Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Libération des pro-Gbagbo: Comment Alassane Ouattara s'est impliqué

le Lundi 24 Décembre 2012 à 06:57 | Lu 1554 fois

Lors de sa visite d'Etat dans le District du Zanzan fin novembre 2012, le Président de la République, Alassane Ouattara avait promis ''dans les semaines à venir'', de poser des ''actes forts'' allant dans le sens de la réconciliation nationale.



Libération des pro-Gbagbo: Comment Alassane Ouattara s'est impliqué
Promesse tenue, pourrait-on affirmer, au regard de la mise en liberté provisoire, jeudi 20 décembre 2012, de huit (8) personnalités proches de l'ancien président Laurent Gbagbo. En effet, détenus depuis avril 2011, l'ancien premier ministre Aké N'Gbo, les ex-ministres Désiré Dallo et Christine Adjobi, Gnahoua Zibrabi Norbert (ex-Conseiller de Gbagbo), Mahan Gahé Basile (Syndicat Dignité), Commandant Dua Kouassi (ex-aide de camp de Gbagbo), Jean-Jacques Béchio (ancien ministre sous Houphouët-Boigny), et Maho Glofiehi (ex-chef des Forces de résistance du grand-ouest), ont recouvré la liberté.

Même si le chef de l'Etat s'est interdit de donner des ordres à la justice, sa volonté affichée, en tant que chef de Magistrature, semble avoir été prise en compte par les Magistrats qui ont accédé à la demande de mise en liberté introduite par les avocats des personnalités détenues à différents endroits du territoire.

En tout état de cause, c'est un acte fort de décrispation au plan politique que le pouvoir Ouattara vient de poser. Le numéro un ivoirien, par son action, satisfait ainsi aux nombreux appels lancés depuis plusieurs mois par des partis de l'opposition (le Fpi, Cap-udd, Lider, Udcy...), une partie de la société civile, des organisations internationales, des artistes ivoiriens (Alpha Blondy, Tiken Jah, Billy Billy...).La mise en liberté de pro-Gbagbo est donc un acte à saluer en entendant que d'autres faits et gestes du pouvoir soient posés toujours dans le sens de la paix et de la réconciliation nationale.

En ce qui concerne l'opposition ivoirienne amenée par le Front populaire ivoirien (Fpi, ex-parti au pouvoir) et les partis membres du cadre permanent de dialogue (Cpd, tribune d'échange entre opposition et pouvoir), la balle est désormais dans son camp. Le Fpi, particulièrement, devrait poser des pas dans le sens de la paix et de la réconciliation nationale.

Malgré la sa kyrielle de revendications, la formation politique de l'ancien chef de l'Etat Laurent Gbagbo, devrait revoir sa copie notamment par rapport à sa participation aux prochaines élections locales (régionales et municipales), et surtout relativement à sa présence au sein du cadre permanent de dialogue entre le gouvernement et l'opposition.

Sur ces deux questions, le Président par intérim du Fpi, Miaka Oureto et ses camarades, se sont volontairement mis hors jeu, évoquant des préalables et des problèmes de convenance. Avec donc la libération provisoire des partisans de l'ex-chef de l'Etat ivoirien détenu à la Haye, les regards sont désormais tournés vers le parti à la rose. Si le Fpi ne réagit pas positivement, on peut l'affirmer, il pourrait courir le risque de perdre quelques plumes au plan politique. L'opinion pourrait taxer ce parti d'hérétique, et d' ''ennemi de la paix''.



BAMBA Idrissa
Soir Info

Lundi 24 Décembre 2012
Vu (s) 1554 fois



1.Posté par GILBERT KITA le 24/12/2012 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
y a pas d'explication à donner. la justice sous Ouattara n'existe pas. Et dire que ces magistrats chaque matin se présente à la justice dans les bâtiments de l’état. ils ont même prêter serment, quelle malheur.
dites leur de donner leur blouse aux vendeurs de GARBA .

2.Posté par GOLAH le 24/12/2012 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CHER AMI DE AFRIK 53
votre titre n'est pas bon politiquement, nous devons plutôt expliqué que Ouattara a été contraint, et les arguments existent. si vous ne pouvez pas faire de l'information politique, faites de la propagande qui est aussi une forme de communation politique qui a cetes ces limites, mais aussi ses avantages.
actuellement, nous sommes dans le combat arrivés à l'huere de la politique pure. vous pouvez nous autres nous consulter.
GOLAH, CONSULTANT,FORMATEUR POLITIQUE

3.Posté par GOLAH le 24/12/2012 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le titre de votre article doit être "COMMENT OUATTARA A ETE CONTRAINT DE COMMENCER LA LIBERATION DES PROSONNIERS POLITIQUES"

4.Posté par Hermann N'da le 24/12/2012 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DRAMANE A BOUT DE SOUFFLE ! POURRA-T-IL TENIR?


Rira bien qui rira le dernier. Dramane dispose-t-il d'un réel pouvoir de décision dans un système qui l'a fabriqué?

S'il se dit impliqué dans la décision de libération des détenus, cela revient à dire que son drogué de ministre de la justice est un farfelu, lui qui fait croire qu'il s'agit d'une décision judiciaire et non politique.

Dans tous ça, la question qui mérite d'être posée est de savoir où est donc la séparation des pouvoirs? Le monde avance pendant que la CI recule sous le régime des tacherons qui croient ainsi avoir un destin national.

La vérité est pourtant là, visible et implacable. C'est que Dramane le mossi n'est qu'un simple jouet entre les mains de sa communauté internationale qui le manipule à souhait.

Ainsi,répondant récemment aux convocations successives de François HOLLANDE et du PAPE BENOIT XVI, le fils de SINDOU a reçu des ordres très stricts de la part de ces deux personnalités pour la libération immédiate de tous les détenus pro GBAGBO et la mise en place d'une véritable opposition en CI. Quand on sait qu'avec une vraie opposition organisée, il sera impossible au mossi de gouverner, c'est comme si sa communauté internationale lui demandait de démissionner.

Rappelons que la deuxième convocation, celle du PAPE, lui avait été remise par Feu le Nonce Apostolique qui s'était fortement et personnellement impliqué en mettant une pression sans nom sur le sanguinaire. La suite on la connait puisque le dictateur mettra tout en œuvre pour faire assassiner l'homme de Dieu. Une mort qui nous rappelle l'assassinat de Jean Baptiste MOCKEY sur l'axe Grand Bassam - Abidjan.

En réalité, Dramane est dans les cordes. Il subit en ce moment-même, une pression sans pareille. Il ne dort pratiquement plus. Il est contraint de libérer TOUS LES PRISONNIERS pro GBAGBO, s'il tient à son poste de représentant de la communauté internationale et non du Peuple de Côte d'Ivoire.

Dans les jours qui viennent, d'autres détenus seront aussi libérés, sans procès. Dans le but de donner l'impression que toutes ses décisions de libération viennent de lui, Dramane traine les pieds en procédant en une libération au comptes goutes, par petites vagues successives, histoire de sauver la face, une face marquée par une bouche tordue et des yeux regardant chacun de son côté.

C'est ça qui est la vérité !

5.Posté par gool le 24/12/2012 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
interessant...
Les dix stratégies de manipulation de masses

Paris- Ecrit par: Sylvain Timsit Date de publication: 21 septembre 2010 Dans: Europe, International

1/ La stratégie de la distraction


Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. »
Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.


6.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 24/12/2012 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. BAMBA du quotidien Soir info, ne voyez-vous pas que votre analyse pèche grossièrement par des impertinences ? En panne d'idées pour venir au secours de votre RDR, vous vous ridiculisez en faisant croire que M. DRAMANE Ouattara ne serait pas intervenu dans la libération à la carte des 8 pro-Gbagbo de la semaine dernière. M. si on voulait vous suivre, pouvez-vous donner une réponse à ces quelques questions ? Pouvez-vous nous dire le nombre de demande de mise en liberté provisoire adressées aux Juges d'instruction ? Si tant est que ce sont les juges qui ont accordé souverainement ces mises en liberté provisoire, pouvgez-vous expliquer pourquoi pour les mêmes 'crimes' (appartenance au dernier gouvenement de GBAGBO) certains ministres ont vu leur demande rejetée et d'autres non ? Arrêtez. Depuis la guerre déclarée par Ouattara et ses poulains dans la nuit du 19 septembre 2002, le Président Laurent GBAGBO qui veut la paix, a toujours signé des ordonnances portant amnisties au profit de vos criminels. Alors, n'espérez surtout pas impressionner le FPI. Qui voulez-vous qu'il participe aux élections lorsque tous les cadres sont en prison ou en exil ? Arrêtez cela M. l'avocat des temps nouveaux du RDR.

7.Posté par Klotcholoma OUATTARA le 26/12/2012 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr BAMBA Idrissa, gouvernez seuls. Taxez-nous d'ennemis de la paix. Laissez-nous perdre des points politiques. Que le peuple nous traite d'hérétiques! En quoi tout cela vous regarde-t-il? Les temps ont changé. Certainement que beaucoup de choses ont changé, changent et changeront. Sachez-le! A nous revoir!

8.Posté par Fati le 27/12/2012 01:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Regardez bien le mossi, sur cette photo avec le visage d’un serpent.

9.Posté par Hermann N'da le 27/12/2012 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coucou FATI

Il a effectivement le visage d'un python, ce pédé qui s"'enjaille "dans HAMED BAKAYOKO nuit et jour.

10.Posté par Hermann N'da le 29/12/2012 01:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LU POUR VOUS

SONDAGE PUBLIE LE JEUDI 27 DÉCEMBRE 2012 SUR Abidjan. net

Qui, selon vous, est l`Homme ou la Femme de l`année pour avoir marqué 2012 (par ses œuvres) ?

Laurent Gbagbo (en jugement à la CPI) 45.11% 5546 votes

Alassane Ouattara (Président de la République) 15.82% 1945 votes

Didier T. Drogba (football) 4.51% 554 votes

Dominique Ouattara (charité et travail des enfants) 4.42% 543 votes

Médecins (1ére transplantation de reins) 3.60% 443 votes

Anne Désirée ouloto (assainissement) 2.74% 337 votes

Yaya Touré (football) 2.66% 327 votes

Murielle Ahourie (athlétisme) 2.50% 307 votes

Hamed Bakayoko (sécurité) 1.98% 243 votes

Charles Koffi Diby (ex-Finances) 1.86% 229 votes

Guillaume Soro (Assemblée nationale) 1.83% 225 votes

Achi Patrick (routes et ponts) 1.75% 215 votes

Katinan Koné (exilé) 1.51% 186 votes

Thierry Tanoh (banques) 1.42% 174 votes

Autre 1.31% 161 votes

Le Magnific (humour) 1.10% 135 votes

Charles Blé Goudé (exilé) 1.00% 123 votes

Ahoussou Jeannot (ex-Premier ministre) 0.85% 104 votes

Daniel Kablan Duncan (Premier ministre) 0.72% 88 votes

Isabelle Anoh (mode) 0.65% 80 votes

Beugré Mambé (gouverneur) 0.56% 69 votes

Kandia Camara (Education nationale) 0.46% 57 votes

Tiken Jah Fakoly (musique) 0.46% 57 votes

Cissé Bacongo (universités) 0.38% 47 votes

Miaka Oureto (Fpi) 0.34% 42 votes

Charles Konan Banny (réconciliation) 0.24% 30 votes

Soumahoro Manssa Ben Néfaly (consommateurs) 0.22% 27 votes
TOTAL : 12294 votes

MON COMMENTAIRE:
Même détenu hors du pays, le WOODY est DEVANT !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !