Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Pdci-rda / Nomination des membres des instances du parti : Bédié met au placard Banny, Mady et K.K.B.

le Samedi 19 Octobre 2013 à 19:15 | Lu 1091 fois

Quinze (15) jours après les assises du 12 ème congrès du parti démocratique de Côte d’Ivoire ( Pdci), tenues les 03, 04 et 05 octobre 2013 au palais des Sports de Treichville, en présence de 4.000 délégués, Henri Konan Bédié, 79 ans, reconduit à la tête du parti sexagénaire, a procédé , le 17 octobre 2013, à la nomination des membres des instances dirigeantes de sa formation politique.



Pdci-rda / Nomination des membres des instances du parti : Bédié met au placard Banny, Mady et K.K.B.
Ainsi, les animateurs et dirigeants du secrétariat exécutif, du Bureau politique, les délégations départementales, la direction générale du parti, les vice-présidents du parti, l’Inspectorat du parti, le comité des sages, le conseil de discipline, les commissions techniques et les commissariats au comptes sont désormais connus. Le secrétariat exécutif comprend 23 membres, le bureau politique passe de 800 à 400 membres, 120 délégués départementaux et communaux, 13 vices-présidents, 92 membres du comité des sages, 78 inspecteurs du parti, 26 membres du conseil de discipline, 10 membres du conseil de l’ordre et 23 commissions tenchniques nationales.

Si l’on s’en tient strictement à l’ordre protocolaire, Emile Boa Amoikon Thiémelé, président du 12 ème congrès est le N° 2 du parti. Maurice Kacou Guikahué, lui pilote le secrétariat exécutif qui se présente comme le « gouvernement du parti ». Il a donc rang de « Premier ministre du Pdci ». Albert Kacou Tiapani, Aboulaye Diallo, Camille Alliali coordonnent, respectivement, les activités de l’inspectorat du parti, le comité des sages et le conseil de discipline et de l’ordre du parti. Jean-Luc Bédié, le fils du Père, porte le N° 101, son frère Jean-Marc Bédié N° 102, viennent, loin avant Alphonse Djédjé Mady 168 ème et K.K.B 225 ème, Diby Koffi Charles 159 ème, Coffi Michel-Benoit 136 ème sur les 400 membres du bureau politique. Niamien N’Goran, le neveu du président Bédié et Ahoussou Kouadio Jeannot, ancien Premier ministre, occupent les 5ème et 8ème places.

Des artistes militants du Pdci font également leur entrée. Il s’agit, notamment de Noël Dourey, Antoinette Konan, Johnny Lafleur et N’Guess Bonssens. Jean-Marc Bédié est par ailleurs vice-président de la commission technique chargée des technologies de l’information et de la communication. Charles Konan Banny, président du Cdvr, ancien Premier ministre, est relégué à la 131 ème place, loin derrière les fils Alliali, les Monsieur et Mme Lenissongui Coulibaly, Arthur Aloko, Kobenan Ajoumani et autres Silué Kagnon Augustin.

Fiction et utopie politique

La grande innovation est la nomination d’un directeur général du parti. Ce poste est attribué à un certain Djédry N’Goran. Mme Yobouet Odette, Konan Jacques et Léon Koffi sont les trois commissaires aux comptes du Pdci. Le moins que l’on puisse dire, c’est que dans le « carré » de ces multiples nominations, Alphonse Djédjé Mady, secrétaire général sorti, Kouadio Konan Bertin, ex-leader de la J-Pdci, tous deux candidats battus contre Henri Konan Bédié, ne tiennent plus aucun rôle de responsabilité dans le parti. Ils ont été reversés, tout simplement, dans la « plèbe », avec rang de militant ordinaire au sein du bureau politique, véritable « cour commune du Pdci ». Une conjoncture qui accrédite la thèse selon laquelle « le Bouddha de Daoukro » a réglé ses comptes à ses adversaires. « N’Zuéba », dans ses nominations, semble avoir fait d’une pierre plusieurs coups.

Non seulement, il met au placard ses opposants d’hier, neutralise tous leurs soutiens au sein du parti et réduit à sa plus simple expression Charles Konan Banny qui a un agenda secret des agendas ou ambitions présidentielles cachées pour 2015. Tous ceux qui sont suspectés d’un quelconque lien avec le trio Mady, K.K. et Banny sont confinés dans des rôles de bas étage ou mis sous éteignoir. A l’opposé, le « Sphinx de Daoukro » a renforcé et consolidé les pouvoirs et l’emprise de son neveu Niamien N’Goran Emmanuel et de son avocat, Ahoussou Kouadio Jeannot, promus, respectivement quatrième et sixième vice-présidents du parti.

A Issa, Djédjé Mady perd la délégation départementale au profit de Nahounou Boubouo Sylvain. La question qui est sur toutes les lèvres des observateurs est de savoir si ces nominations opérées par Henri Konan Bédié trouvent leur ancrage, à la fois, dans le thème « le Pdci face aux nouveaux défis, Renouveau, Rajeunissement et Renaissance » et dans la perspective des élections de 2015. Lorsqu’on passe au filtre l’âge des nouveaux membres des instances mises en place, la moyenne est d’au moins 65 ans. Ce qui fait dire à un politologue à Abidjan que le Pdci est dans la politique « fiction » qui s’appuie sur des visées pour le moins « utopique », d’un retour au pouvoir à tour terme.

Armand B. DEPEYLA
Soir Info

Samedi 19 Octobre 2013
Vu (s) 1091 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !