Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Malgré la prestation de serment d’Ado – Les exécutions sommaires s’intensifient à Abidjan

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Presse Africaine & Internationale le Lundi 9 Mai 2011 à 06:33 | Lu 734 fois



Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire traverse l’un des plus tristes de son histoire après l’indépendance en 1960. Le District a traversé des moments difficiles lors des événements postélectoraux nés de la double proclamation des résultats du scrutin présidentiel du 28 novembre 2010. Le camp Ouattara, obnubilé par la quête du pouvoir d’Etat, a déclenché une attaque meurtrière contre le régime de Laurent Gbagbo.

Conséquence : plusieurs pertes en vies humaines et de nombreuses scènes de pillage. Alors que l’on croyait au retour de l’accalmie et à la normalisation de la vie économique avec la prestation de serment du Président proclamé vainqueur, Alassane Ouattara, grande fut la surprise des Abidjanais et Ivoiriens, d’enregistrer encore des actes indescriptibles. De plus en plus, l’on dénonce des enlèvements, des exécutions sommaires ou des règlements de compte.

La dernière démonstration date du week-end passé. Où notamment dans la commune populaire de Yopougon, les rebelles de Ouattara ont pratiqué encore des assassinats ciblés sur des personnalités proches du régime déchu. Des habitants, sous le couvert de l’anonymat, révèlent que des jeunes garçons pour la plupart, sont exécutés sans aucune forme de procédure. D’autres langues avancent plutôt la thèse d’épuration ethnique.

Car selon des témoignages concordants, les ressortissants du grand Ouest en sont les véritables cibles. En témoignent toujours les mêmes sources, un car de transport commun en partance pour l’intérieur du pays a été contraint de vider tous ses passagers, des garçons ressortissants de l’Ouest du pays, à la demande des rebelles postés au quartier Saguidiba.

Depuis, plus de nouvelles de ces personnes. Au regard de ce qui précède, l’on est en mesure de s’interroger sur l’intention réelle du Dr Alassane Ouattara, de sa gestion du pays. Juste quelques jours après sa prestation de serment, ses hommes, arme au poing, continuent de troubler la quiétude des Ivoiriens. On peut donc le dire, l’encasernement est loin d’être une réalité au bord de la lagune Ebrié.



Odette Latté

Source : Le Temps : Dernière Mise à jour : 09/05/2011 (Auteur : Odette Latté)

Afrik53 - Presse Africaine & Internationale
Lundi 9 Mai 2011
Vu (s) 734 fois



1.Posté par Mariam Coulibaly le 09/05/2011 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis que GBAGBO a ete arreté, les organisations de defense des droits de l'Homme ont cessé d'exister en Cote d'ivoire. Seuls les Droits des pro-OUATTARA issus en majorité du Nord musulman les interessaient. Les Pro-GBAGBO issus du Sud Chretien peuvent etre massacrés à DUEKOUE, YOPOUGON, ADZOPE, AGBOVILLE, GRAND LAHOU, DALOA, GAGNOA, ISSIA et j'en passe, cela n'emeut personne. Meme pas la FIHDH, La LIDHO, La RADDHO etc. Les Pro-GBAGBO qui representent selon la CEI et l'ONU, 46% de l'electorat ivoirien peuvent etre massacrés sans reaction. Ils sont tous des miliciens qui n'ont aucun droit sauf le droit à la mort. Merci pour tout.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !