Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Menace de grève des enseignants du privé laïc / Camara Oumar (SG du Syneplaci) : « Que Kandia Camara nous reçoive comme elle a promis »

le Lundi 7 Octobre 2013 à 08:14 | Lu 319 fois

Le Syndicat national des enseignants du privé laïc de Côte d'Ivoire (Syneplaci) maintient sa menace de grève à partir du lundi 14 octobre prochain.



Le Secrétaire général du Syneplaci, Camara Oumar (Ph.DR)
Le Secrétaire général du Syneplaci, Camara Oumar (Ph.DR)
En attendant, le Secrétaire général du Syneplaci, Camara Oumar, et ses camarades espèrent rencontrer la ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement technique, comme elle l'a promis lors de sa dernière intervention sur les antennes de la télévision ivoirienne. Mme Kandia Camara, était le mardi 24 septembre 2013 l’invitée de l’émission ‘’ Rti 1 reçoit’’.

Parlant de la menace de grève des enseignants du privé laïc, elle a estimé qu'il s'agit d'un problème d'argent qui a déjà été réglé et qu'elle ne sait pas pourquoi ceux-ci projettent d'entrer en grève à nouveau. Elle a donc annoncé son intention de rencontrer ce syndicat, afin d'échanger avec ses dirigeants.

« Nous prenons l'opinion à témoin pour dire que nous attendons que Mme la ministre de l’Education nationale nous reçoive comme elle a promis », a renchérit Camara Oumar. Le Secrétaire général du Syneplaci a profité de l'assemblée générale ordinaire de rentrée syndicale organisée le samedi 5 octobre dernier par la section de Yopougon, pour se prononcer sur la dernière sortie du ministre.

Selon lui, cette sortie démontre que Mme la ministre n'a pas pris connaissance du préavis de grève déposé à son cabinet le lundi 23 septembre, et que ses collaborateurs qui ont reçu le Syneplaci lors de son sit-in organisé à son cabinet en août dernier ne lui ont pas fidèlement rendu compte des revendications du syndicat.

Tout en déplorant cette attitude, il a rappelé que le Syneplaci revendique le paiement des nouveaux salaires légalement dus depuis 1998, le règlement définitif des sommes dues par l'Etat et par les fondateurs, au titre des arriérés de salaire de la dévaluation.

Sur ce montant évalué à plus de 26 milliards de F Cfa, seulement 2.544.625.310 F ont été payés le avril 2012 par l'Etat. Mais plus de 23 milliards représentant 216 mois d'arriérés sont encore impayés. Le Syneplaci revendique aussi le remboursement des primes de santé qui s'élèvent à 1,5 million par enseignant, et l'ouverture de négociations sur la nouvelle convention collective.

H.O
Source : L"Inter

Lundi 7 Octobre 2013
Vu (s) 319 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !