Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Meeting du 16 février prochain - Vallera Kouadio (Fédéral Jfpi) : « Tout Yopougon est mobilisé»

le Mardi 12 Février 2013 à 05:15 | Lu 657 fois



Raphaël Vallera Kouadio est le secrétaire général par intérim de la Fédération JFpi Abidjan-Banco. Dans l’entretien qui suit, il parle des préparatifs du meeting du 16 février 2013.

Notre Voie : Que pensez-vous du meeting du 16 février ? Raphaël Vallera Kouadio : Le Front populaire ivoirien (Fpi) est un maillon essentiel de la vie politique nationale et ne peut donc être écarté d’aucun processus de réconciliation digne de ce nom. Aujourd’hui, il se trouve qu’une frange importante de la population ivoirienne ne se sent pas concernée par tout ce qui est en train de se faire. Nous pensons que la seule chose qui puisse aider à décanter cette situation est la libération du président Laurent Gbagbo. Le meeting du 16 février est donc un projet politique majeur. Nous travaillons activement pour sa réussite afin que la place Cp1 refuse du monde.


N.V. : Ne craignez-vous pas que ce meeting, comme d’autres, soit interdit par le pouvoir?

R.V.K. : J’ai rassuré l’ensemble les secrétaires généraux de section, les secrétaires généraux des comités de base, l’ensemble des délégués que, le 16 février, la JFpi tiendra effectivement un meeting à la Place Cp1 de Yopougon pour réclamer la libération du Président Gbagbo. Tous les Ivoiriens épris de démocratie sont invités à se déplacer massivement. Nous ne venons pas pour défier le pouvoir. Nous n’en avons pas la prétention. Nous nous sommes engagés pour un combat à la fois noble et digne. Il n’y a donc pas à avoir des craintes, d’autant plus que nous sommes dans la vérité. Au contraire, nous voulons faire en sorte que la Côte d’Ivoire renoue avec la normalité. Après deux ans de crise, les nouveaux dignitaires doivent avoir compris qu’ils ne peuvent pas gouverner ce pays en écartant une partie de la population.

N.V. : Comment allez-vous mobiliser le maximum de personnes à Yopougon ?

R.V.K. : Yopougon, on le sait, est un bastion du Front populaire ivoirien. On n’a pas besoin de dispositions particulières pour mobiliser les militants du Fpi. Tout Yopougon est mobilisé. Ce qu’il faut, c’est d’indiquer un lieu et une heure, et les militants, à coup sûr, répondront. C’est ce que nous sommes en train de faire. Je voudrais, par ailleurs, saisir cette occasion pour en appeler à une grande mobilisation de la Jeunesse du Fpi car il s’agit d’un rendez-vous historique.


Entretien réalisé par César Ebrokié

Mardi 12 Février 2013
Vu (s) 657 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !