Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

On a frôlé l'incident diplomatique. Après avoir dit non à Ouattara, Biya reçoit Soro pour le consoler après son humiliation

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mardi 17 Juin 2014 à 09:58 | Lu 1366 fois



Selon une source extrêmement crédible proche du palais d'Etoudi siège de la présidence de la République du Cameroun, la Côte d'Ivoire et le Cameroun sont passés à deux doigts de l'incident diplomatique dans l'affaire "arrestation et tentative d'extradition de Don Mello" sur mandat d'arrêt international émis par Abidjan.

Le Président camerounais Paul Biya n'aurait pas du tout goutté que le régime ivoirien fasse arrêter un opposant ivoirien sur son sol en vue de le rapatrier en Côte d'Ivoire. Selon nos informations, les autorités camerounaises, très jalouses de leur souveraineté et de l'image de pays hospitalier pour tous les africains, opposants ou non, seraient rentrés dans une colère noire en apprenant l'arrestation du ministre Ahoua Don Mello.

Mis au courant en pleine nuit vers 3h30 du matin, Etoudi entre en branle. Les ministres des Affaires Etrangères et de l'Intérieur sont immédiatement chargés de faire toute la lumière sur cette affaire. Du côté d'Abidjan, sur ordre du chef de l'Etat, l'activisme du ministre de l'Intérieur Hamed Bakayoko est débordant. La Communication gouvernementale est également en branle avec la ministre de la Communication Affoussy Bamba, également porte-parole adjointe du gouvernement.

Celle-ci croit avoir enfin sa revanche sur le Cameroun où elle a été récemment éclaboussée par un scandale de corruption des médias au point que la presse camerounaise ne se soit pas privée pour la trainer dans la boue.

Abidjan veut appliquer la même recette qu'au Ghana où Blé Goudé, le Colonel Abehi, et Jean Yves Dibopieu, ont été extradés en Côte d'Ivoire en l'absence de convention en la matière entre les deux pays.
Vérification faite par les services camerounais, il n'y a aucune convention d'extradition entre la Côte d'Ivoire et le Cameroun. Le palais d'Etoudi oppose donc une fin de non recevoir à la demande d'Abidjan, refus conforté par le statut de réfugié politique dont jouit le ministre Don Mello depuis le Ghana.
Le Cameroun informe alors officiellement la Côte d'Ivoire qu'elle ne livrera pas Don Mello, et que sa libération est même imminente. A Abidjan, c'est la douche froide et la colère.

Au même moment, l'affaire fait déjà grand bruit dans l'opinion surtout après l'humiliation subie la veille par le président de l'Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro dans l'hémicycle, où il a été hué par les honorables députés du social democratic front (SDF) de l'opposant Ni John Fru Ndi. Le régime ivoirien est alors au bord de la crise de nerf. Cette double humiliation passe mal.

Le Président Paul Biya, qui dans un premier temps, avait envisagé de ne pas recevoir Guillaume Soro en audience suivant ainsi son opinion publique, se ravise au dernier moment dans un geste d'apaisement.
Ce dernier est alors reçu au Palais d'Etoudi par le Président de la République. On échange les cadeaux, on fait baisser le mercure entre les deux pays, et on sauve les apparences. L'incident diplomatique est évité de justesse.

Pendant ce temps à Abidjan, l'opposition a pu apprécier la mauvaise foi et duplicité du régime.
En effet, alors que le chef de l'Etat Alassane Ouattara lance des appels depuis plusieurs mois aux exilés de rentrer au pays, avec à la clé, la promesse qu'ils ne seront pas inquiétés par la justice à leur arrivée, l'arrestation et l’extradition manquée du ministre Ahoua Don Mello ssur ordre d'Abidjan, crée un véritable malaise. L'appel du chef de l’Etat aux réfugiés risque dans ces conditions de ne plus être entendu par ces derniers.

Claude Millé
Correspondant au Cameroun


Afrik53.com : Infos 7J/7
Mardi 17 Juin 2014
Vu (s) 1366 fois



1.Posté par ALLEHAHIN le 17/06/2014 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ouattara n'a jamais été un homme de parole, pourquoi voulez qu'il change maintenant? Ces faits viennent donner raison à la branche dure de l'opposition comme quoi avec eux, il n'y a pas de concession à faire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !