Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Ouverture du 12ème congrès du Pdci, hier Bédié agresse ses invités

le Vendredi 4 Octobre 2013 à 09:30 | Lu 1297 fois

Un Hamed Bakayoko qui cache sa gêne par des rires. Un Amadou Gon Coulibaly souriant à l'instar d'Albert Mabri Toikeusse. Ou encore un Sylvain Miaka Ouretto au visage renfrogné...



Ouverture du 12ème congrès du Pdci, hier Bédié agresse ses invités
Si Henri Konan Bédié voulait mettre mal à l'aise ces personnalités présentes à l'ouverture du 12ème Congrès du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), jeudi 3 octobre 2013, au Parc des sports de Treichville, il ne se serait pas pris autrement. Dans son discours « d'ouverture et d'orientation » d'environ une heure, le leader du « vieux » parti, ne s'est pas embarrassé de fioritures pour lancer des piques et des philippiques au camp de certains de ses invités.

Quand l'ex-chef de l'Etat rappelle le coup d'Etat du 24 décembre 1999 qui l'a évincé du pouvoir en parlant du « funeste coup d’Etat du général Robert Gueï et ses « jeunes gens », Mabri Toikeusse, certainement, n'était pas heureux. Lui qui dirige aujourd'hui le parti fondé par le père de ce coup d'Etat. Surtout que l'actuel président de l'Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d'Ivoire (Udpci) venait de lui rendre un hommage fortement ovationné par la salle.

Lorsque Bédié traite Laurent Gbagbo de « populiste », de « tyran » ou de « dictateur », n'allez pas demander à Miaka Ouretto qui représentait le parti crée par l'ex-président ivoirien en détention à La Haye d'applaudir des deux mains. Quand Bédié accuse le ministère de l'Intérieur d'avoir fait un découpage en faveur de son parti, le Rassemblement des républicains (Rdr) -d'où sa victoire aux élections locales-, demandant que « les dénominations des régions doivent être débarrassées de connotations ethniques », Hamed Bakayoko, Amadou Gon Coulibaly, Amadou Soumahoro et autres figures de proue de la formation politique d'Alassane Ouattara, ne peuvent être que mal à l'aise.

Voici quelques phrases piquantes de Bédié : « Certes, nous souffrons toujours des traumatismes laissés par le funeste coup d’Etat du général Robert Guéï et ses ''jeunes gens''. Venus avec un esprit de vengeance, ils ont copieusement pillé ce qui appartenait aux militants du Pdci-Rda et également ce qui était le patrimoine de ce parti. Les bureaux seront fouillés et vidés de leur contenu, y compris les effets personnels de ceux qui y travaillaient. Le mobilier est saccagé ou emporté à Cocody, à Treichville, au Plateau, à Yamoussoukro, partout où il y avait un bien immobilier appartenant au Pdci. Il est inutile de parler des archives, ni des moyens financiers qui étaient accessibles », rappele-t-il le passage du général-putschiste à la tête de l'Etat ivoirien.

« Les nouveaux maîtres du pays installeront une justice expéditive avec des bandes organisées à la manière de la mafia italienne dont elles prennent d’ailleurs les appellations : camorra, brigades rouges etc. Le Pc-Crise va s’illustrer dans cette sauvagerie. Tout y est passé : vol, viol, assassinat, etc », crache-t-il ses vérités en présence des dirigeants du parti de feu Robert Guéï.

Au sujet de Laurent Gbagbo, Henri Konan Bédié dit ceci : « Laurent Gbagbo n’a pas reconnu sa défaite et a voulu se maintenir, coûte que coûte, au prix de la vie de milliers d’Ivoiriens » ou encore : « l’horreur indescriptible de l’accession de Laurent Gbagbo au pouvoir avec les morts dont on ne connaît pas le nombre exact du charnier de Yopougon ».

Quant à son allié du Rdr, il trouve que la carte des circonscriptions a été densifiée, surtout dans les campagnes, ce qui a amplifié la sous-représentation des grandes villes et notamment de la capitale économique, Abidjan. « Le ministère de l’Intérieur est passé de 174 à 205 circonscriptions, et de 225 à 255 sièges de députés à l’Assemblée nationale. Moyennant quoi, si la moyenne nationale est de 22 453 électeurs pour un député, elle varie de 106 834 à Cocody à 2 207 à Gbeleban (dans la région septentrionale du Denguelé).

On remarque également que sur les 30 nouveaux sièges, 21 ont été créés dans le nord du pays, favorable au Rdr », a regretté l'ancien président ivoirien. « S’agissant de la réforme administrative, la réduction du nombre de régions, pour les ramener de 31 à 12, a été suggérée, tout comme il a été souhaité que le découpage soit revu sans tenir compte de préoccupations électoralistes, politiques et tribales», affirme M. Bédié.

Pour tout dire, l'allocution du Sphinx de Daoukro n'a pas, en grande partie, fait de cadeaux à ses adversaires et alliés politiques.



SYLLA Arouna

Vendredi 4 Octobre 2013
Vu (s) 1297 fois



1.Posté par Hermann N'da le 04/10/2013 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BEDIE EST-IL DEVENU AMNÉSIQUE ?

BEDIE a parlé de tout sauf de son inéligibilité à la tête du PDCI et sa forclusion pour les présidentielles de 2015. Déjà en 2010, à 76 ans résolus, il était disqualifié pour les présidentielles.. C'est grâce à l'article 48 actionné par celui qu'il appelle aujourd'hui "dictateur" qu'il a pu se présenter aux dernières élections présidentielles. Le mot "dictateur" doit certainement avoir un autre sens pour BEDIE .

Voilà un incapable qui passait le clair de son temps à se saouler la gueule à Yamoussoukro lorsqu'il apprit le décès de Houphouet Boigny. Constatant que Dramane OUATTARA s'apprêtait à lui ravir le pouvoir d'Etat, de Yamoussoukro, BEDIE fonça tout droit sur la RTI pour demander au peuple d'Eburnie de "se mettre à sa disposition ", tel un dictateur.

Étant devenu président en application de l'article 11 de la constitution, N'ZUEBA , dans l'ivresse d'un pouvoir acquis facilement se prenait pour un deuxième Houphouet . Embrigadement des médias d'Etat, création de milles clubs de soutien dont les plus célèbres étaient " BEDIE AM BI KOH", CERCLE NATIONAL BEDIE de GNAGNY N'DA etc..., emprisonnement des leaders de l'opposition politique (BEDIE avait emprisonné tous les responsables du RDR à la MACA à Yopougon : Henriette DIABATE, Amadou GON, ZEMOGO FOFANA etc...

BEDIE, le père de l'ivoirite avait également lancé un mandat d'arrêt international contre Dramane OUATTARA pour fraude sur la nationalité ivoirienne. Ainsi, BEDIE attendait patiemment que ce dernier foule le sol ivoirien pour le conduire à son tour dans la célèbre et lugubre prison d"Abidjan .

Même le découpage électoral qu'il dénonce aujourd'hui était largement favorable au PDCI, son parti, quand il était aux affaires. Cette question était, en effet, inscrit au cœur des revendications du front républicain ( ex- alliance FPI -RDR).

Un tel BEDIE ne saurait nous distraire avec des âneries . On se connaît en détails dans ce pays.

2.Posté par Osdansgorge le 04/10/2013 23:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci infiniment vaillant guerrier N''da car c''est pertinent cette analyse. Bédié parle bcp mais ne dit pas le plus important. Il est tellement rancunier cet individu avec une ingratitude au carré. Son coeur est noir pour ne pas dire ténèbreux. S''il avait la possibilité de revenir au pouvoir, je suis sûr qu''il allait tuer tout le monde même dramane à qui il sourit hypocritement. Mais comme les deux sont des monstres, chacun observe son ami pardon son ennemi. Un gros plaisantin comme ça, il pense que la côte d''ivoire est son domaine privé ou son royaume dc il doit mourir sur son "trône". Un égocentrique comme lui, il n''y en a pas. Pouuffff.

3.Posté par ziyeck le 04/10/2013 23:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il n''est pas loin de la sénilité, le N''ZUEBA national, très rancunier le BEDIE

4.Posté par >MONSBIL le 04/10/2013 23:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est hybride

5.Posté par bafing le 05/10/2013 02:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'EN PERD MON MAHOU!!! BEDIE TRAITE LE PR GBAGBO DE DICTATEUR C'EST A NE RIEN COMPRENDRE ENFIN DE COMPTE A CE MOT.
BEDIE A OUBLIE QUE LE PR GBAGBO L'A SUPPLIE DE RENTRER AU PAYS EN ACCEPTANT DE SATISFAIRE A TOUTES SES EXIGENCES CAPRICIEUSES(SECURITE,RESIDENCE,BESOINS MATERIELS....),IL OUBLIE SON ELECTION EN 95 DANS LE SANG AVEC LE BOYCOTT ACTIF.
LE DICTATEUR GBAGBO A ETE LE SEUL A APPLIQUER LA CONSTITUTION EN FINANCANT LES PRINCIPAUX PARTIS D'OPPOSITION DONT LE PDCI.EN PLUS DE L'IVOIRITE QUE BEDIE A CREE,IL A ECRIT UN LIVRE(LES CHEMEINS DE MA VIE COMME S'IL EN AVAIT UN)POUR DIRE QUE SON "AMI ACTUEL" ETAIT UN BURKINABE ET QU'IL N'AVAIT PAS A SE MELER DE LA POLITIQUE IVOIRIENNE.
DEPUIS LE 11/05/2011 J'AI TROUVE CETTE DEFINITION AU MOT DICTATEUR. AINSI EST DECLARE DICTATEUR TOUT AFRICAIN DIGNE QUI REFUSE DE SE SOUMETTRE AU DICTAT DE L'OCCIDENT ET QUI SE PREOCCUPE DU SORT DE SON PEUPLE.
QUE DIEU BENISSE LA CÔTE D'IVOIRE, QU'IL VEILLE SUR LE PR GBAGBO ET FASSE ECLATER LA VERITE ENFIN.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !