Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Mali – Côte d’Ivoire : une intégration sous-régionale entre Patriotes s’impose !

le Samedi 31 Mars 2012 à 00:19 | Lu 872 fois



Nous avions déjà attiré l’attention de l’opinion ouest africaine sur les risques qu’il y avait à vouloir jouer avec le feu du coup d’Etat arrangé. Car à « beau vouloir jouer avec le feu, il finit par vous faire un grand trou dans une tunique de valeur qui sera raccommodée certes, mais, qui perdra après coup, de son allure, de sa valeur et peut-être de son utilité. » (Chronique de N°00233/03/12, La Révolution Permanente). Mais tous les indicateurs nous donnent aujourd’hui de comprendre qu’une certaine classe politique africaine, suppôt de l’Occident, n’a rien compris de cette phrase pleine de symboles révélateurs.

Ou bien, peut-être qu’elle l’a bel et bien comprise, mais elle est confrontée à un exercice délicat d’atterrissage involontaire, après une acrobatie mal engagée qui vient de les conduire hors zone d’atterrissage prévue et aussi et surtout, en pleine zone de turbulence.

Du coup, les choses vont se compliquer et se radicaliser de part et autre.

La CEDEAO avec à sa tête un putschiste méprisant, se comportant comme s’il disposait d’un brevet d’invention du coup d’Etat, vient de décider d’appliquer les mêmes méthodes criminelles qui ont servi à déconstruire l’Etat ivoirien en 2011, à savoir : embargo économique, fermeture des banques, embargo sur les médicaments, embargo sur les vivres, isolement diplomatique, sanctions de l’Union Européenne, gel des avoirs des sociétés d’Etat et des personnalités de l’Etat malien, etc. etc.

Le plus difficile, c’est que le Mali est un pays enclavé qui ne dispose pas d’un accès direct à la Mer. L’essentiel de son trafic marchand transite par le Port Autonome d’Abidjan (PAA) avec quelques tonnages transitant soit par le Togo ou le Ghana soit par le Bénin.

Or, la Côte d’Ivoire occupée par la France et dirigée par un voltaïque faisant office de commandant de cercle français, est soutenue dans son égarement par le Togo. Plus que décevant, le Bénin est en train de prendre une mauvaise pente pour rejoindre ces suppôts de la France depuis que Yayi Boni a cessé d’être Chrétien pour devenir un franc-maçon après sa réélection en 2011.

C’est dire donc que les vivres, médicaments et autres produits indispensables à l’agriculture ou à l’industrie et destinés au peuple malien, seront bloqués au Port d’Abidjan et dans une faible proportion, aux ports du Togo et du Bénin.

Alors une question se pose : les Patriotes ivoiriens, aujourd’hui réunis au sein de la Résistance patriotique et révolutionnaire contre l’occupation armée de la Côte d’Ivoire, vont-ils laisser mourir de faim, leurs frères du Mali ?

Autrement dit, seront-ils prêts à apporter leur appui au peuple digne du Mali, s’il venait à prendre la décision de venir chercher de force, ses vivres, médicaments et autres produits indispensables à son agriculture ou à son industrie, au Port Autonome d’Abidjan afin d’éviter que le Mali ne se meurt ?

Ces questions soulèvent une simple problématique : la nécessité de renforcer la coopération sous-régionale entre Résistants, en situation d’agression extérieure ou intérieure commanditée par l’impérialisme occidental.

Aujourd’hui plus que jamais, face au péril imminent de la recolonisation intégrale de l’Afrique avec le risque de partition de plusieurs pays en vue de créer des faux pays suppôts du Colon, l’intégration sous-régionale chantée depuis des décennies par les hommes politiques, doit être appropriée par nos peuples respectifs et leurs jeunesses révolutionnaires.

La jeunesse malienne a trahi celle de la Côte d’Ivoire en 2011 au moment où, dans un contexte de rare injustice, elle ployait sous les bombes de la France et les massacres ciblés des mercenaires recrutés par Alassane Ouattara, Blaise Compaoré, Abdoulaye Wade et Goodluck Jonathan.

Mais, l’Afrique sage nous enseigne que "c’est celui qui a déjà vécu une injustice, une humiliation, un péril, qui peut plus que quiconque, comprendre les cris de douleur d’une nouvelle victime".

La jeunesse patriotique et révolutionnaire digne de Côte d’Ivoire salue la dignité de la jeunesse malienne. Elle lui dit qu’elle veut la soutenir avec sa riche expérience de la Résistance et du combat pour le respect de la souveraineté de nos Etats.

Mais avant qu’il ne soit trop tard, le peuple malien doit saisir la main tendue de la Résistance ivoirienne, avant les 72 heures données comme ultimatum par Alassane Ouattara et ses complices d’hier, réunis depuis 2011 et même des années plus tôt, contre la Côte d’Ivoire.

Si le Capitaine Amadou Sanogo veut sauver le Mali du péril et si la jeune malienne ne veut pas voir le Mali détruit par des individus sans foi ni loi, mus par des intérêts privés, méprisants de la dignité africaine et complices de l’Occident fasciste ;

Si réellement le peuple malien veut de l’aide pour récupérer ses vivres et médicaments bientôt confisqués à Abidjan ;

Qu’ils sachent que la Résistance patriotique ivoirienne, par la voix de la Révolution Permanente, a tendu au Peuple réveillé du Mali, une main fraternelle, sans rancune et pleine d’Amour, afin de faire de l’intégration sous-régionale, une réalité utile pour la survie de nos peuples agressés.


A Très bientôt.

Hassane Magued

Samedi 31 Mars 2012
Vu (s) 872 fois



1.Posté par Modibo keita le 31/03/2012 01:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comprendront ils, déjà les parti de l'opposition disent qu'ils sont favorable aux renégats de la CEDEAO, d'or et déjà 2 camps se dessine d'1 cote les pro juinte, l'autre les pro CEDEAO, le Mali étant 1 pays enclavé ils ne tiendront pas longtemps

2.Posté par Modibo keita le 31/03/2012 01:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comprendront ils, déjà les parti de l''opposition disent qu''ils sont favorable aux renégats de la CEDEAO, d''or et déjà 2 camps se dessine d''1 cote les pro juinte, l''autre les pro CEDEAO, le Mali étant 1 pays enclavé ils ne tiendront pas longtemps

3.Posté par habituée le 31/03/2012 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La répression monétaire a toujours été faite par la France lors des putschs en Afrique. Un auteur et conférencier bien connu en Afrique Nicolas AGBOHOU en parle.
A mon avis, il est lieu de retourner les fusils contre leurs auteurs.
Il faudrait un mot d'ordre pour que tous les patriotes des pays de la CDEAO créent une banque où ils vont déposer leurs fonds et assèchent les banques françaises notamment en Afrique de leurs dépôts.
Ce sera une manière de leur faire comprendre qu'ils n'auront pas toujours l'initiative de la souffrance et d'un quelconque pouvoir qu'ils se sont octroyés sur les peuples africains.
Aider les maliens sans aucun pays limitrophe qui accepterait de laisser passer- et ceux qui iront vers le Mali _ et les transports de nourriture me semble être un peu difficile.
Tout cela arrive parce que les Africains ont du mal à se réveiller et de comprendre qu'ils sont esclaves. Même la Côte d'Ivoire qui a connu des désagréments compte parmi ses citoyens des gens endormis (y compris les récents visiteurs de la sous région regroupés sous FRCI). Quand on tape sur un au lieu de faire bloc (avec intelligence) ils certains son contents. Vu la tournure des évènements tous les pays de la sous-région seront touchés dans un avenir proche. Certainement parce que le temps du colonialisme (néo- c'est pour se déresponsabiliser) est révolu. Un changement de cap devant être amorcé on ne peut pas trainer ces manières de faire qui sont censé être d'un temps reculé mais on nage toujours dedans.
Dans un pays normal les patriotes Ivoiriens auraient pu se rassembler et protester contre les mesures de la CDEAO. Maintenant il y a urgence le Mali brûle. Les touaregs sont entrain de tout récupérer. Que doit-on faire ? Prier certes, mais quelle action doit accompagner ? Combien d'ONG africaines existent pour aider dans de telles circonstances ? Ne peut-on pas demander l'aide à des pays comme la Chine, le Brésil, l'URSS, l'Inde et l'Afrique du Sud pour créer une telle structure ? La faire inscrire peut-être au niveau de l'ONU et pouvoir aider nos frères et soeurs dans le besoin ? Cela nous permettrait d'avoir les laissez-passer nécessaires.
Autrement c'est le lieu et le moment de discuter du comment. Qui va permettre à ses fis et filles de l'Afrique de se retrouver autour d'une lutte ? Il faudrait un leader. Beaucoup d'associations existent, mais quels moyens, quelles organisations pour apporter de l'aide. Il est urgent de créer cette association ONG. Pourquoi toujours laisser les occidentaux 1 - récupérer des fonds disponibles 2- En profiter pour espionner 2 - Apporter l'amour à nos frères. Nous sommes capables de gonfler ce lot de bénévoles déjà organisés.

4.Posté par okbu le 31/03/2012 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
arretez de nous amuser Hassane Magued. moi je vous ai bcp lu et je suis fatigué de vos dires. le jour que les choses serieux vont commencer en C.IV, je vais vous croire. li ya trop d'ivoiriens qui souvrent et on n 'est incapable d'evité tout ces tueries en C.IV. maintenant vous nous parlez du Mali.

5.Posté par kouassi lama getaime le 31/03/2012 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si Bouche tordue nous envoie combattre aux cotés de l'ECOMOG contre le pays frère du Mali, on deviendra automatiquement maliens et on retournera nos armes contre l'ECOMOG, parce nous, on refuse de tuer les maliens, même si certains maliens sont venus nombreux en côte d'ivoire tuer des ivoiriens. Nous, nous sommes des panafricanistes dures. Je ne demande pas au peuple malien de baiser la garde, mais je jure et je le confirme : NOUS, MILITAIRES IVOIRIENS, EX-FDS ET FRCI (rempli de maliens non payés après avoir combattu et mis allassane dramane ouattara au pouvoir), N'ALLONS PAS TIRER SUR LES MALIENS. ON EN A TROP SOUFFERT EN COTE D'IVOIRE POUR POUVOIR FAIRE LA MÊME CHOSE AUX MALIENS. Des maliens peuvent croire ou pas, mais ils le constateront clairement sur le terrain, si Bouche Tordue tenait à son intervention militaire. QUI VIVRA VERRA

6.Posté par kouadiof le 02/04/2012 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers amis, Vous êtes intéressé à faire de 1500 $ à 2500 $ par mois avec un emploi à temps partiel? Il s'agit d'une possibilité légale de gagner l'argent en ligne quand vous le faites comme un travail à temps partiel. Cette opportunité est un moyen éprouvé de faire 1500 $ à 2500 $ par mois, peu importe où vous vivez. Il ya déjà 1.200.000 personnes dans le monde qui se sont emparés de cette occasion et se font d’importantes sommes d'argent chaque mois. Si vous êtes intéressé à en savoir plus sur cette opportunité, visitez http://www.earnparttimejobs.com/index.php?id=3930534
La page étant en anglais, utilisez le traducteur de Google et suivez les instructions pour vous enregistrer. Merci !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !