Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Lois sur la nationalité et le foncier rural: Depuis Paris, Bédié désavoue Ouattara

le Jeudi 25 Juillet 2013 à 00:00 | Lu 1094 fois



Lois sur la nationalité et le foncier rural: Depuis Paris, Bédié désavoue Ouattara
Les députés du groupe parlementaire Pdci-Rda qui croiseront le fer dans les jours à venir avec leurs homologues du Rdr sur les questions ultra sensibles de la nationalité et du foncier ne seront pas seuls face au régime Ouattara. Ils viennent de recevoir le soutien du président de leur parti, Henri Konan Bédié, qui séjourne en France depuis quelque temps pour des raisons de santé. En effet, selon des sources proches du Pdci, Henri Konan Bédié se serait rangé aux côtés des députés de son parti qui ont rejeté, vendredi dernier, le projet de loi autorisant le chef de l’Etat à ratifier la convention de 1961 relative à la réduction des cas d’apatridie. Un texte qui ouvre la voie au bradage de la nationalité ivoirienne sous le fallacieux prétexte de lutte contre l’apatridie.

Selon nos sources, M. Bédié qui a échangé, vendredi dernier, au téléphone avec le général à la retraite, Gaston Ouassénan Koné, président du groupe parlementaire Pdci, a indiqué que les réformes de la nationalité et du foncier ne font pas partie du programme de gouvernement commun du Rassemblement des Houphouëtistes pour la paix et la démocratie (Rhdp), coalition au pouvoir. « Le président Bédié nous a clairement dit que les lois sur la nationalité et le foncier ne font pas partie du programme de gouvernement du Rhdp. Il a salué notre vigilance et la justesse de notre combat qu’il soutient », a confié un membre du groupe parlementaire Pdci.

Qui a ajouté que les députés Pdci et de nombreux autres élus issus des autres formations politiques considèrent que les questions relatives à la nationalité et au foncier sont non négociables. D’où la réponse sèche que le groupe parlementaire Pdci a apportée au fameux projet de loi sur la convention de 1961. Le texte prévu au menu de la séance du vendredi dernier à l’hémicycle a été retiré sine die sans explication officielle. Mais il ne fait l’ombre d’aucun doute que ce retrait est lié à l’accueil escarpé réservé au texte.

Les députés Pdci avaient, en effet, dénoncé sans prendre de gants les graves contrariétés de la convention de 1961 avec les lois nationales notamment le code de nationalité ainsi que les fâcheuses répercutions que ce texte, une fois votée, pourrait avoir sur le foncier. Très remontés, les députés Pdci ont rendu public une déclaration malgré le retrait du texte auquel ils comptent s’opposer.


Jean Khalil Sella
Notre voie

Jeudi 25 Juillet 2013
Vu (s) 1094 fois



1.Posté par FELIX N''''GORAN le 25/07/2013 02:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'EST CELA, TU SEMBLES BOUGER MAINTENANT COMME UNE "MARIONNETTE". MAIS RIEN N'EST SUR SI CE N'EST QUE MAINTENANT QUE TU REALISES TES ERREURS. DIT TOI QU'IL Y A LONGTEMPS QUE LE JOUR S'EST LEVE. TU AS DU CHEMIN A RATTRAPER. SACHE SAISIR LES OCCASIONS POUR UNE BONNE SORTIE AUX YEUX DE TES FRERES IVOIRIENS. N'ATTEND PLUS.
DE LA FRANCE PASSE VOIR KOUDOU A LA HAYE. IL NE PRENDRA PAS CELA EN MAL.

2.Posté par yao le 25/07/2013 06:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
va au village tu as assez gouverner tu n'es pas le seul alors stp laisse d'autres personnes aussi la place et va au village nous viendrons prendre des conseils au près de toi

3.Posté par Caviar le 25/07/2013 06:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le medecin apres la mort....

4.Posté par De mama KOUDOU le 25/07/2013 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bédié est le père de l'IVOIRITE
il ne peut pas laisser son monstre mourrir!!!

5.Posté par Hermann N'da le 25/07/2013 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Ivoiriens finiront TOUJOURS par se retrouver autour de l'ESSENTIEL. Et Dramane et sa bande d'apatrides n'auront que leurs yeux pour pleurer.

6.Posté par Filsdafric le 26/07/2013 02:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUATTARA englué dans du sable mouvant , comme c'est émouvant !!
Enfin un peu de courage de la part de ce bouffon de BEDIE ! A quand la chute DRAME-ANE ,le Drame de la Cote d' Ivoire ??

7.Posté par KOUTOUBOU le 26/07/2013 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ENTRE CELUI QUI A VOULU METTRE ADO EN PRISON ET IL A FUI ET CELUI QUI EST ALLE LE CHERCHER EN LUI DISANT, VIENS ON VA FAIRE ELECTION. LA SUITE, FATIM, HERMANN, TCHEDJOUGOU ET AUTRES COMBATTANTS VIRTUELS, VOUS LA CONNAISSEZ !

JE PREFERE DE LOIN CELUI QUI NE SE PREND PAS POUR UN ALCHIMISTE POLITIQUE CAPABLE DE TRANSFORMER UN ENNEMI EN AMI. LE SOMMUM DE LA NAIVETE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !