Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Ouest ivoirien: attaques meurtrières de pro-Gbagbo depuis le Liberia

le Mercredi 6 Juin 2012 à 20:59 | Lu 1892 fois



Ouest ivoirien: attaques meurtrières de pro-Gbagbo depuis le Liberia
ABIDJAN - Des forces fidèles à l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo sont responsables d'attaques meurtrières menées depuis près d'un an dans l'Ouest ivoirien à partir du Liberia, et ont recours à des enfants, affirme Human Rights Watch dans un rapport publié mercredi.

Des militants armés hostiles au gouvernement ivoirien ont recruté des enfants libériens et ont mené des raids transfrontaliers meurtriers dans des villages ivoiriens, dans lesquels au moins 40 personnes ont été tuées depuis juillet 2011, selon l'ONG.

Elle a réalisé son enquête juste après la dernière attaque en date, commise fin avril dans le village de Sakré (Sud-Ouest ivoirien), et qui a fait sept à huit morts.

Selon Human Rights Watch, les assaillants sont pour l'essentiel des Libériens et des Ivoiriens qui ont combattu avec les forces de l'ancien président Laurent Gbagbo pendant la crise postélectorale ivoirienne (décembre 2010-avril 2011), ayant fait quelque 3.000 morts.

Des sources militaires ivoiriennes ont accusé à plusieurs reprises des miliciens ivoiriens et mercenaires libériens pro-Gbagbo d'être responsables d'attaques ces derniers mois dans l'Ouest, région la plus instable du pays et la plus meurtrie durant la crise.

L'ONG, qui fait état notamment de témoignages d'habitants évoquant la présence d'enfants âgés de 14 à 17 ans dans un camp d'entraînement au Liberia, met en cause l'inaction de Monrovia.

Les autorités libériennes n'ont toujours pas pris de mesures pour enquêter et traduire en justice les dizaines de ressortissants libériens et ivoiriens qui sont entrés au Liberia après avoir commis des crimes de guerre pendant la crise ivoirienne, et dont certains ont été impliqués dans de récentes attaques, selon elle.

Le gouvernement libérien pratique la politique de l'autruche face au flot de criminels de guerre qui ont franchi la frontière libérienne, accuse Matt Wells, chercheur sur l'Afrique de l'Ouest au sein de l'organisation.

Le rapport déplore la libération de deux Libériens de triste réputation vraisemblablement impliqués dans des atrocités en Côte d'Ivoire, et qui avaient été inculpés de mercenariat: l'un surnommé Bob Marley et l'autre Bush Dog, qui a été son adjoint.

D'après Human Rights Watch, au moins 100 à 150 personnes ont participé aux dernières attaques transfrontalières ou sont en train d'organiser des attaques à venir.

En effet, les militants revendiquent ouvertement leur volonté de mener des attaques plus importantes, ce qui constitue une source de préoccupation majeure dans une sous-région marquée par l'insécurité, les conflits armés et les crimes graves pendant les deux dernières décennies, insiste l'ONG.

Selon le rapport, la plupart des éléments pro-Gbagbo se sont installés, dans l'Est libérien, dans les comtés de Grand Gedeh, de River Gee et de Maryland.

Côté finances, HRW soutient que beaucoup de combattants sont engagés dans l'extraction artisanale d'or le long de la frontière libérienne, et que plusieurs personnes impliquées dans la planification des attaques ont dit recevoir un soutien financier de personnes au Ghana, où une grande partie de l'élite militaire et politique pro-Gbagbo est exilée.


(©AFP / 06 juin 2012 16h46)

Mercredi 6 Juin 2012
Vu (s) 1892 fois



1.Posté par Kacou le 06/06/2012 21:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces encore des mensonge de HRW pour justifier les meutre massif des pro-0uttara ces gens sont makiavelique

2.Posté par Ariété le 06/06/2012 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ri-di-cu-le!!! Des centaines de combattants lourdement armés et qui veulent commettre des exactions font irruption dans un petit village de Sakré et éliminent 7 personnes! Faux être français ou idiot pour croire à des bêtises pareilles. Si HRW n‘a rien a dire moi je les invite à aller à yopougon dans les camps de concentration rebelles ou en Libye, où les mercenaires de l‘OTAN ont fait des dizaines de milliers de civils

3.Posté par Halin Bebel le 06/06/2012 23:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HRW,toujours au service du néocolonialisme! Pourquoi ne pas toujours insister sur le meurtre des 800 personnes tuées par les FRCI? Ce sujet,tout simplement pour inculper GBAGBO le 18 Juin prochain. INCONCEVABLE!!!

4.Posté par AFRICAIN le 06/06/2012 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ONG ESPIONAGE ET COMPLICE DES GENOCIDE EN AFRIQUE BABDE DE LACHE

5.Posté par mèh le 07/06/2012 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmh, pkoh! C'est bizarre dèh.

6.Posté par Soumatra Kinté le 07/06/2012 02:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi HRW ne fiat pas un article poignant sur le village anokoikouté? Ce village qui a été rasé , ou les Ebrié ont été systématiquement égorgé. D'autres mêmes dans leur sommeil? Que cette ONG mafieuse se taise à jamais; c'est mieux. Avant l'ivoirien ne s'interessait pas à la politique, car il était occupé.Maintenant qu'il est complètement désoeuvré,il s'intéresse à la politique, et du coup,les mensonges des puissances coloniales avec leurs soit disant ONG bienfaiteurs(HRW, Croix Rouge,etc..)sont nus aujourd'hui.Ils du même à l'admettre eux. mais c'est trop tard nous savons qui vous êtes désormais.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !