Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Palais de justice Alpha Blondy traduit devant les tribunaux Voici ce qu’il lui est reproché, le procès s’ouvre demain

le Jeudi 15 Décembre 2011 à 10:13 | Lu 1382 fois



soir Info-14/12/2011

Depuis leur douloureuse séparation en 1991, rien ne va plus entre Alpha Blondy et son ex-directeur artistique Georges Kouakou. Le différend, qui oppose les deux hommes, s’est déporté devant la justice. D’ailleurs, le jeudi 15 décembre 2011, ils s’affronteront au tribunal de Première Instance d’Abidjan, à l’occasion de l’ouverture du procès intenté par l’ancien chef d’orchestre du Solar System contre la star du Reggae. Comment en est-on arrivé là ? L’incompréhension entre Jagger et Georges Kouakou trouve son origine dans la répartition de droits mécaniques et d’exécution sur les premiers albums de la star du Reggae.

A savoir ”Brigadier Sabari” (1981), ”Rasta Poué” (1984), ”Cocody Rock” (1984), ”Apartheid is nazism” (1985), ”Jérusalem” (1986), ”Sweet Fanta Diallo” (1988) et ”Sos Guerre Tribale” (1990). En effet, réclamant les droits de sa partition sur ces albums, l’ex-chef d’orchestre de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti) soutient avoir arrangé et composé pour Alpha Blondy au cours des dix premières années de sa carrière,les albums cités plus haut. Allégation que rejette du revers de la main l’auteur de ”Jerusalem”. Malgré des médiations menées par des personnes ressources, rien n’y fit.

Les positions se radicalisent et chacun campe sur la sienne. Deux décennies donc, après cette riche collaboration, la hache de guerre semble déterrée entre ces deux hommes naguère complices. «Tant que je vivrai, je me battrai jusqu’à mon dernier souffle pour entrer en possession de mes droits», laissait entendre récemment Georges Kouakou, à un confrère de la place, non sans rappeler avoir apporté beaucoup à Blondy pendant leurs dix années de collaboration. Période au cours de laquelle, martèle-t-il, il aurait été l’artisan du succès des compositions du répertoire 81-90 d’Alpha Blondy.

De son côté, Alpha n’entend pas transiger sur sa position. Le mardi 13 décembre 2011, nous l’avons joint par téléphone. Voici ce qu’il nous a dit : « Je ne suis pas informé. C’est à travers la presse que j’ai appris cela. Je vais saisir mon avocat. Et nous verrons la suite à donner à cette affaire ». Toutefois, avec la boîte à pandore désormais ouverte, de grands rebondissements sont certainement attendus au cours de ce procès. D’autant plus que les parties en conflit viendront apporter la preuve des allégations avancées par les différentes parties.

DIARRA Tiémoko

Jeudi 15 Décembre 2011
Vu (s) 1382 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !