Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Massacres de Nahibly à Duékoué : il faut revendiquer notre droit à un contre génocide !

le Lundi 23 Juillet 2012 à 00:39 | Lu 1596 fois



Alassane Ouattara a donné l’ordre de nettoyer l’Ouest ivoirien de sa population autochtone afin d’y installer ses frères Mossi. C’est un objectif ultime et son unique objectif politique en organisant avec la complicité de l’Etat français, l’invasion de la Côte d’Ivoire.

En 2005, Guitrozon donnait déjà le signal. Deux ressortissants burkinabè, présentés comme des Sénoufo ont fait l’objet d’une lâche agression par des hommes armés non identifiés. Un banal règlement de compte entre rebelles comme il y en a eu durant toute la vie de la rébellion armée d’Alassane Ouattara.

Dès l’annonce du crime, les habitants de Guitrozon, des Guérés ont été pris pour cible. Cela a donné 200 Guérés tués en une seule soirée à la machette par les éléments du MPCI rebaptisés à l’époque Forces nouvelles. C’était le énième signe d’un génocide planifié pour accaparer les terres des Guérés.

Hier, en mars 2011, c’était au quartier Carrefour de Duékoué. Les FRCI d’Alassane Ouattara ont tué 800 Guérés en un seul lieu et ont brûlé leurs corps. Ces bouviers ont ensuite investi tous les villages et y ont laissé environ 2000 femmes et enfants massacrés. Il y a avait 80% de femmes et enfants parmi les morts. Ces bébés et femmes sont présentés aujourd’hui par Soro Guillaume comme des miliciens à la limite du cannibalisme. Des bébés Guérés massacrés. Et ils sont présentés comme des miliciens pro-GBAGBO à la limite du cannibalisme. Et pourtant, les Guérés tués avant-hier ont perdu plusieurs organes et certains crânes ont été vidés de leur cerveau.

Oui. Vous le savez. Aujourd’hui, c’est au tour de Nahibly et son camp de déplacés Guérés, d’enregistrer au moins 73 femmes et enfants massacrés par les FRCI, les Dozos et les Malinkés. Cette énumération me paraît ne pas être exacte. Car les FRCI sont tous des Malinkés. Les Dozos sont tous des Malinkés et des Burkinabè. Et les Malinkés et Burkinabè évoqués sont des miliciens membres des FRCI. Cela veut dire que la bande armée subversive, composée majoritairement de mercenaires burkinabè et de Malinkés, créée par Alassane Ouattara et Blaise Compaoré depuis 2002 et renforcée en 2011 avec les moyens militaires de la France et l’ONU, est l’unique responsable des massacres qui ont cours en Côte d’Ivoire.

Ils les ont massacrés donc. 73 femmes, enfants et vieillards puis leurs organes ont été emportés parfois ; et à ceux-là, s’ajoutent plusieurs disparus dans la brousse après la chasse à l’homme qui s’en est suivie. Ainsi, comme au Rwanda, les FRCI d’Alassane Ouattara se révèlent être des interahamwe, des pseudos militaires et civiles formés pour massacrer les autres peuples de la Côte d’Ivoire.

Pour l’instant, leur seul centre d’intérêt est le peuple Wè car leurs terres les intéressent pour y installer la première cohorte de Burkinabè. Après, ils descendront vers Soubré, une localité dans laquelle la très forte présence de FRCI Burkinabè est en train d’aider à finaliser l’expropriation des planteurs Baoulé dont les plantations sont arrachées par des Burkinabè de façon quasi quotidienne.

Ça, c’est l’état des lieux. Macabre, révoltant, menaçant et affolant. Mais, ce génocide couvert par la France, l’ONU, les Etats-Unis, et toute la communauté politique occidentale ; ces massacres prémédités traités de façon cynique par les médias occidentaux et justifiés de façon provocatrice par Alassane Ouattara et ses obligés, nous mettent exactement dans la posture de Paul Kagamé, lorsqu’il dirigeait le Front patriotique rwandais (FPR).

Ces massacres ciblés, cette invasion qui s’organise autour d’un projet de dépeuplement de l’Ouest ivoirien, ce mépris fasciste utilisant des mains burkinabè et malinkées pour trucider un peuple qui les aura accueillis pour les aider à réaliser le rêve ivoirien ; toutes ces tueries cautionnées, acceptées, justifiées et commanditées par le Burkinabè Alassane Ouattara, aux ordres de la France, nous oblige à une riposte immédiate, à un contre-génocide, à une guerre contre la mort.

On pourrait parler de légitime défense. On pourrait parler d’instinct de survie. On devra choisir entre attendre que les Guérés meurent tous avant qu’advienne notre tour ou agir maintenant. Peu importe ce qu’on devra penser. Au bout de tout ça, une seule et unique mission divine s’impose d’être accomplie : empêcher un projet de génocide d’aller jusqu’à son terme.

C’est pourquoi, en cette semaine de folle tristesse, la Révolution Permanente va se consacrer à préparer l’esprit des guerriers sur le théâtre des opérations en attente des ordres de la Hiérarchie, mais aussi, insuffler l’esprit patriotique et combattant à ceux des éléments des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) qui ont besoin d’un message clair et précis pour que l’action de libération révolutionnaire soit leur sacerdoce du moment.

Pour la douleur qui nous ronge, sachez que le monde rêvé par l’Occident est un monde de terreur où les plus faibles seront massacrés et éliminés de la surface de la terre. Il nous revient donc de ne pas être des faibles dans cette jungle qui s’impose à nous.

A cet effet, la Révolution Permanente, au nom de tous les guerriers et dignes fils de la Côte d’Ivoire, décrète une Semaine de Deuil National au cours de laquelle des messages très forts seront portés à votre connaissance. Afin que quand le contre-génocide démarrera, que personne au monde ne trouve à redire.

« Assè Madjebou » peuple Guéré frère et mien.


A Très bientôt.

Hassane Magued

Lundi 23 Juillet 2012
Vu (s) 1596 fois



1.Posté par IGNACIO le 23/07/2012 02:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci frère HASSAN . Tu sais je l'avais dit au paravent , il faut réagir ou inciter tous les autres guerrier à réagir car nous somme près à jerico ici . Entant que digne fils du pays , je demande aux guerriers d’accélérer car nous somme pressés.QUE chaque révolutionnaire s'aprete pour la finale le coupe d’Afrique QUI SE JOUERA A JERICO. SUIVEZ MON REGARD ....

2.Posté par IGNACIO le 23/07/2012 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Écoutez la prophétie du Pasteur DALI CLAUDE , prophetie faite au cours d'une émission radio " myte et mystère " de JULIETTE ANZI en 2008.je parle pas de malachie svp , je dis bien DALI CLAUDE. Écoutez bien cette prophétie qui avait prédit la chute de gbagbo par la coalition licorne-rebelles .Mais à la fin le pays sera libéré par une puissante armé avec des millions de morts.Cherchez à écouter cette prophétie et vous verrez que ce match retour prédit sera fatal pour soumahoro et sa bande de OUNI-LICORNE-FRCI. Il y a des choses que nous savons et que nous ne pouvons pas étaler tout ici.Soyez confiant ,serein et toujours prêt .prions pour nos disparus de Duekoué et reston solidaire dans la révolution permanente.

3.Posté par Yves le 23/07/2012 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toujours debout, et jusqu'au bout.La mort de mes frères et sœurs Guérés me donne envie de vivre et de continuer le combat de la libération...

4.Posté par washton le 23/07/2012 10:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
soyons sereins bientôt du sud au nord de l'est à l'ouest on parlera des burki au passé ils seront accompagnés ds des charters

5.Posté par @Nichiren le 23/07/2012 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci, Guerrier ! Merci Yves : "La mort de mes frères et sœurs Guérés me donne envie de vivre, et de continuer le combat de la libération." Cette mort qui me rend triste, m'incite au combat de plus en plus inéluctable, pour la libération !

6.Posté par IGNACIO le 23/07/2012 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
séchons nos larmes et restons serein en tant que membres de le révolution permanente.nous n' avons pas le devoir de trahir et abandonner ; YVES , FATIM , N'DA, WASHTON et AUTRES , merci à vous pour votre esprit révolutionnaire . QUE DIEU vous bénisse. Tenez bon car le pays sera libéré.

7.Posté par Hermann N''da le 23/07/2012 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le pays s'apprête à être définitivement nettoyé et débarrassé de ces vauriens d'imposteurs. Ces vagabonds sans patrie qui errent et qui ne peuvent se taire une situation sociale que là où règne la confusion. Restons toujours prêts. Nous suivons leurs moindres faits et gestes. Nous connaissons déjà leur mode de fonctionnement. Ils seront facilement cueillis dès que les derniers réglages sont opérés. Certains d'entre eux, qui nous fournissent des informations capitales et extrêmement utiles et qui ont le souci d'une Côte d'Ivoire libre nous indiquent au moins une fois par semaine l'état de cacophonie, de peur panique et de trouille dans lequel ce régime d'incompétent est désormais installé depuis un certain temps. Nous profitons de ce courrier pour saluer ces dignes ivoiriens et non des moindres (Tout le pays sera surpris de découvrir ces visages, le moment venu) qui, par la force des choses, se sont retrouvés de leur côté. Mais comme on le dit, à quelque chose malheur est bon.Grâce à ces frères le succès de nos opérations est quasiment certain. Les Ivoiriens dans leur ensemble, comme un seul homme, n'auront plus qu'à bouter hors du pays des armées étrangères.

8.Posté par Regard le 23/07/2012 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous écrivez pour nous, pour nous remonter le moral, pour nous fortifier, c'est bien beau! nous ivoiriens de l'interieur comme de l'exterieur nous pouvons vous lire, nous ne sommes toucher pour la pluart que moralement de manière direct ou indirect parqu'on est ivoirien (ou compathissant pour le peuple ivoirien), comme je vous le disais pensez vous aux Wê, aux prisonniers (politiques ou appolotiques) qui eux n'ont pas internet, qui soufrent pas seulement moralement mais dans leur chairs? les esprits ont été préparé à bon escient, merci pour cela mais ne pensez vous pas que ceux là même qui souffrent pas seulement moralement mais physiquement et qui n'ont aucune liberté n'ont rien à foutre de ces écrits qui se repettent et se ressemblent. Ne pensez vous pas qu'ils ont plus besoin d'acte que de parole. c'est á eux maintenant qu'il faut penser!!!
Si vous ne m'aviez pas donné l'impression que vous etes journaliste et ne pouvez qu'écrire je ne vous auriez pas adressé ce mot, mais vous semblez faire croire que vous etes en contacte avec ceux qui doivent agir sur le terrain, n'avez vous pas marre de tout ce qu'il souffrent ???
comparez votre qutidien au leur, et dites au gens du terrain ca suffit !!!

9.Posté par habituée le 23/07/2012 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour la sous-région ce sera chacun son tour après la Côte d'Ivoire. Pour les Ivoiriens se sera la même chose. Les Dioulas rient mais qu'ils se préparent à pleurer aussi. Que chacun se sente concerné lorsqu'un Wê est agressé.
A moins de contrecarrer le plan initial, ce qui est planifié (prendre le continent par la mort) prendra fin quand tout sera accompli.
Cela fait des centaines d'années que l'on nous a appris à baisser la tête. Il faut dire savoir dire NON et ne pas toujours encaisser. Il faut prendre conscience et ne pas accepter de mourir gratuitement. Autrement les agressions seront de pire en pire.
Nos ancêtres malgré leurs moyens limités ont parfois combattus.
Et si la volonté de Dieu était que que l'on reste vivant et heureux.

10.Posté par Hermann N''''da le 23/07/2012 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
REGARD
Nous te comprenons. Nous sommes en guerre. La communication est également une redoutable arme de combat. Rassure-toi cher frère. Aujourd'hui, grâce à nos écrits et nos différentes interventions, de sérieuses failles se font voir dans leur camp et au plus haut niveau. Nous sommes presque installés au cœur même de leur système de défense et de sécurité. C'est déjà une victoire.Tout ne peut pas être dit ici.Mais sois rassurés.Essuyons nos larmes. Rien ne sera plus jamais comme avant. On doit pouvoir se comprendre à demi mot. Dieu te bénisse!

11.Posté par yurus le 23/07/2012 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ha, si on pouvait mener ce combat sans l'ethniciser. Quel méritent aurions-nous, si après retournement de situation, on commence à parler de génocide de malinkés et de mossis. J'espère que le but de notre révolution n'est pas de remplacer un génocide (celui des guéré) par d'autres. En quoi serions-nous mieux que ceux qui sont là aujourd'hui. Personnellement, je rêve d'une CI libérée, mais aussi d'une CI unie. Ne parlons pas de contre génocide, de ramassage des burkinabés dans des charters, pour ensuite y associer le nom de DIEU, de Christ. Oui à la justice (que la CI revienne aux ivoiriens et que les guérés retrouvent leur terre), oui au rétablissement du droit et de la vérité. Mais non à la vengeance. Ciblons les criminels, mais pas les populations qui ont le droit d'avoir leur préférence, y compris celui d'aimer fanatiquement ado. Ne confondons pas non plus les burkinabés tueurs et voleurs à ceux qui sont venus chez nous pour se chercher dans les règles de l'art.
Je suis en ce moment au burkina et je puis vous assurer qu'ils ne sont pas tous obsédés par l'idée de broyer de l'ivoirien.

12.Posté par yurus le 23/07/2012 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ha, si on pouvait mener ce combat sans l'ethniciser. Quel méritent aurions-nous, si après retournement de situation, on commence à parler de génocide de malinkés et de mossis. J'espère que le but de notre révolution n'est pas de remplacer un génocide (celui des guéré) par d'autres. En quoi serions-nous mieux que ceux qui sont là aujourd'hui. Personnellement, je rêve d'une CI libérée, mais aussi d'une CI unie. Ne parlons pas de contre génocide, de ramassage des burkinabés dans des charters, pour ensuite y associer le nom de DIEU, de Christ. Oui à la justice (que la CI revienne aux ivoiriens et que les guérés retrouvent leur terre), oui au rétablissement du droit et de la vérité. Mais non à la vengeance. Ciblons les criminels, mais pas les populations qui ont le droit d'avoir leur préférence, y compris celui d'aimer fanatiquement ado. Ne confondons pas non plus les burkinabés tueurs et voleurs à ceux qui sont venus chez nous pour se chercher dans les règles de l'art.
Je suis en ce moment au burkina et je puis vous assurer qu'ils ne sont pas tous obsédés par l'idée de broyer de l'ivoirien.

13.Posté par kouam le 23/07/2012 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut à toi Yurus pour ton commentaire plein de bon sens. Je voudrais inviter les autres intervenants à regarder dans leur miroir et se demander s'ils aiment vraiment la CI? Ils nous parlent de libération, de nettoyage, de révolution et patati patata! Hassane ne fait que débiter des radotages sur ce site et vous, dans l'ignorance la plus totale, vous le suivez dans ses délires. Ok engagez le combat, mais ne venez pas après jouer les victimes en disant encore des âneries. on peut être differents et vivre heureux ensemble dans la fraternité et la solidarité. Vive mon pays la CI.

14.Posté par l'autorité fanonzo le 23/07/2012 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je vous invite tous au serieux dans ce combat de liberation en vous demandant de vous abstenir des loisirs et autres que vous avez l'habitude de faire.vous voyez des innocentes personnes qui sont tuées sans defense.j'aimerais poser cette à tous les ivoiriens." y'a t il vraiment des HOMMES en cote d'ivoire ?" si oui demontrons le contraire à toutes ces forces du mal presentes sur notre sol. C'EST LE COEUR QUI COMBAT ET NON PAS LE VENTRE. abientot. SON AUTORITE FANONZO;

15.Posté par Hermann N'da le 23/07/2012 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
KOUAM
Ne viens pas nous distraire en essayant de te réhabiliter derrière les propos du camarade YURUS qui a toujours été un digne fils de la CI. Tu n'es pas sur la même longueur d'ondes que lui.Lui, il défend un idéal. Toi tu n'en as pas. Personne ne te prends au sérieux sur ce site. Tu passes ton temps à traiter HASSANE de tous les noms (ta première réaction suite à son article du 21/07/2012).;. La violence que toi et tes maîtres avez instauré sur la scène politique nationale depuis le 19 septembre 2002 s'apprête à vous emporter. Nous on s'attaquera systématiquement aux ennemis de la CI. Sans état d'âme. Ceux qui tuent les WE à l'ouest seront tués. Y compris les complices qui applaudissent. Si tu en fais partie, ne cherche plus à te dérober hypocritement. Apprête-toi à nous affronter. Nous sommes déjà dans le temps, dans le combat. Tu peux rire, pourvu que ça dure.

16.Posté par BAMBINO le 23/07/2012 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour
vous la revolution permante, ce que vous nous dites, on peux vraiment compter sur vous?
c'est vrai l'espoir fait vivre ça on le sais mais en côte d'ivoire nous autres qui subissons toutes sortes de ce que vous pouvez imaginer comme mauvais nous n'attendions que cela, mais nousvulons la verité parceque tot ou tard le temps dramane va passe.r on peux souvrir dans l'âme pendent sont règne, mais esperer pour rien, dites moi 'aujourd'huit si vous etes organiés ou si vous ecrivez comme ca sur le net pour nous soulager .Avec tout ce qu'on voit comme armées ONU, LICORNE, et frci dozo avec tous les pays qui entournent vraiment laissez-nous là où nous sommes parce quequand tu espère trop et que ca n'aboutit pas, ca aussi tue
MERCI

17.Posté par Hermann N'da le 23/07/2012 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TRÈS CHER FRÈRE BAMBINO
J'espère que KOUAM entend tes cris de détresse, lui qui estime que tout va bien dans le pays. Nous venons d'apprendre des ONG que l'attaque du camp de réfugiés à DUEKOUE a été le fait des FRCI et des DOZO. Comment une armée dite républicaine peut elle prendre faits et cause pour une frange de la population contre une autre? Notre pays va à la dérive. Nous n'avons plus le choix. Reste fort; Les Ivoiriens sont organisés;

18.Posté par ISAAC Billantwi le 23/07/2012 19:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que Dieu touche personnellement mon cœur car aucune parole d'un homme n’apaisera ce que ce ressent actuellement. par curiosité j'ai visiter un site très connu en C.I et lu les commentaires des visiteurs. c'est vrai qu'ils rient aujourd'hui mais qu'ils ce préparent car demain ne sera pas bon. comme le disait l'artiste, les même causes produisent toujours les même effets.

19.Posté par Saufsi le 24/07/2012 11:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Parce je suis ivoirien que je n'ai rien,j'ai accueilli et accepté mon étranger comme un dieu parce que hospitalier. Et j'ai rien vu parce que ivoirien,je lui ai donné ce que j'avais de meilleur parce que hospitalier de culture. Et j'ai rien vu parce que ivoirien est-ce une fatalité d'être ce que je suis,ivoirien?Je peux comprendre ce qui arrive à mon peuple,mais je ne comprend pas mon frère venu d'ailleurs à qui j'ai tout donné se retourner contre moi,mais j'ai deux frère qui sont venus d'ailleurs l'autre montre là tout ce qu'il a appri de moi à mes bourreaux pour massacrer mon peuple et l'autre n'ai pas d'accord avec ce qui arrive à mon peuple parce qu'il se sent plus moi que lui.Je ne parle pas des hypocrites,mais de ceux qui ont un cœur pur. Devrais-je détesté tous mes frères venus d'ailleurs? YURUS en cela je te tire mon chapeau pour ton analyse claire et édifiante merci,j'avais tellement la rage contre mes frères venus d'ailleurs j'ai oublié ceux qui n'épousent pas les ideaux que mes bourreaux. Mais je suis ivoirien et je n'ai rien vu maintenant que y'a des personnes comme HASSANE,HERMANN,IGNACIO,FaTIM,YURU et tous les autres aux sein de la REVOLUTION PERMANENTE,qui permettent à ce que je vois,je crois que je suis plus l'ivoirien qui ne voit plus.Parce que si je ne réagis pas maintenant je perds la seule chose que j'ai de plus chère ma CÔTE D'IVOIRE.Maintenant que je vois,permettez moi d'être le nouveau ivoirien qui a compris qu'il faut protéger sa nation et toutes ces resources et tous ces acquis pour le bien être de nos descendances.Je suis ìvoirien et je n'ai rien vu c'est pourquoi j'ai été frappé par mon frère venu d'ailleurs à qui j'ai tout donner.Aujourd'hui pourquoi me pourchasses- tu?pourquoi me massacres-tu,pourquoi m'en veux-tu?Pourquoi brûles-tu mon village?Pourquoi tues-tu mon peuple? Que t'ai-je fais au juste pour mériter ton mépris? Pourquoi,dit moi POURQUOI?

20.Posté par zinhanmonzian le 25/07/2012 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE VIENS DE LIRE LE MESSAGE DE HASSANE, JE LUI DIS QUE SES PARENTS ONT TROP SOUFFERT C'EST MAINTENANT QU'ON DEVRA LES LIBERER. DEMARRER LES CHARTTER DES RESSORTISSANTS LA CEDEAO SANS EXCEPTION. JE SUIS A DALOA ET JE VOUS PORTE L'INFO QUE AMADOU SOUMAHORO LORS DE SON PASSAGE AVAIT DEJA LANCER LE MOT D'ADO, C'EST LA QU'IL A PARLE DE NETTOYAGE ET D'ASEPTISATION DE L'OUEST. ILS ONT PREVU MAINTENANT SOUBRE A PARTIR DE SEPTEMBRE MAIS ILS DEVRONT FAIRE LA MEME CHOSE A GUIGLO;

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !