Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Mamadou Koulibaly fustige « l'idolâtrie du PIB » et le gaspillage qu'elle justifie

le Lundi 25 Novembre 2013 à 05:40 | Lu 1692 fois

Mamadou Koulibaly (photo), président du parti Liberté et démocratie pour la République (LIDER), ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, a dénoncé le culte du PIB et de sa croissance qu’il juge « appauvrissante » :



« Selon la logique du PIB, plus les hommes politiques au pouvoir gaspilleront les ressources du pays, plus l’Etat sera grand et plus la croissance s’accélérera et sera forte.

Lorsque le gouvernement fait abattre la clôture d’une université pour la reconstruire en confiant la réalisation d’un tel projet à une entreprise proche du pouvoir, qui la surfacture au gré à gré, sans appel d’offres, c’est bon pour la croissance économique.

Lorsque le gouvernement recrute des milliers de nouveaux militaires, policiers et gendarmes triés parmi ses militants qui étaient au chômage et que, pour les payer, il est obligé d’augmenter la masse salariale du secteur public, le budget de l’Etat gonfle et son financement se retrouve soit dans l’aide publique internationale, soit dans l’emprunt public. Tout cela est bon pour la croissance.

Lorsque le gouvernement, pour faire face aux échéances du remboursement de la dette publique, se voit obligé d’augmenter les prix des services publics de l’eau, de l’énergie, des transports et d’administrer et de contrôler de plus en plus des prix, cela est bon pour la croissance puisque, à volume égal des productions, les prix en augmentant conduisent automatiquement à une hausse de la valeur du PIB.

Construire un pont à six voies entre deux quartiers résidentiels en survolant des bidonvilles pour arriver à des échangeurs à trois étages, le tout financé par endettement public avec l’assurance qu’un péage sera appliqué booste la dépense publique, la dette et le PIB et donc est source de croissance économique.

Construire des autoroutes bitumées dans le village et les plantations du président de la République est appelé de l’investissement public et est bon pour la croissance.

Renouveler sans raison valable les habillements des militaires, les avions et palais présidentiels est bien pour le budget de l’Etat et donc pour la croissance du PIB.

Subventionner à coup de milliards tirés sur le budget de l’Etat des voyages dans les lieux saints du catholicisme et de l’islam est bon pour dynamiser les dépenses publiques et donc bon pour la croissance.

Augmenter les dépenses militaires est bon pour la croissance économique dans un pays où la moitié de la population vit au-dessous du seuil de la pauvreté de un dollar par jour.

Pour financer ces dépenses parfois farfelues et totalement opposées aux intérêts des populations les plus vulnérables, les politiciens détournent des sommes colossales, financées par les impôts présents et futurs et qui sont perdues pour des politiques pro-pauvres. Les entrepreneurs, dans leur grande majorité, n’en profitent pas et ne peuvent donc pas créer des emplois pour les populations, qui restent prises en otage par le seul employeur disponible – l’Etat – et pour le contrôle duquel différentes coalitions se forment et entrent en conflit les unes contre les autres. Les convoitises avides des hommes politiques se substituent à la concurrence saine des entrepreneurs et le PIB annonce pourtant que tout va bien et que la croissance est au rendez-vous. Cette croissance est appauvrissante. Mais pouvons-nous en finir avec l’idolâtrie du PIB ? »


Lundi 25 Novembre 2013
Vu (s) 1692 fois



1.Posté par l''intercesseur le 28/11/2013 10:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Soyons tres serieux dans tout ce que nous faisons et apprenons à rester digne.
Oú etais-tu quand ouattara prenait le pouvoir mr le president de LIDER?
Un bon jour le soleil finira par brier quelque soit la durée de la nuit.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !