Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Navigué depuis Yamoussoukro: « Donner un second mandat à Ouattara, c’est mettre le peuple en péril »

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mardi 2 Juin 2015 à 12:55 | Lu 531 fois

Se prononçant, sur les élections présidentielles qui s’annoncent à grands pas, le secrétaire national de la Jeunesse du Front populaire ivoirien (JFPI), Konaté Navigué, a soutenu qu’aucun candidat déclaré à ce jour ne pourra gagner au premier tour de l’élection présidentielle de 2015 et que l’enjeu se jouera au second tour entre les candidats qui s’adjugeront les deux premières places.



Il a fait cette déclaration, hier dimanche 31 mai, à Yamoussoukro alors qu’il rencontrait à la résidence pillée de l’ex- ministre Michel Amani N’guessan, les étudiants militants du FPI de la capitale politique et administrative. Celui-ci s’y est rendu pour présenter la candidature du président Affi N’guessan à ses hôtes.

« Je suis venu vous présenter une nouvelle alternative. Ce que nous vivons est tellement dangereux que je suis venu vous présenter la candidature d’Affi N’guessan. Nous avons trouvé que trop c’est trop et qu’il ne faut pas donner une seconde chance à Ouattara. Donner un second mandat à Ouattara, c’est mettre le peuple ivoirien en péril. Celui que Gbagbo a formé et préparé pour ça, c’est Affi. C’est un homme qui a un programme et qui a des idées», a dit M. Navigué, avant d’affirmer que le candidat du FPI a tous les atouts pour gagner.

« La gouvernance de Ouattara est tellement mauvaise qu’il faut qu’on arrive à un vote sanction. Nous allons gagner parce que la misère a atteint tous les âges sous Ouattara. Cette misère est économique, physique et morale. La dette intérieure et extérieure sont si élevées que nous sommes à un stade d’étranglement. La jeunesse, qu’on dit être l’avenir du pays, est déboussolée. La population n’a plus d’espoir. Les étudiantes, pour survivre, sont obligées de se jeter dans la prostitution.

Le secteur agricole est dégradé. Au nord, le coton n’est plus une production comme par le passé. Nous n’avons pas le droit de laisser la Côte d’Ivoire dans cet état. Le sombre tableau que présente notre pays nous commande d’aller aux élections et les gagner. La bataille d’octobre sera celle des urnes contre les armes », a déclaré le premier responsable de la jeunesse du Fpi pour lequel les élections prochaines constituent une opportunité pour sauver le pays d’une part, et obtenir la libération de Gbagbo d’autre part.

« La nature a horreur du vide. Si vous n’allez pas aux élections, les autres vont se faire élire. Et ils y resteront aussi longtemps qu’ils voudront. Tous ceux qui croient que c’est en restant à la maison, sans aller aux élections que Gbagbo sera libéré se trompent et ils trompent Laurent Gbagbo », a-t-il renchéri. Konaté Navigué répondant à ceux qui émettent des doutes sur la sécurisation du processus électoral s’est montré rassurant. Il a dit que tout sera mis en œuvre pour que les Frci et les supplétifs dozos ne soient pas de la partie. Mais celles-ci seront sécurisées par les forces régulières et les forces onusiennes.

Quant à la fronde qui mine le parti, Navigué a répondu que cette crise est passée. «Elle est du passé et elle est dé- passée », a-t-il soutenu. Puis au patron de la Jfpi de désavouer ceux qui jouent avec le nom de Gbagbo. « On s’amuse avec la vie du Président. Si comme nous avions mesuré la lourdeur de notre tâche, Gbagbo serait libéré depuis.

Il faut faire la politique telle qu’il nous l’a enseignée. Il faut arrêter la politique de la chaise vide. S’il faut s’humilier pour que Gbagbo soit libéré, nous allons le faire. Si par notre comportement, on condamne Gbagbo, c’est montrer que Ouattara a gagné la guerre. C’est lui qui écrira l’histoire. Il travestira l’histoire parce que ce sont ceux qui gagnent qui écrivent l’histoire », a fait comprendre l’invité des jeunes étudiants de la capitale politique et administrative de Côte d’Ivoire.

Fait notable. La mobilisation a été exceptionnelle pour ce rendez-vous avec le secrétaire national de la JFPI. Ils sont nombreux ceux qui n’ont pas voulu se faire conter l’évènement.

Notre Voie

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mardi 2 Juin 2015
Vu (s) 531 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Novembre 2016 - 00:00 Vive les politiques! À bas les politiciens!

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !