Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Odienné : L’audition de Simone n’a pas eu lieu

le Mercredi 29 Janvier 2014 à 08:16 | Lu 791 fois



Prévue pour hier mardi 28 janvier 2014, l’audition de l’ex-Première Dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, depuis sa résidence surveillée d’Odienné n’a finalement pas eu lieu. Selon nos sources, les juges qui devaient faire le déplacement de la capitale du Kabadougou ne sont pas arrivés.
Rappelons que le séjour de Simone à Odienné a été riche en actualités, depuis 2011 où elle est arrivée dans le nord-ouest du pays.

La justice lui a d’abord notifié deux chefs d’accusation par le procureur Simplice Koffi Kouadio au même titre que d’autres prisonniers de la crise postélectorale comme Pascal Affi N’Guessan ou Abou Drahamane Sangaré, tous accusés de crimes économiques et atteinte à la sûreté de l’Etat. Par la suite, en juin 2012, le juge d’instruction Koné Mamadou va signifier, à elle et ses camardes, dix-sept autres chefs d’accusations que l’on regroupe en deux catégories.

La première catégorie d’accusation comprend le génocide, le crime contre la population civile, les meurtres, assassinats, crimes contre les prisonniers de guerre, coups et blessures volontaires, complicités, coaction, les tentative de toutes ces infractions et voies de faits. La deuxième catégorie concerne les crimes de vols qualifiés, incendies volontaires d’immeubles, dégâts volontaires à la propriété immobilière d’autrui, complicité, constitution de bandes armées, participation à un mouvement insurrectionnel, atteinte à l’ordre public, coalition de fonctionnaires, rébellion, usurpation de fonction, tribalisme, xénophobie, coaction et tentative de toutes ces infractions.

Il y a eu aussi le retentissant épisode de sa demande de transfèrement par la Cour Pénale internationale (CPI) qui avait émis un mandat d’arrêt contre Mme Gbagbo en tant que coauteur indirect, pour quatre chefs d’inculpations pour crimes contre l’humanité. A savoir : meurtres, viols et autres violences sexuelles, actes de persécution et autres actes inhumains. Des actes qui se situent entre la période du 16 décembre 2010 au 12 avril 2011.

Son passage à la Pisam pour recevoir des soins a été le dernier fait qui l’a mise sous les feux des projecteurs avant l’annonce de cette audience qui était prévue se faire en présence de ses avocats.


Mercredi 29 Janvier 2014
Vu (s) 791 fois



1.Posté par davi''s diomandé le 29/01/2014 08:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On n''a pas besoin de tous ces détails libérez là un point un trait

2.Posté par pouki le 29/01/2014 17:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C EST TOUT IL N YA PLUS RIEN A AJOUTER AU COMMENTAIRE DE DIOMANDE

3.Posté par ali le 29/01/2014 22:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Elle ne sera pas libere nous ne somme pas des reveurs comme nos pasteurs qui vous donne les professies

4.Posté par nikki le 30/01/2014 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mais ki te demande de croire aux prophéties? tu crois ou non saches que rien ne reste eternel mon frere. soyons prudents kan on parle il ya une chose ki nous uni c'est le devenir de notre nation ok?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !