Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

MA VISION DE LA CRISE IVOIRIENNE

L'Afrique en mouvement - Thierry MALCON le Samedi 23 Juillet 2011 à 16:19 | Lu 726 fois

Les FRCI se comporte comme des véritables empereurs qui ont le droit d’arracher le bien d’autrui en toute impunité........il faut instaurer une justice pour tous et non celle AHOUSIENNE...



Avant même la prise du pouvoir par le président GBAGBO Laurent, le mal était déjà installé en Côte d'Ivoire, à l’irruption d’Alassane Ouattara sur la scène politique ivoirienne, et suite à la prise de pouvoir d’Henri Konan Bédié, Akan lui aussi et successeur d’Houphouet Boigny, le jeu des alliances va se trouver modifié. Nous sommes alors dans le contexte post-multipartite des années 90. Le Front Populaire Ivoirien (FPI) leader de l’opposition a à sa tête Laurent Gbagbo, qu’on pourrait présenter comme le « successeur politique » du défunt Kragbé Gnagbé, tous deux étant de l’ethnie Bété.

Il a alors deux séries de revendications : d’une part la fin de l’immixtion des étrangers dans la vie politique nationale, par la suppression du droit de vote qui leur était jusque là reconnu ; d’autre part la question foncière: les paysans de l’Ouest forestier ont le sentiment que la politique libérale d’Houphouet, selon laquelle la terre appartient à celui qui la met en valeur, les a spoliés de leurs terres. Le leader du FPI réclame donc en leur faveur une réforme foncière pour éviter d’aboutir à ce qui serait selon lui une situation de paysans sans terre.

l'immixtion des étrangers dans la vie politique de la côte d'ivoire était en cette époque une façon de rappeler a monsieur OUATTARA qu'il ne pouvait pas ou jamais occupé un poste de président de la république en côte d'ivoire, ce qui est tout a faire vrai et normale si réellement il est de nationalité douteuse ; c'est ainsi que ce dernier ne sachant plus quoi faire a préféré la solution armée, d'où la tentative de coup d'état manqué de 2002 organisée par la France et le Burkina-faso qui se transforme en rébellion armée jusqu'a nos jours, il est bien de préciser que bien avant les événements de 2002 il y'a eu le coup d'état de 1999 mené par le sergent Ibrahim Coulibaly dit IB, le pays sera alors présidé par le feu général GUEI Robert.

Apres les événements de 2002, ni l’ONU, ni l’UA , ni la CDEAO n’était intervenu et le pays depuis ce temps là était divisé en deux grande partie : les zones centre nord ouest où les rebelles pillaient, tuaient et violaient en toute impunité ; la zone sud est et une partie de l’ouest restée sous le contrôle gouvernemental. GBAGBO Laurent qui venait a peine d’être démocratiquement élu cherchait des solutions de sorties de crise pacifique, cette recherche de solution a travers tribunes et négociations secrètes rapproche d’ailleurs certains rebelles du pouvoirs et tout cela sous les yeux de la France, de l’UA et de l’Union Européenne. De nombreux accords seront signés par la suite d’où celui de Ouagadougou qui obligeait les rebelles a désarmer via la représentation des nations unies en côte d’ivoire (ONUCI) dans sa résolution 1633 en son point 14. mais sous la pression de la France et sa communauté internationale composée de quelques pays d’Europe, GBAGBO Laurent seul contre tous accepte d’aller aux élections de sorte qu’une côte d’ivoire démocratique se dégage d’une côte d’ivoire désorganisée et le gagnant reconnaisse sa place et le perdant également.

Apres le rôle trouble de l’onuci qui avait certifie les résultats normalement au premier tour après avoir attendu que le conseil constitutionnel donne le résultat définitif mais qui malheureusement avait fait le contraire au second tour, ce qui va alors plonger la côte d’ivoire dans une grave crise post électorale qui fera beaucoup de victimes parmi lesquels le feu Désiré TAGRO secrétaire général à la présidence de la république et plus de 2000 jeunes patriotes bombardé par les forces spéciales française et l’onuci.

Apres la capture du président GBAGBO Laurent par les force spéciales française, en côte d’ivoire,actuellement tout laisse a penser réellement que le pire reste a venir même si beaucoup d'autres observateurs se refusent d'admettre la réalité. Les gens pensent que le problème ivoirien se limite autour d'une simple crise post-électorale et va se résoudre sur un coup de baguette magique, Les blessures du cœur ou meurtrissures sont sources de révolte. L’oppression sauvage des peuples et leur assujettissement injuste mènent toujours à la révolte et au sacrifice suprême qui est de donner sa vie pour son peuple. La guerre injuste que la France a livré à la Côte d’Ivoire qui, chaque jour endeuille des familles a bien évidemment pondu un monstre qui déchirera tout a son passage le moment venu; l'armée française deviendra t-elle définitivement la nouvelle armée de la côte d'ivoire? Ou sont passés les ex-fds?

le président GBGABO Laurent lors de sa capture a été humilié, battu aux yeux de tous, sa femme battue mise a nue, ses cheveux arrachés(un frci présent au golf ce jour témoignera plus tard dans un journal que les cheveu de la première dame ont été arrachés par KANDIA Camara actuel ministre de l’éducation nationale) son fils torturé, battu a sang tout le monde l'a vu sur la chaîne France24, tous les proches du président GBAGBO Laurent sont emprisonnés sans motifs, les ivoiriens(les vrais) n'ont plus droit a la parole en côte d'ivoire au risque de se faire massacré comme des milliers d'autres issus d'autre ethnies ou parce qu’ils sont des pro-gbagbo. Les rebelles ont pillé tout le pays et sont actuellement entrain de recruter des dangereux criminels prisonniers dans les rangs de leur armée, malgré les nombreuses interpellations des partisans du président gbagbo l’humiliation continue pour le couple présidentiel après son arrestation par les forces spéciales françaises et sa remise aux mains des rebelles du président de la communauté internationale.

On parle de réconciliation en côte d’ivoire, qui doit se réconcilier avec qui ? Les FRCI se comporte comme des véritables empereurs qui ont le droit d’arracher le bien d’autrui en toute impunité, la principale richesse du pays (café, cacao) est transportée vers les pays voisins sous escorte des forces républicaine et ceci pour quelles raisons ? Je vous dirai tout simplement que c’est un moyen pour eux de se faire payé et aussi la majorité des FRCI qui sont en côte d’ivoire sont des étrangers recrutés spécialement pour déloger GBAGBO moyennant un salaire qui ne leur a pas été payé jusqu'aujourd’hui. Croyez vous qu’une réconciliation est possible en côte d’ivoire lorsque les proches du président gbagbo sont arrêtés et emprisonnés sans motifs alors que les crimes commises par la rébellion depuis 2002 sont restés impunis jusqu’aujourd’hui, que dirons les familles des gendarmes assassinés a Bouaké par la rébellion ? Était-ce GBAGBO Laurent ?

Qui sait peut être à vous de juger. Il est très difficile d’aller a la réconciliation quand la chaîne de télévision du RHDP « TCI » diffuse en longueur de journée des émissions pour propager la haine, selon cette même chaîne de télévision, le président GBAGBO n’a pu rien faire pour la côte d’ivoire en dix années de pouvoir, quelle réconciliation quand le nouveau régime laisse ou encourage les étrangers (Burkinabés, malien,guinéen …) à faire la loi sur les vrais ivoiriens dans leur propre pays, les ivoiriens humiliés, chassés de leur village, leur terre confisquées, les dozos font la loi a l’ouest, pouvons nous parlé d’intégration nationale, paix et réconciliation quand le gouvernement est composé uniquement des ressortissants du nord du pays ou issus du même partie politique (rhdp), les partisans du président GBAGBO une fois rentré d’exile sont emprisonnés, par ailleurs il est quasiment impossible pour eux de parler dorénavant de leur partie politique ou de porter un tee-shirt a l’effigie de LMP.

J'ai très peur pour l'avenir de la côte d'ivoire dans le sens où les partisans du président gbagbo vont inévitablement se venger, pour certains depuis que le président avait pris le pouvoir en 2000 monsieur alassane ouattara n'a jamais cessé de lui mettre les bâtons dans les roues, n'avait-il promis qu'il devait rendre son pays ingouvernable? Pourquoi lui son pays aujourd'hui doit être gouvernable? Et pour d'autre ce n’est pas la France qui va leur imposer un président car c’est elle qui a détruit ce pays et elle ose parlé de réconciliation ; n'est ce pas une façon de mettre le couteau dans la plaie ou de dire a qui veut l'entendre qu'il s'en fou de l'ivoirien? Le monde estudiantin qui est le fer de lance d'une nation n'oubliera certainement pas de si tôt tout ce que leur a fait subir les rebelles dans les campus et cités. Les parents des étudiantes violées vont ils accepter la sympathie de ses bourreaux?



MA PROPOSITION POUR UNE SORTIE DE CRISE PACIFIQUE ET POUR UNE RECONCILIATION EN CÔTE D’IVOIRE.

La réconciliation nationale se faisant obligatoirement entre deux parties en conflit :

-je demande la libération sans condition du président GBAGBO Laurent pour qu’il prenne part au processus de réconciliation,

-il faut faire du processus de réconciliation une réalité et non un slogan,

-le pouvoir doit assurer la sécurité des personnes et des biens,

-il faut favoriser les conditions pour une cohésion sociale en permettant tous les fils et filles de côte d’ivoire de travailler ensemble et dans la sérénité,

-il faut ouvrir une enquête sur l’assassinat de Désiré TAGRO,

-il faut désarmer même de force tous les non professionnels du métier des armes,

-il faut instaurer une justice pour tous et non celle AHOUSIENNE,

-il faut faire comprendre aux ressortissants des autres pays de la CDEAO et hors CDEAO résidents en côte d’ivoire qu’ils ne sont pas chez eux et par conséquent doivent respecter les lois ivoiriennes,

-il faut surtout que le nouveau régime arrête de montrer aux ivoiriens que les Français sont les plus important et qu’ils ne peuvent rien sans leur présence en côte d’ivoire,

-il faut urgemment procéder au recensement de la population ivoirienne et désarmer les non ivoiriens des FRCI,

-il faut permettre la libre expression des journaux pro-GBAGBO,

-l’ivoiriens doit être libre de s’exprimer

Ceci est une manière pour moi d'attirer l'attention de la vrai communauté internationale sur ce qui pourra arriver en côte d'ivoire si rien n'est fait a temps, le président GBAGBO est l'homme le plus populaire et le plus aimé en côte d'ivoire, chacun sait qu'il est lent en réaction mais réagi quand même, est ce que la France l'ONU et la Licorne seront prêt à contenir la colère de ses partisans?



Thierry MALCON

Malcon_africa@yahoo.fr

Thierry MALCON
Samedi 23 Juillet 2011
Vu (s) 726 fois



1.Posté par AVEPOZO le 23/07/2011 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALERTE ALERTE DES IVOIRIENS ARRÊTES AU TOGO PAR LA GENDARMERIE CE SAMEDI 23/07/2011 .
LA GENDARMERIE A AFFECTÉE UNE DESCENTE MUSCLÉE DANS LE CAMP DE RÉFUGIÉ IVOIRIEN D'AVEPOZO POUR EMPÊCHER UNE RÉUNION DES IVOIRIENS QUI SE DÉROULAIT EN TOUTE QUIÉTUDE.
AU MOINS 10 IVOIRIENS ONT ÉTÉ ARRÊTÉS.
NOUS DEMANDONS AUX BONNES VOLONTÉS DE VENIR EN AIDE AUX RÉFUGIÉS IVOIRIENS D'AVEPOZO.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !