Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Nicolas Sarkozy déclare la guerre à la Côte d’Ivoire

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Presse Africaine & Internationale le Lundi 4 Avril 2011 à 21:57 | Lu 576 fois



Le président français Nicolas Sarkozy a autorisé, lundi, le bombardement de plusieurs cibles, notamment des camps militaires et la télévision ivoirienne, par l’Onuci selon un communiqué de l’Elysée prétextant de stopper les actions du Président ivoirien Laurent Gbagbo contre les civils.

En début d’après midi, les deux camps militaires d’Akouédo, à proximité des habitations ont essuyé de nombreux tirs de même que la télévision ivoirienne, la résidence du Chef de l’Etat et la présidence, les symboles de la république.

Cette attaque de l’armée française vise à faciliter la prise du pouvoir de l’opposant Alassane Ouattara pourtant candidat malheureux au second tour de l’élection présidentielle de novembre 2010.

Le camp de gendarmerie Agban avait essuyé dans la nuit de samedi à dimanche des tirs d’obus provenant de soldats français « embusqués depuis la casse » d’Adjamé, selon une source militaire.

Les soldats français sont entrés directement en action, samedi, en vue d’évincer par la force le Président Laurent Gbagbo, après l’échec des rebelles pro-Ouattara à prendre, vendredi, le palais présidentiel, la résidence du Président et la télévision nationale. La rébellion, selon un conseiller du Président Gbagbo, a même été contrainte d’abandonner le Golf hôtel, son Quartier général.

Dans la nuit de samedi à dimanche, tandis que plusieurs milliers de patriotes ivoiriens convergeaient pour les uns vers la résidence du Chef de l’Etat à Cocody et pour les autres vers les deux ponts menant au palais présidentiel au Plateau, les militaires français prenaient le contrôle de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan et renforçaient leur présence en Côte d’Ivoire en hommes et en armements.


Afrik53 - Presse Africaine & Internationale
Lundi 4 Avril 2011
Vu (s) 576 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !