Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Pénurie de sang au Chu de Yopougon : Des enfants touchés

le Mercredi 18 Décembre 2013 à 07:16 | Lu 166 fois

Les parents dont les enfants sont hospitalisés au service de pédiatrie du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yopougon ne savent plus à quel saint se vouer.



Depuis quelques jours, ils rencontrent d'énormes difficultés pour disposer de poches de sang pédiatriques pour la prise en charge médicale complète de leurs enfants. A les en croire, même le Centre national de transfusion sanguine (Cnts) sis à Treichville, où les responsables du Chu de Yopougon les orientent pour s'en approvisionner ne peut satisfaire à leur demande.

Dans cette structure spécialisée, le précieux or rouge est en manque. C'est donc inquiets qu'ils ont décidé de dénoncer la pénurie de sang qui sévit, depuis quelques jours, à Abidjan. Parce que craignant pour la vie de leurs enfants internés dans le service de pédiatrie pour diverses pathologies allant de l'anémie parasitaire à l'anémie nutritionnelle en passant par la drépanocytose, la pneumonie etc. A cela, il faut ajouter le cas des enfants devant subir une intervention chirurgicale.

Au dire d'un parent qui a gardé l'anonymat, c'est depuis le vendredi 13 décembre 2013, que cette pénurie de sang a connu son pic. A défaut de ce précieux liquide rouge, l'intervention chirurgicale devant être pratiquée sur son enfant a été ajournée. Des sources proches du ministère de la Santé et de la lutte contre le sida ont laissé entendre qu'une solution a été trouvée à ce problème, le mardi 17 décembre 2013. Mais, selon ces sources, le problème a pris de l'ampleur parce que les parents ont refusé de se rendre au Cnts pour se procurer du sang sur recommandation des médecins traitants. Toute chose qui n'était pas évidente.

A en croire d'autres sources, les structures spécialisées dans la collecte de poches de sang sont confrontées, depuis quelque temps, à d'énormes difficultés. Selon ces sources, si ce ne sont pas les poches devant contenir l'or rouge qui manquent, se sont les réactifs qui sont souvent en rupture. Or, ont-elles expliqué, on ne peut utiliser le sang sans l'avoir testé auparavant. La rupture de réactifs grippe la chaîne de traitement du sang collecté par les associations de donneurs de sang. Car ils constituent les éléments capitaux permettant de tester la qualité du sang collecté afin d'extirper celui contenant des maladies telles que le virus du sida, la syphilis, l'hépatite C, l'hépatite B, l'enzyme ALAT et surtout de connaître le groupe sanguin du donneur. Et ce, afin de l'attribuer aisément aux demandeurs.

De plus, nos sources ont précisé qu'il suffit de respecter cet aspect des choses pour parer à cette pénurie de sang. Il est bien de noter qu'une poche de sang, qui peut être du groupe sanguin A, B, O et AB selon le rhésus, contient en général 450 ml du précieux liquide rouge. Pour les poches pédiatriques, elles contiennent 225 ml de sang. On peut donner son sang à partir de 18 ans jusqu'à l'âge de 75 ans. Toutefois, les prescriptions indiquent que l'homme peut se faire prélever son sang quatre (4) fois l'an et trois (3) fois pour la femme.

Elysée YAO
Source Soir Info

Mercredi 18 Décembre 2013
Vu (s) 166 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !