Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Nouvelle constitution ivoirienne/ Attention à l’ivoirité implicite dans le texte!

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Dimanche 9 Octobre 2016 à 09:11 | Lu 603 fois

Les députés ivoiriens ont vraiment intérêt à passer tous les 184 articles de l’avant-projet Ouattara au peigne fin, pour en débusquer tous les germes encore vivants de tares du passé. En Côte d’Ivoire tout le monde connaît la tare des tares, l’idéologie qui a ensanglanté par plusieurs fois le pays, divisé et opposé les Ivoiriens, retardé l’émergence économique et l’intégration africaine de la Côte d’Ivoire. C’est la funeste ivoirité!



On lit en effet dans l’article 55 de l’actuel projet constitutionnel que le candidat à la présidence de la république doit être né de père ou de mère « ivoirien d’origine »…Or le code ivoirien de la nationalité ne mentionne nulle part cette catégorie d’Ivoiriens. D’où sort donc ce concept fumeux? N’est-ce pas le recommencement des douleurs? Il faudrait en réalité introduire une disposition spéciale condamnant les politiques successives de l’ivoirité comme des crimes imprescriptibles, ses promoteurs et ses défenseurs comme des ennemis jurés et des traîtres envers la dignité du peuple de Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, sous l’instigation du président Bédié, on apprend que des députés PDCI RDA s’apprêteraient à ferrailler pour imposer la condamnation de toute prise du pouvoir par les armes comme un crime imprescriptible selon la nouvelle constitution.

N’est-ce pas une manière de nier le droit imprescriptible à l’insurrection contre les dictatures, qui est par ailleurs contenu dans la Charte de l’ONU de 1945, la Déclaration Universelle des droits de l’homme de 1948, la Charte africaine des droits de l’homme de 1981, par exemple? Tous ces textes, auxquels le nouveau projet constitutionnel ivoirien fait référence dans son préambule, prescrivent justement que le peuple a le droit de résister à tout pouvoir tyrannique!

Il faudrait donc que le projet constitutionnel rappelle que« tout régime politique au pouvoir qui tentera de discriminer tout ou partie du peuple de Côte d’Ivoire rencontrera sa résistance légitime contre l’injustice, sous toutes ses formes. » Car, assurément, il ne faut pas que cette nouvelle constitution ivoirienne porte la moindre trace de négationnisme et de révisionnisme envers les douleurs vécues et subies par les nombreuses générations d’exclus et d’opprimés de Côte d’Ivoire.

Par Maigret

Afrik53.com : Infos 7J/7
Dimanche 9 Octobre 2016
Vu (s) 603 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !