Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Mamadou Koulibaly: «Il faut un statut clair», pour les opposants en Afrique

le Mardi 7 Janvier 2014 à 07:30 | Lu 376 fois



RFI a relayé les vœux des chefs d'Etat africain en ce début du mois de janvier. Quels vœux formulent de leur côté les opposants d'Afrique ? Quelles sont leurs doléances ? Ont-ils prévu, dans leurs résolutions, de se livrer à un examen de conscience ? L'opposant Mamadou Koulibaly, ancien président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, est le président du parti Lider, Liberté et démocratie pour la République. Il est l'invité de Nicolas Champeaux.

RFI : Que faut-il souhaiter à l’opposant africain en 2014 ?

Mamadou Koulibaly : Le premier [vœu] c’est que l’on fasse tout pour qu’il y ait l’Etat de droit, les libertés politiques, les libertés d’expression et l’accès aux médias d’Etat qui ne doivent pas être des instruments de propagande des gouvernements. Le second, c’est qu’il ne puisse pas être systématiquement arrêté et traité comme un assaillant, un rebelle et un putschiste. Vous savez, le fait d’être opposant ne suffit pas.

Il faut pouvoir aussi exercer les fonctions d’opposant, pouvoir communiquer, pouvoir parler aux populations, se déplacer librement. Ça demande quelques moyens, ça demande un statut. Il faut un statut clair pour savoir quels sont les droits de l’opposant et quelles sont ses obligations vis-à-vis de la population, de l’Etat et de la République.

Alors les conflits se cristallisent souvent au moment des élections. Comment faire pour que les dés soient moins pipés au bénéfice des candidats sortants ?

Ce serait bien que les opposants puissent bénéficier d’un financement qui leur permette d’organiser leurs troupes, de former leurs troupes et de suivre tout le processus électoral. Quand l’opposant n’a pas d’argent, le jour du vote vous avez vos représentants dans un bureau de vote. A midi, celui qui est au pouvoir vient offrir des repas copieux à ses représentants.

Ceux de l’opposition n’ont pas un rond pour avoir un sandwich. On lui propose un repas, il mange et puis il rentre à la maison et il laisse le procès-verbal qui sera signé, ou même il signe le procès-verbal à blanc et il rentre à la maison. Ceux qui restent dans le bureau peuvent truquer les résultats. Vous pouvez être candidat dix fois, vous serez battu tout le temps.

Le recours au boycott des partis d’opposition est-il toujours justifié, selon vous ? ... suite de l'article sur RFI


Mardi 7 Janvier 2014
Vu (s) 376 fois



1.Posté par GBETIAYI GOUZOU le 07/01/2014 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le professeur Mamadou Koulibaly nous avait pourtant donné une recette: il disait que le FPI aurait du savoir trouver les voix et moyens pour convaincre la communauté internationale comme l'a si bien réussi le RDR pour que celle-ci s'impliquent à fond pour pouvoir imposer celui qui, selon elle, était dans le vrai. Nous le regardons donc faire... Courage prof... Tu va montrer à ce GBAGBO et à tous comment il aurait du faire, surtout que c'était lui même qui était au pouvoir.... Mais attention ! sans livrer notre pays à ces étranger comme humm.....

2.Posté par ALLEHAHIN le 08/01/2014 01:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Minable GBETIAYI GOUZOU, les résultats des législatifs passés devraient te convaincre de l'audience de cet homme politique sur l'échiquier national. Mais en suivant ton raisonnement, on comprend bien qui vous êtes et combien de fois vous êtes limité. Ce sont ces égarés qui pensent que c'est de l'étranger que nous devons obtenir nos décisions. Tu manques de jugeote et cela est regrettable.
Dites à votre poulain de continuer de séduire la communauté internationale; cette bande de voyous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !