Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Meeting de clôture du président du Fpi à Gagnoa: Affluence exceptionnelle à la Place Laurent Gbagbo

le Mardi 8 Octobre 2013 à 02:14 | Lu 1113 fois



Meeting de clôture du président du Fpi à Gagnoa: Affluence exceptionnelle à la Place Laurent Gbagbo
La place Laurent Gbagbo a refusé hier du monde pour le meeting de clôture de la tournée du président du Fpi Pascal Affi NGuessan dans le département de Gagnoa.

Plus d’une heure de négociation pour libérer les deux bâches affectées au président Affi et à l’importante délégation qui l’accompagne. Pour autant de temps de retard sur l’arrivée du président du Fpi à la place Laurent Gbagbo où s’est tenu hier le meeting de clôture de sa tournée dans le département de Gagnoa. En réalité, les organisateurs du meeting d’hier ont été mal inspirés de ne pas avoir choisi le stade Victor Biaka Boda. Tant la place Laurent Gbagbo s’est avérée extrêmement exiguë pour accueillir le monde fou qui a effectué le déplacement.

Déjà à 13 heures il n’y avait plus ni place assise sous les bâches, ni place pour se tenir debout. Les militants et sympathisants du Fpi étaient serrés les uns contre les autres. Très vite, le service d’ordre et la sécurité ont été débordés. Les deux bâches réservées au président Affi, sa forte délégation et aux cadres du Fpi du terroir ont été littéralement prises d’assaut. Il fallait donc vaille que vaille libérer ces deux bâches. La tâche n’était pas du tout aisée pour les organisateurs.

Pour dire vrai, le monde qu’il y a eu hier à la place Laurent Gbagbo pour le meeting du président Affi était indescriptible. C’est une mobilisation inédite dans l’histoire des rassemblements politiques d’après crise post-électorale. Mieux, l’espace du milieu déjà très diminué par la foule assise à même le sol se rétrécissait sous la poussée de la foule compacte qui avançait vers le président du Fpi pendant qu’il parlait.

Chacun voulait non seulement être au plus près de lui pour mieux entendre son message, mais tous voulaient même le toucher. « On veut voir et toucher notre président » ne cessait de crier la foule que le service de sécurité avait du mal à repousser. Face à une telle situation qui somme toute n’était pas agréable pour la sécurité, le président Affi a sagement écourté son message. Il a été aussitôt exfiltré et transporté dans un véhicule banalisé. Son véhicule de commandement a dû quitter le lieu du meeting vide. Après le départ du président marquant ainsi la fin prématurée du meeting, la foule a poursuivi le mouvement à travers les artères de la ville en scandant « on va libérer Gbagbo, on va libérer Gbagbo » ou « on va libérer Blé Goudé », « on va libérer Blé Goudé ».

Saluant cette mobilisation hors du commun, le président Affi s’est écrié « C’est ça la vérité que les gens refusent de voir. Personne n’a été transporté. Mais vous voilà en nombre impressionnant. C’est ça la vérité qu’on veut cacher au monde c’est pourquoi on nous empêche de manifester. La vérité c’est que c’est le président Gbagbo que vous voulez. Mais personne ne peut cacher la vérité.

Personne ne peut emprisonner la vérité. Elle finit toujours par triompher. Ça ce n’est pas du montage, c’est la vérité du terrain. C’est vous la vérité. Celle qui soutient le combat de Laurent Gbagbo. Merci infiniment pour votre attachement à Laurent Gbagbo. Merci de le démontrer à travers cette mobilisation inédite. Ceux qui nous ont enfermés en avril 2011 ont cru qu’on pouvait enfermer la vérité. Mais on ne peut pas enfermer la vérité ».

Le président Affi a présenté sa compassion aux populations de Gagnoa pour toute la souffrance endurée pendant la crise postélectorale. « Notre premier devoir c’est de vous apporter la solidarité du parti. Mais notre devoir aussi, c’est de vous parler de l’avenir ». Et l’avenir pour lui c’est la réconciliation de tous les Ivoiriens qui elle-même passe par la libération du président Gbagbo, de tous les autres prisonniers politiques et le retour apaisé des exilés. Le président Affi estime que la réconciliation ne doit pas se faire du bout des lèvres. Elle doit se faire dans la vérité et en traitant les maux qui minent le pays depuis plus de vingt ans en profondeur. C’est pourquoi, il propose les états généraux de la république.

C’est le professeur Dano Djédjé qui, au nom des populations, a donné les nouvelles du terroir au président Affi. Il lui a décrit avec beaucoup d’émotions les souffrances que les rebelles pro-Ouattara ont fait subir aux populations de Gagnoa. « Qu’avons-nous fait pour subir un tel sort ? Est-ce un crime d’avoir enfanté Laurent Gbagbo ? Est-ce un crime de soutenir ses idées ?

Ou sommes-nous victimes de notre hospitalité ? » Autant de questions que le Pr. Dano Djédjé, vice-président du Fpi s’est posé et qui attendent une réponse de la part des tenants du pouvoir et de leurs complices. Et le ministre Dano Djédjé de couper court : « nous sommes fiers d’avoir donné Laurent Gbagbo à la Côte d’Ivoire, à l’Afrique et au monde. Nous sommes fiers du combat qu’il mène et nous le soutenons sans réserve. Jamais nous ne le renierons. Bien au contraire, nous le soutenons et nous continuerons de le soutenir ».



Boga Sivori Envoyé spécial à Gagnoa
Notrevoie

Mardi 8 Octobre 2013
Vu (s) 1113 fois



1.Posté par >MONSBIL le 08/10/2013 07:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci president affi .pas de commentaire...merci au peuple de laurent gbagbo ,merci gagnoa.

2.Posté par gnaga le 08/10/2013 07:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c est ca les vrais ivoiriens on fait rien avek les mochis

3.Posté par ADEDE le 08/10/2013 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Messieurs de la françafrique et de cette maudite communauté internationale et principalement à l'adresse des 2 plaisantins sud coréens. Je vous invite à venir voir. Ce n'est que le début du commencement. Si vous êtes sûrs de votre mochi, faîtes procéder au désarmer comme LG l'a toujours demandé et vous verrez qui est le maître dans ce pays. Bande de manipulateurs et compliques des braqueurs de banques, des violeurs, des tueurs. On sait tout de vous. Persistez dans vos manoeuvre déstabilisatrice, vous n'échapperez à la justice divine. Le rendez vous n'est plus loin.

4.Posté par Osdansgorge le 08/10/2013 12:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci vieux père, on est fier de vous. Y a pas match! C''est au pied du mur qu''on voit le vrai maçon et c''est pourquoi ils ont peur parce que Gbagbo est un "virus" qui est déjà dan le sang de chaque ivoirien. Il n''y a pas de "vaccin" pour l''éliminer. l''amour qu''il a même pour ses ennemis, sa patience, son calme, sont une puissance contre ces derniers et il va triompher de ouattara, bédié et autres. Président Gbagbo on t''aime de tout notre coeur et on t''aimera toujours. Dieu te garde!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !