Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Menace d'attaque dans la région du Gôh : Le député Abel Djohoré : « Je suis prêt à mourir »

le Samedi 9 Novembre 2013 à 07:49 | Lu 1375 fois

La menace d’hommes en armes envers quelques personnalités politiques et militaires de la région du Gôh est prise au sérieux par certaines d’entre elles.



Menace d'attaque dans la région du Gôh : Le député Abel Djohoré : « Je suis prêt à mourir »
Au point de réagir avec fougue, pour marquer leur colère face ce qu’elles considèrent comme une « plaisanterie de mauvais goût du fait de personnes nostalgiques des heures chaudes des lendemains de la proclamation des résultats de la présidentielles fin 2010 ». En premier, c’est l’honorable Abel Djohoré, député de Ouragahio-Bayota que nous avons joint par téléphone, qui a donné de la voix. « Quand on fait la politique, c’est qu’on a accepté de vivre dangereusement. Et quand on est convaincu des actions qu’on mène, rien ne peut nous faire reculer.

Dans mon village, au plus fort de la crise post-électorale, j’ai eu un surnom, on m’appelait cadavre ambulant à cause de mon opinion et parce qu’à tout moment, Gbagbo pouvait me tuer. Jusqu'à ce jour, je suis toujours là et je respire. Cela ne m’a pas empêché de voler au secours de mes parents. Sur insistance du président Soro Guillaume, j’ai quitté Bouaké pour parcourir les villages de Gagnoa pour les dissuader de certaines choses qui avaient été dites. Sur cette lancée, nous avons sauvé des vies humaines. Si pour cela des individus veulent opérer leurs sales besognes, ils peuvent le faire. Cela ne peut en aucun cas me faire changer de vision.

Le pouvoir exercé par le président Ouattara est pour tous les Ivoiriens, ils doivent se reconnaître la dedans. Ce ne sont pas ces intimidations qui vont me faire reculer », a-t-il dit. Pour lui, ceux qui menacent doivent savoir que la Côte d’Ivoire est sur la voie de la relance. « Nous œuvrons pour le rapprochement entre le président Alassane Ouattara et le peuple Bété. Si la mort est le prix à payer, ce sera un combat noble. Si c’est la mort d’Abel Djohoré qui peut leur apporter satisfaction, ils sont libres. Je suis prêt à mourir. Je serai à Gagnoa et personne ne peut me faire reculer. Nous ferons tout pour que nos parents vivent dans la paix et la quiétude.

Ce que je peux dire à ces gens, je les encourage à vite agir. Car nous sommes pressés d'aller à la réconciliation. La plaisanterie a trop duré, il faut que les gens arrêtent de se faire peur eux mêmes. On se connaît dans ce pays. On sait qui est qui, je ne changerai rien dans mes habitudes, dans mes relations avec mes parents et la population », a-t-il insisté, demandant à la population de rester sereine. Le second à réagir aux menaces, est le commandant des Forces républicaines de Côte d'Ivoire à Gagnoa, Diomandé Vassézé. Frappé par une décision du ministre de la Défense les interdisant de ne plus faire de déclaration à la presse, le commandant Vassézé s’est montré peu bavard, mais rassurant quant à la défiance du commando invisible. « Je vais me référer à ma hiérarchie, sinon je n’ai rien à dire. Que les populations vaquent tranquillement à leurs occupations », a-t-il rassuré.

Un autre soldat du même corps que nous avons joint au téléphone a tenté de banaliser la menace. « Ce sont des peureux. Ils se font peur. Ils intimident la population pour se donner de la contenance. Quand on veut faire quelque chose de sérieux, on ne prévient pas, on agit. Avant d’attaquer, lorsque nous étions dans la rébellion, on n’a pas jugé utile de faire de la propagande. Donc, ce sont des plaisantins », a-t-il martelé. Il a toutefois indiqué que les prochains jours seront décisifs, car une « sérieuse battue militaire sera menée à travers la ville pour cueillir les éventuels assaillants et que ce sont les populations qui pourraient en subir les conséquences ».

Venance KOKORA à Gagnoa
Source : L'Inter

Samedi 9 Novembre 2013
Vu (s) 1375 fois



1.Posté par lafilledefoi le 09/11/2013 09:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre fils de satan que le seigneur Te delivre du mensonge qu,Il libere ton coeur emprisonner par ces demons.je suis certaine ,on doit revoir tes origines .

2.Posté par lafilledefoi le 09/11/2013 09:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Abel c.est a toi que je parle Tu va PAYE tot ou tard tout ce que Tu manigance avec tes gens tapis Dans l,ombre a cause du 11novembre mais sachez que vous etes deja vaincu au nom de Jesus .lg va sortir de la CPI

3.Posté par LaRedemption le 09/11/2013 10:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre abel qui veut modifier l'histoire de la CI et du PR Laurent Gbagbo pour contenter ses maitres sataniques et assurer sa pitance de sorcier. Peine perdue. Ce brave fils du pays sera libere au nom de Jesus. Dieu nous garde.

4.Posté par DAVID le 09/11/2013 11:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PAUVRE MENTEUR DE FRCI TON MAITRE ALASSANE DRAMANE OUATTARA A TOUJOURS MENACE LES POUVOIRS AVANT D' ETRE LA OU EST. IL A MENACE LE POUVOIR BEDIE , LE POUVOIR GUEI ET LE POUVOIR GBAGBO.

5.Posté par Hermann nda le 09/11/2013 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà un autre imposteur qui se prend aussi pour un élu...dans une assemblée complètement dévaluée. Un individu qui, en temps normal, n'aurait pu rassembler plus de 40 voix autour de sa personne dans cette localité.

Décidément, notre pays est sous l'emprise d'une imposture généralisée. Bientôt, la fin de cette tragédie!

6.Posté par ADEDE le 10/11/2013 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Messieurs les journalistes de soir info et de inter, arrêtez de nous servir vos projets de massacre. Pourquoi cette altitude? Comment peut on être si satanique. Un député est sensé représenté une région qui l'a voté. Cette même personne se dit être menacé par les fils de cette région. Ayez un peu de jugeote pour ne pas vous inscrire dans son raisonnement.
Etes vous obligés de rapporter tout ce qu'un rebelle vous raconte car c'est en adoptant cet état que Abel Djohoré est parvenu au pouvoir. Quittez vos postures de chien qui ramène à la maison tout ce qu'il trouve dans la rue.
Abel sait ce qui l'attend. L'adage ne dit il pas : qui sème la pluie récolte a tempête. Si c'est peur qui le tenaille, qu'il évite de se répandre et assume.

7.Posté par ADEDE le 10/11/2013 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lisez ceci ; Abel sait ce qui l'attend. L'adage ne dit il pas : qui sème le vent récolte la tempête. Si c'est peur qui le tenaille, qu'il évite de se répandre et assume

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !