Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Pendant son exil: Comment Blé Goudé échappait aux policiers

le Jeudi 28 Février 2013 à 04:21 | Lu 655 fois

Après sa fuite en avril 2011 (quelques jours avant la chute de Laurent Gbagbo), Blé Goudé a vécu dans la clandestinité jusqu'au 17 janvier 2013, date de son arrestation à Téma au Ghana, suivie de son extradition, le même jour, à Abidjan.



Pendant son exil: Comment Blé Goudé échappait aux policiers
Mais, comment l'ex-leader des ''Jeunes patriotes'' a pu se faufiler entre les mailles des filets d'Interpol, alors que les autorités ivoiriennes avaient lancé un mandat d'arrêté international contre lui ? A en croire « La Matinale », un journal béninois dans sa livraison d'hier mercredi 27 février, Blé Goudé Charles s'était fait délivrer une carte d'identité et un passeport béninois, avec pour nouveau nom Dossévi Armand.

A partir de cette fausse identité, l'homme échappait aux forces de l'ordre. Mais après l'arrestation de l'ancien ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo au Ghana, et son extradition à Abidjan, manque de pot pour ses présumés complices, qui ont été coincés le 20 février dernier à Porto-Novo au Bénin, avant d'être présentés au procureur du tribunal de première instance de la ville, le 25 février 2013.

Pour comprendre la trame de cette affaire, il convient de remonter à janvier 2013. Après l'arrestation et l'extradition de Blé Goudé, les autorités ivoiriennes qui ont découvert cette fausse identité à partir de laquelle ce dernier circulait, ont saisi le Bénin pour mieux cerner les ramifications du faux.

De cette façon, les fins limiers de la police béninoise ont déployé la grande artillerie, qui a permis de mettre le grappin sur deux présumés complices. Il s'agit du chef du quartier d'Ayimlonfidé à Porto-Novo, Nouréni Ismaël et de Pulchérie Houessou, en service au département carte d'identité à la mairie de la même ville.

Le premier a reconnu avoir signé l'attestation de possession d’État pour le nommé Dossévi Armand, à blanc, que l'agent de la mairie a, par la suite, certifiée. Les enquêtes ont également révélé que le certificat qui a servi à établir la carte d'identité de Blé Goudé (Dossévi Armand) portant le N° 100 95 79 837 BEN 11 22 889 M 7387 08 du 07 octobre 2011, a été délivré au commissariat d'Aïdjèdo à Cotonou.

Présentés au procureur du tribunal de première instance de Porto-Novo, le lundi 25 février 2013, les deux présumés faussaires ont reconnu les faits. Ils ont donc été mis à la disposition du juge d'instruction du premier cabinet, pour la suite de l'enquête.

Par ailleurs, des indiscrétions ont révélé que le ministre de la jeunesse et de l'Emploi sous le régime Gbagbo, serait également en possession d'un passeport béninois établi, toujours, au nom de Dossévi Armand. Une fouille a été organisée avant l'étape des enquêtes de Porto-Novo, au service de l'immigration.



G. DE GNAMIEN
L'Inter


Jeudi 28 Février 2013
Vu (s) 655 fois



1.Posté par Fatim le 28/02/2013 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toutes ces news pourquoi? Vous l avez deja pris. Epargnez nous du reste. Bande de zig.....

2.Posté par soniayenon le 28/02/2013 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ON S'EN TAPE

3.Posté par jojo le 28/02/2013 15:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les enfants savent courir mais ne savent pas se cacher même dans le faux

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !