Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

NOUVEAU REGIME Des ministres veulent fuir Ouattara Les raisons

le Samedi 10 Septembre 2011 à 09:33 | Lu 712 fois



Cinq mois après leur collaboration avec le président de la République, Alassane Ouattara, des ministres déchantent déjà, surtout ceux qui pensaient pouvoir se bâtir une fortune à partir de cette fonction. Avec le nouveau locataire du palais présidentiel, les choses ne sont plus comme avant. Fini les passe-droits, les dessous de table, l’octroi de marchés publics dans des conditions floues. Alassane Ouattara, en bon banquier, gère la loupe à la main et les yeux partout, surtout là où circule de l’argent. Selon des confidences qui nous ont été faites, des ministres ne sont plus chauds pour continuer l’aventure avec le président Ouattara.

Des ministres auraient confié à leurs collaborateurs que s’ils savaient que travailler avec Ouattara était aussi stressant, ils déclineraient son appel. Le collaborateur d’un ministre dont nous taisons le nom, nous a confié, récemment, que son patron a décliné la sollicitation d’une organisation religieuse qui souhaitait faire de lui le parrain de sa cérémonie. « Le ministre a dit à ces religieux qu’il n’avait pas le temps.

En réalité, il n’avait rien à leur donner. Avec Ouattara, c’est trop dur. Il n’y a même pas de possibilité d’avoir de l’argent autre que son salaire », nous a soufflé notre confident, bien introduit auprès de plusieurs ministres. Ce n’est pas tout. Un jeune ministre aurait même envisagé son départ du gouvernement, préférant son ancien poste de directeur général d’une entreprise, qui lui procurait beaucoup d’avantages que le
poste de ministre. « Ce ministre m’a dit que s’il savait que c’était comme ça, il refuserait de s’engager », poursuit notre informateur. Pour comprendre l’état d’esprit de ces ministres, il faut faire un bond en arrière. Être ministre en Côte d’Ivoire, dans le passé, signifiait la richesse.

On pouvait dealer, s’acheter de grosses cylindrées, se bâtir des immeubles en un temps record, de sorte qu’à chaque remaniement, les curriculum vitae s’accumulaient sur les bureaux des parrains, c’est-à-dire des personnes qui entretiennent de très bonnes relations avec le chef de l’État. Quand un ministre était remplacé, c’était le deuil dans sa famille, dans son village, et même dans sa région

Source : L'Inter : Dernière Mise à jour : 10/09/2011 (Auteur : A.S)

Samedi 10 Septembre 2011
Vu (s) 712 fois



1.Posté par afrik le 10/09/2011 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De grace,servez nous des articles serieux!!!!

2.Posté par contribution le 10/09/2011 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
de quels articles serieux parlez vous la vie des ministres sous ouatt le drame ivoirien nous interesse nous ivoiriens si tu estimes que ce sont des critiques de trop nous sommes desoles.
tous ces ministres croyaient bien faire en suivant ouatt le drame ivoirien dans la destruction de notre pays, s enrichir dans le sang innocents de milliers d ivoiriens tues lachement au nom de la barbarie occidentale. aujour d hui qu ils sont au regret de collaborer avec cet usurpateur ils faut leur rappeler qu ils avaient torts de vendre leur pays au diable. a bon entendeur salut

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !