Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Nouvelle journée à risque en Côte d'Ivoire

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Presse Africaine & Internationale le Samedi 2 Avril 2011 à 11:29 | Lu 655 fois

Par RFI
Ce samedi 2 avril 2011, Laurent Gbagbo résiste toujours à l'offensive des forces pro-Ouattara mais le président sortant, qui serait en ce moment dans le palais présidentiel, ne s'est toujours pas exprimé. Les pro-Ouattara qui sont repliés dans le nord d'Abidjan promettent une nouvelle offensive d'ampleur aujourd'hui.



Abidjan s’est endormie hier soir dans le calme, la peur et la confusion. Après les combats de la nuit précédente et de la matinée, chacun ici est sûr que le répit sera de courte durée.

Après s’être confrontés aux forces loyales à Laurent Gbagbo qui leur ont opposé une farouche résistance en plusieurs points de la capitale économique ivoirienne, les combattants pro-Ouattara se sont retirés vendredi à la mi journée à la sortie nord de la ville.

Hier soir, plusieurs officiers des FRCI promettaient que leurs troupes reviendront ce samedi en plus grand nombre et avec une meilleure coordination. La résistance des forces pro-Gbagbo a en tout cas porté certains fruits. Ni le palais, ni la résidence présidentielle n’ont été pris, et hier soir la RTI émettait à nouveau.

Toute la journée de vendredi, les Abidjanais sont restés terrés chez eux, terrorisés par les combats mais aussi effrayés par des bandes de jeunes qui ont profité du vide sécuritaire pour se livrer à des pillages dans de nombreux quartiers.

La Côte d’Ivoire s’enfonce à nouveau dans la guerre et redécouvre ses petits crimes et ses grandes horreurs. A l’ouest du pays, dans la ville de Duékoué, selon le CICR, au moins 800 personnes ont été tuées dans des violences intercommunautaires durant les derniers jours de mars.

Dans ce massacre de grande ampleur, une bonne source explique que toutes les communautés, mais surtout toutes les forces belligérantes, sont à blâmer. Avant de s’interroger : que faisaient les casques bleus présents sur place ?


Afrik53 - Presse Africaine & Internationale
Samedi 2 Avril 2011
Vu (s) 655 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !