui, on ne peut plus sortir ou voyager la nuit. Dans le seul mois de novembre, 8 cars en partance pour le Burkina Faso on été attaqués à 50 mètres du village. Plusieurs Burkinabés revenant de la basse côte ont été tués. Ce sont nos enfants qui les ont tués. Ils sont revenus d’Abidjan avec tous leurs fusils de guerre. Ils sont fâchés. Ils disent que Ouattara, un Mossi comme ça les a blagués, leurs frères sont morts et il dit qu’il ne les connaît plus. Donc ils attaquent les cars, tirent sur les passagers et prennent tout. Mais le gouvernement ne parle pas de ces tueries…
On est perdu mon fils. A cause de Ouattara les autres Ivoiriens nous regardent comme des tueurs. Il nous a mis dans problème, mon enfant… (Traduction du Sénoufo par le Combattant Berthé)."

Pour des raisons évidentes de sécurité, nous taisons l’identité et le nom du village du vieil homme qui nous donne ce témoignage poignant.

Afrique, la Côte d’Ivoire qui te parle est la Côte d’Ivoire du Nord. Les combattants de l’armée régulière ivoirienne n’y ont jamais mis les pieds depuis 2002. Cette zone est gérée jusqu’à ce jour par la rébellion armée de Ouattara rebaptisée FRCI. Toute la région est ravagée. Les jeunes qui sont rentrés de la guerre blessés, traumatisés ou socialement incontrôlables constituent l’essentiel du décor.

Cette partie de la Côte d’Ivoire, région historiquement agricole, est devenue une région de bandits de grand chemin armés de lance-missiles, de roquettes, de fusils mitrailleurs et ils volent d’une façon très violente.

C’est pourquoi Ouattara évite de vagabonder vers cette région. Il n’en est pas originaire. Personne ne t’y indiquera le village de Ouattara. Toutes les personnes âgées qui conservent leur bon sens le maudissent aujourd’hui. Il n’y a que quelques cadres et familles de cadres qui ont tiré leur épingle du jeu à l’issue des nominations ethniques qui trouvent que suivre Ouattara est un bon business.

C’est donc ce triste décor, ce cri de désespoir que la Côte d’Ivoire voudrait te présenter, Afrique mon Afrique.

Comme en Côte d’Ivoire, des vendeurs d’illusion sont à tes portes Afrique ! Ils ont la bouche mielleuse, la parole facile, le mensonge comme métier ; mais leur cœur est en pierre. Ce sont des aventuriers, des voleurs, des bandits se faisant passer pour des bonnes personnes.

Cette espèce d’Africains, cette bande de menteurs, de vauriens, prêts à tout pour amasser des gains faciles et s’approprier ce qui n’est pas à eux, sont les perles rares que l’Occident recherche pour accomplir sa basse besogne en Afrique.

Et ils sont nombreux, ces fils indignes, qui s’offrent à vil prix aux pilleurs de l’Afrique en piétinant nos valeurs anciennes et en divisant nos frères, nos tribus, nos régions en les montant les uns contre les autres.

La Côte d’Ivoire est un cas d’école Afrique ! Regarde et suis de très près le réveil révolutionnaire qui est en cours en Côte d’Ivoire. Car bientôt, ton tour viendra, de faire face à l’ennemi commun au Cameroun, en Guinée Equatoriale, en RD Congo, etc.

Si la Côte d’Ivoire te parle, c’est pour que tu sois avertie, que tu comprennes tous les enjeux et que tu engages l’action de résistance avec discernement.

Les premières victimes de la manipulation et des divisions ethniques sont ceux qui servent d’instrument, de souris de laboratoire aux manipulateurs ! N’oublie jamais cette vérité ontologique, Afrique !

Que les enfants d’aucune de tes régions ne jouent le jeu de l’ennemi comme l’ont fait et continuent de le faire, certains fils du Nord de la Côte d’Ivoire.

Parce qu’au-delà des biens mal acquis, du fruit du vol collectif, de la dépravation et de la destruction de l’avenir des jeunes, l’instrumentalisation politique conduit toujours à la déchéance sociale. C’est pourquoi je te préviens, Afrique !

A Très bientôt.
Hassane Magued

Jeudi 2 Février 2012
Vu (s) 1103 fois



1.Posté par soro le 02/02/2012 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci hassane. SI mes frères du nord pouvaient comprendre cela. Ce monsieur dao nous a carrément sacrifiés. ce qil a dit en france est vraiment très dangereux. Heureusement que certains nordistes (peu nombreux) comprennent que ce bandit n'a rien à cirer avec les Vrais ivoiriens.

2.Posté par Nkrumah JANANI LUMUMBA le 02/02/2012 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dear Hassane,let me just add an ember to your pipe by reminding these crazy bald headed human refuse that they could have fooled part of our people ,now they cannot continue to fool everyone at once!!! we are not porcupines!!! we are not all left legged!!!! neither are we all drunks or beggars!!!...we are a race that has an untold courage to realise our mistakes;weaknesses and even our treacheries...yet being able to seek forgiveness in all humility...yes ! that is the real african.thanks a thousand folds Hassane and may the good lord continue to inspire and protect you for in you many see the light that must shine through the frozen brains of some of our brothers who still glory in the darkness of past!!! we are together brother and thanks for your clairvoyant message.

3.Posté par Habituee le 02/02/2012 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui les Ivoiriens du Nord souffrent. Oui ils se sont fait prendre au piège des mensonges et manipulations de OUATTARA. Mais il faudra aussi qu'ils étudient leurs responsabilités.
N'avez-vous pas trouvé cela curieux de faire partir un Président de cette manière ? L'anaphabétisme ni l'instinct grégaire n'expliquent pas tout. Faut-il protéger le groupe social quand il dérive ? C'est aussi le défi que vous devriez relever. Pourquoi tant de violences (bien sûr vous n'avez pas le monopole), tant d'avarice pour un pouvoir qui forcément comme la vie est éphémère ? Pourtant vous dites que vous priez Dieu. Dieu n'est-il pas dans l'homme que vous tuez en face ? Vous pensez que Dieu est avec vous et contre les autres. Mais les autres aussi prient même si ce n'est pas de la même manière que vous. Qu'avez vous compris du message du Christ, de Mahomet ? Où est l'amour dans tout cela ? Vous dîtes que vous étiez marginalisé mais la marginalisation d'un groupe ou d'un individu dépend de lui et des autres. Qu'avez vous fait pour vous intégrer ??? Etiez-vous réellement rejeté ? A tel point qu'un soit-disant président de la république parle de rattrapage vous concernant. Alors qu'il est continue de vous utiliser (et vous êtes content) contre les autres. Sans l'appui du groupe ethnique OUATTARA n'est rien en Côte d'Ivoire. Regardez ce qu'il a fait au directeur du Patriote : en prison. Qui l'eut cru ? Vous allez encore voir comment il vous aime. Il vous aime comme le lion aime sa proie. Mais un jour il fauda recoller les morceaux.
Personne ne se soucie de si au Nord ils mangent, s'ils sont malades. .. Les ONG n'y pensent pas parce qu'ils sont censés être pro-OUATTARA, les SORO, OUATTARA et consorts ne sont préoccupés que par leurs places et ce qui entre dans leurs poches. Finalement le Nord est vide de ses enfants, qui sont devenus FRCI ou ministres ou... (Ils doivent aimer le Sud alors qu'ils méprisent tant cette région).
Le Nord du pays n'est pas Ivoirien (Finances, population...) et le reste se distribue qui aux Burkinabés, qui aux français... exactement comme ils ont fait de la tunique du Christ. Ils ont choisi Ouattara exactement comme ils ont chois BARABAS. Que restera-t-il de la Côte d'Ivoire pour les Ivoiriens ? C'est triste. Se faire metttre hors de chez soi par un escroc et un mercenaire qui n'aime pas le pays qui le nourrit et lui a donné abri.
En tout cas vu l'engagement du Nord les Nordistes même pro-GBAGBO auront du mal dans le pays parce que tout le monde ne voit pas les choses ne se réduisent pas à un problème ethnique mais un problème de conscience des individus.
Que Dieu bénisse les dioulas pour qu'ils reviennent sur le droit chemin (ceux qui ne le sont pas) et qu'ils aident à libérer le pays. Car ceux qui sont nés là (pas comme OUATTARA le mercenaire) n'ont pas d'autres endroit où aller. Demandez pardon dans votre coeur et priez pour que le pays retrouvent son unité et la paix. Car les gens du Nord aussi doivent se réconcilier avec les autres et inversement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !