Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Manifestation à la résidence de Banny : Le Cojep réclame la libération de Blé Goudé

le Lundi 4 Février 2013 à 09:16 | Lu 897 fois



Manifestation à la résidence de Banny : Le Cojep réclame la libération de Blé Goudé
Un convoi de plusieurs cars de jeunes patriotes s’est rendu, ce week-end, à la résidence de Charles Konan Banny.



Un convoi de plusieurs cars de jeunes patriotes s’est rendu, ce week-end, à la résidence de Charles Konan Banny. Objectif : lui demander de jouer de tout son poids dans la libération de Charles Blé Goudé

«Libérez Gbapè ! » Environ 500 jeunes se réclamant du Congrès panafricain pour la Justice et l’Egalité des Peuples (Cojep) ont exigé, samedi dernier, au domicile de Charles Konan Banny, président la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation, à la Riviera 3, la libération de leur président, Charles Blé Goudé, extradé le 17 janvier dernier du Ghana et détenu «en résidence protégée» à Abidjan. La rencontre entre l’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo et les jeunes avait à la fois des allures de sit-in, de meeting et d’audience. Arrivés à bord de plusieurs cars, les jeunes du Cojep ont eu accès à l’enceinte de la résidence du président de la Cdvr. En dehors d’une sono, aucun autre dispositif d’accueil n’était prévu. Même pas de chaise.

Chaque manifestant s’est alors installé à qui mieux-mieux dans la cour de Banny. Pendant ce temps, une délégation conduite par le président par intérim du Cojep, Joël Poté rencontrait le maître des lieux. A la fin de la rencontre, le Cojep a distribué à la presse les copies du discours que son représentant a lu devant Banny. Il ressort du texte que Joël Poté a donné les nouvelles au patron de la Cdvr. « Les nouvelles ne sont pas bonnes pour le Cojep. Son président Charles Blé Goudé a été enlevé du Ghana le jeudi 23 janvier et extradé…», peut-on lire. Dans son discours, Joël Poté fait remarquer que le Cojep est, « à ce jour, sans nouvelle de son président… ». Avant d’exprimer son indignation, protester vigoureusement et condamner cette attitude du pouvoir.

Car, pour lui, le Cojep et Charles Blé Goudé n’ont jamais caché leur volonté et leur détermination à s’engager dans la voie de la réconciliation... Comme preuve de cette volonté du Cojep de participer au retour à la normale, Poté a cité, entre autres démarches : un appel lancé par Blé pour que le pouvoir engage un dialogue politique républicain avec l’opposition plurielle ; une lettre adressée par Blé au président de la Cdvr pour engager le Cojep sur la voie de la réconciliation ; deux rencontres entre Banny et le Cojep pour réitérer cet engagement… Dans la même déclaration lue au cours de l’audience, le président par intérim du Cojep a proposé la solution politique en vue de la résolution de la crise. Notamment la suspension de toutes les procédures judiciaires en cours et le vote d’une loi amnistie, parce que, pour le Cojep, les procédures judiciaires en cours sont dirigées contre le seul camp Gbagbo.

Dans son propos, Joël Poté a réitéré à Banny que Blé Goudé « est incontestablement un acteur clé de la scène politique ivoirienne. Sa place n’est donc pas en prison. Au contraire, « il doit intégrer le dialogue politique pour booster le processus de réconciliation ». Si Blé Goudé devait rester en prison, Joël Poté assure que « le Cojep prendra acte de la volonté du pouvoir de mettre Blé à l’écart du processus et en tirera les conséquences ».

Après le hui clos, Charles Konan Banny a accompagné ses invités à la porte. C’est en le voyant que filles et garçons du Cojep, tous de blanc vêtus, ont scandé en chœur : « Libérez Gbapê ». Le président de la Cdvr s’est exprimé en quelques secondes devant les patriotes. Il a indiqué que la manifestation du Cojep entre dans le cadre de la démocratie et de la mission de réconciliation. Pour lui, la Cdvr étant un espace de dialogue, il est normal que les jeunes manifestent chez lui. Il a aussi salué l’esprit de dialogue dont fait preuve le mouvement politique créé par Blé Goudé, parce que, pour lui, le dialogue est l’arme des forts. L’ancien Premier ministre a, par ailleurs, émis le souhait de retrouver tous ces jeunes le 2 février prochain à sa même résidence.

A la suite de Charles Konan Banny, le président par intérim du Cojep a pris la parole pour rendre compte de l’audience avec Banny à ses camarades. « Nous sommes venus demander au président de la Cdvr de jouer de son importance pour que le président-fondateur soit libéré », a-t-il indiqué. Pour participer à la manifestation de samedi, les jeunes patriotes sont venus de toutes les communs et de plusieurs villes de l’intérieur. Beaucoup d’entre portaient des pancartes avec divers messages politiques : « Oui pour une réconciliation vraie », « Que le président Ouattara libère son frère Gbagbo », « Il faut une loi d’amnistie pour tous les prisonniers ».

Après la manifestation, les jeunes patriotes sont rentrés calmement dans leurs différentes bases.

Source : notrevoie

Lundi 4 Février 2013
Vu (s) 897 fois



1.Posté par boubouhama le 04/02/2013 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chères Frères et Soeurs, je soutiens cette attitude au près de Charles Konan Banny, mais je le dis et le redis, je n'ai pas confiance du tout en cet Homme!!!!!!!

2.Posté par Kpitaine nea le 05/02/2013 02:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vous felicite les gars prenons courage mais soyons serein Dieu fera le reste.

3.Posté par RODNEY le 05/02/2013 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rappelons les noirs d' Amerique, MLK, Rosa Park. Pour dire que ceux qui sont pour la justice entre les humains finissent toujours par avoir le dessus, par avoir raison sur ceux qui luttent pour les interets égoistes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !