Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Maître Emmanuel Altit, avocat de Gbagbo : « Voici les batailles judiciaires à venir » (exclusif)

le Mardi 6 Décembre 2011 à 21:41 | Lu 1735 fois



Maître Emmanuel Altit, avocat de Gbagbo : « Voici les batailles judiciaires à venir » (exclusif)
Dans cette interview exclusive accordée au Nouveau Courrier, Maître Emmanuel Altit explique les batailles judiciaires à venir, évoque l’aide que peuvent apporter les Ivoiriens, annonce qu’il va faire une demande de liberté provisoire pour son client. Et raconte un homme qui a souffert, qui est physiquement éprouvé mais intellectuellement combatif.

L’opinion ivoirienne est surprise de la durée qu’il y a entre la première et la deuxième audience du procès du président Laurent Gbagbo devant la Cour pénale internationale. Quelle est la justification technique d’un tel délai ? Pourquoi ne l’avez-vous pas contesté ?

Non. Loin de là ! C’est excellent pour nous parce que ça nous donne du temps. Comprenez bien que le procureur est en train de constituer un dossier et mène des enquêtes depuis extrêmement longtemps, et nous avons besoin, nous aussi, de temps. Par conséquent, plus la durée entre l’audience de première comparution, celle d’aujourd’hui, qui est en quelque sorte le coup d’envoi de la partie et l’audience de la confirmation des charges, qui est le moment où seront discutées les accusations, est longue, plus nous avons l’occasion de mener des enquêtes et de constituer notre propre dossier de manière à faire reculer ensuite le procureur.

Maintenant, est-ce que ce n’est pas une période trop longue durant laquelle le président va rester ici à La Haye ? Ma réponse est que cela n’a rien à voir. Nous pouvons demander, et nous allons demander sa liberté provisoire bientôt ! Il n’y a pas de lien direct entre la date de l’audience de confirmation des charges et notre demande de mise en liberté.

Quel est le statut du président Gbagbo ? Est-il inculpé ?

Non, il n’est pas inculpé. Il n’y a même pas d’accusation au sens strict du terme. Le procureur mène l’enquête en Côte d’Ivoire. Il a considéré que certains pouvaient, de son point de vue de procureur, être soupçonnés d’avoir eu un rôle. Pour les raisons que vous connaissez, il a décidé d’accuser le président Gbagbo. Pour se faire, il a demandé à la Chambre préliminaire de la Cour pénale internationale de l’autoriser à délivrer un mandat d’arrêt contre le président Gbagbo. Maintenant, pour plaider ce mandat d’arrêt, il a pu donner à la Chambre préliminaire des éléments. Mais ces éléments n’ont pas de valeur autre que celle de la parole d’un procureur.

Ce ne sont que des allégations, ce ne sont pas des accusations. Il n’y aura des accusations que lors de l’audience de confirmation des charges. Le procureur déposera un acte d’accusation que nous discuterons et que nous essaierons de réduire à néant. En fonction de la manière dont seront discutées les accusations, peut-être qu’il n’en restera plus rien. Jusque-là il n’y a ni accusation, encore moins inculpation. Nous ne sommes pas dans une procédure où le juge peut inculper. Mais dans ce cas de figure, ce sont des parties qui font le procès. Il y a l’avocat de l’accusation – le terme est plus exact que procureur – et l’avocat de la défense. Ce sont ces parties qui font le procès, les juges prenant acte et vérifiant que les formes sont respectées.

Le président Gbagbo est donc dans une forme de détention provisoire. Mais en général, dans les droits nationaux, la mise en détention provisoire n’est pas aussi longue…

C’est pour cette raison que nous allons demander sa mise en liberté provisoire bien avant juin 2012.

Le procureur prétend que le fait qu’il soit en liberté peut entraver la justice…

Le procureur dit ce qu’il a envie de dire. Moi je dirai autre chose, et les juges décideront.

On a la vague impression que vous n’aurez pas accès au dossier avant juin 2012…

Non. Ce n’est pas comme cela que ça se passe. Le procureur a obligation légale de nous transmettre tous les éléments en sa possession le plus vite possible.

Dès demain, alors ?

Oui, dès demain, absolument. S’il ne le fait pas, nous utiliserons cette éventuelle erreur contre lui.

Est-ce qu’il pourra mettre de nouveaux éléments dans son dossier ?

Oui, il continuera de mener son enquête, je mènerai la mienne. Et lors de l’audience de confirmation des charges, on confrontera. Pour l’instant, nous n’avons pas beaucoup d’enquêteurs à notre disposition pour des questions de moyens. Nous espérons en avoir plus à l’avenir. L’accusation en a beaucoup plus que moi. En plus des enquêteurs officiels, ils disposent de moyens dont je ne dispose pas. Notamment l’aide des autorités ivoiriennes et des grandes puissances.

Avez-vous besoin d’aide ? Est-ce que des citoyens ivoiriens peuvent participer ? Avez-vous des besoins ?

Oui, nous avons des besoins très importants. Notamment financiers, pour payer les gens qui travaillent. Les citoyens ivoiriens peuvent donner, et sont bienvenus. C’est une question de justice. Il s’agit de dire quelle est et quelle a été la réalité de la situation en Côte d’Ivoire.

Vous avez eu le président Gbagbo. Vous l’avez eu longuement. Il a expliqué qu’il n’a pas été très bien traité. Les Ivoiriens sont inquiets pour sa santé.

Je peux les rassurer. Depuis son arrivée à La Haye, il est suivi médicalement, nourri de manière tout à fait correcte, et ses conditions de détention sont acceptables. Il est vrai que pendant sept mois, il a été traité d’une manière qui ne correspond pas à la manière dont doit être traité un président, ou un ancien président. Nous pensons qu’il va pouvoir récupérer. Je peux vous rassurer et rassurer les Ivoiriens . Intellectuellement, il est toujours le même. C’est un homme qui s’est toujours battu et qui va une fois de plus se battre pour faire prévaloir la vérité.

Est-ce qu’il peut s’informer, regarder la télévision, aller sur Internet ?

Oui, il peut regarder la télévision. Pour Internet, je ne peux pas vous le dire.

Propos recueillis par Théophile Kouamouo

Mardi 6 Décembre 2011
Vu (s) 1735 fois



1.Posté par AFRCAIN le 06/12/2011 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AFRICAINS § AFRICAINS REVEILLETOI L HEURE ET GRAVE

Mirlain Médessè BossouGABON
Intégrez le groupe à cette adresse: http://www.facebook.com/groups/africainreveiltoi/ Le groupe « Africain réveil toi !!!! » n’est pas un groupe qui a pour objectif la xénophobie ou le racisme. Mais l’objectif est de réveiller tous les Africains petits comme grands que personne ne viendra développer l’Afrique à notre place. De critiquer la nouvelle forme d’esclavage qu’est entrain de subir l’Afrique.
Tous les Africains doivent intég...rer se groupe et l’animer par les messages sur le mur, etc.…
Nous devons œuvrer pour avoir des clubs dans tous les pays Africains en un mot former un réseau pour des luttes collectives et totalement Africain.............
Notre devise est « Africain Réveil toi ton développement est dans

2.Posté par SILUE SEKONGO le 06/12/2011 23:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MERCI Me. LES1er MOYENS, C'EST LA VERITE DEVANT LES HOMMES ET SURTOUT DIEU. QUOI QUE OUATTARA METTRA AU SERVICE DE MON CHIEN QUI S'APPELLE DESORMAIS "OCAMPO" ET NON PLUS "PATIENCE ", 1000 GUERES TUES A DUEKOUE. QUI DIT MIEUX ? EST-CE DES ANIMAUX, CHIEN OCAMPO. LA VERITE SAIT QUEFUSILLES DS DES CELLULES & ENTERRES AU CIMETIERE DE DAR-ES-SALAM DANS 2 FOSSES COMMUNES.. VRAI OU FAUX ? POUR OBTENIR LE POUVOIR, MON FRERE OUATTARA A DEVERSE DES REBELLES CONDUITS PAR SORO GUILLAUME EN C.I DANS LA NUIT DU 18 SEPT. 2002. DES LEUR ARRIVEE, ILS SE SONT MIS A TUER MINISTRES, CIVILS & MILITAIRES, A VIOLER, VOLER, A COMMETTRE 1 GENOCIDE SUR LES WE. 99 PERSONNES DANS 1 CONTENEUR A KORHOGO ETOUFFES PAR KOFFI FOFIE. VRAI OU FAUX ? 80 GENDARMES ET LEURS ENFANTS TUES A BKE. CASSE DE LA BCEAO A BKE, MAN, KGO. TOUT CA, MON CHIEN OCAMPO NE VOIT PAS . 2ème ROUND : FRCI A EXTERMINE PARTOUT ET CONTINUENT DE TUER. MON CHIEN OCAMPO NE VOIT PAS . IL HUME L'ODEUR DE L'ARGENT DE OUATTARA. LES FEMMES MORTES ET RESSUCITEES D'ABOBO, C'EST L'HEURE DE LA VERITE. DIEU VOIT TOUT. TOUS LES FAUX AUXQUELS EST ABONNE DRAMANE CONNAITRONT LEUR BORIBANA CETTE ANNEE...

3.Posté par KOKOBRIKO JONAS le 07/12/2011 01:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LA FORCE INTELLECTUELLE DE GBAGBO CONTRE LA FORCE PHYSIQUE DE OUATTRA.

IL YA UN FAIT QUE LES IVOIRIENS PERDENT DE VUE;POURQUOI OCAMPO AGIT ACTUELLEMENT AU COMPTE DE OUATTRA ET SARKOZY?EN 2012 MR OCAMPO VA EN RETRAITE JUDICIAIRE ET IL LUI FAUT UNE PECULE CONSSISTANTE.VOYANT ACTUELLEMENT QUE OUATTRA A RECOMPENSE TOUS CEUX QUI L,ONT AIDE A ATTAQUE LA CIV.PAR CETTE CONFIANCE COMMENT NE SERAIT IL PAS NORMAL QUE CELUI QUI L,AIDE A ANEANTIR LE PRESIDENT GBAGBO NE SERAIT PAS RECOMPENSE? MR OCAMPO VEUT PRENDRE SA PART DU GATEAU COTE D,IVOIRE MEME EN RETRAITE.
C,EST CA L,ACHARNEMENT DE MR OCAMPO AVANT SON DEPART DES BUREAU DE LA CPI. QUELQUE SOIT L,ABOUTISSEMENT , GBAGBO AURA ETE HUMILIE ET C,EST TOUT.RIEN N,ARRIVERAIT AU PRESIDENT GBAGBO MAIS OUATTRA VEUT LE HONNIR POUR LE MONTRER AUX YEUX DE TOUS LES AFRICAINS QUE LUI OUATTRA ,EST FORT QUE L,HOMME DE MAMA A PARTIR DE SES RELATIONS.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !